Zara "choc" doit fermer 1200 boutiques! Que se passe t'il? Toutes les infos

Zara « choc » doit fermer 1200 boutiques! Que se passe t’il? Toutes les infos

Zara est une des plus grandes enseignes de prêt-à-porter. Mais la crise économique liée à la pandémie ne l’épargne pas. En effet, la pandémie due au COVID-19 provoque une crise sanitaire et économique sans précédent dans le monde entier. Zara annonce alors devoir fermer 1200 boutiques pour traverser la tempête. Les boutiques qui fermeront se trouvent surtout en Asie et en Europe.

Zara plie mais ne rompt pas face à la pandémie

Zara est une entreprise qui fait partie de la société espagnole Inditex. Une société fondée en 1975 qui possède plusieurs grandes enseignes en plus de Zara. Nous y retrouvons notamment Pull & Bear ou Stradivarius par exemple. Mais même une entreprise de cette envergure doit tirer les conséquences de deux mois de fermetures et parfois plus encore.

En effet, si la France compte près de six semaines de fermetures des boutiques, dans d’autres pays c’est encore très compliqué. Par contre, l’enseigne ne souhaite pas licencier tous les employés de ses 1200 boutiques. En effet, Zara va proposer d’autres postes à ses employés dans d’autres secteurs que ceux de la vente en magasins. Il s’agira notamment de vente en ligne par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#PULLANDBEAR Top manga sisa cuadros damero 9,99€ Minifalda cuadros damero 12,99€

Une publication partagée par INDITEX (@inditex_) le

Zara, comme beaucoup de commerces, doit faire face à une perte de profit significative. Depuis le début de la pandémie, la société Inditex aurait à déploré la chute de près de 44% de son chiffre d’affaire. Une chute qui représente environ 3 milliards d’euros au bas mot. Car les ventes en lignes ont également souffert de la pandémie. Une chute qui se compte à près de 50% de chiffre d’affaire pour le secteur des ventes en ligne de la société.

Une crise économique sans précédent se profile

Un constat alarmant qui ne peut que nous inquiéter davantage pour les plus petits détaillants. Beaucoup de commerces vont en effet devoir mettre la clé sous la porte à cause de la pandémie. La France est sur ce point un modèle en Europe et dans le monde. Car le gouvernement déployé des fonds d’aide aux entreprises qui dépassent les autres plans d’urgence à l’international. Pour autant, Zara doit marquer une restructuration profonde de son plan d’action. Aussi, le patron de Inditex va miser sur une augmentation de sa présence en ligne d’ici 2022. Et pour compenser les pertes dues à la pandémie, ce sont donc 1200 boutiques qui vont fermer leurs portes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@msorianob Camiseta + Pantalón #ZARA

Une publication partagée par INDITEX (@inditex_) le

 

Zara s’adapte rapidement et mise sur le numérique

Avec un nouveau plan commercial qui va s’adapter à l’ère du numérique, Zara et sa société mère comptent bien réussir à remonter la pente. Grâce à son expérience de terrain et les experts commerciaux à son bord, Zara devrait réussir son pari. La marque de prêt-à-porter est présente en ligne depuis 2010. Et dans les deux années à venir, ce sera un des piliers essentiels de sa stratégie de vente. Afin de garder un avantage sur la concurrence, Zara se démarque par un excellent rapport qualité-prix. En effet, les boutiques ont des allures luxueuses alors que les vêtements ne ruinent pas les consommateurs. Ce décalage renforce l’idée des clients qu’ils sont en train de faire de bonnes affaires tout en achetant des produits de qualité. De plus, Zara est capable de proposer des vêtements à la pointe de la mode. Avec des vêtements sobres, classiques, élégants et peu onéreux.

Zara est également capable de créer la sensation avec des pièces originales. Des hauts, des robes et même des chaussures sont disponibles pour tout le monde. En effet, elle convient à la fois aux enfants et aux adultes et habillent hommes comme femmes depuis de nombreuses années.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#STRADIVARIUS Americana vestido 35,99€

Une publication partagée par INDITEX (@inditex_) le

L’histoire de Zara continue de s’écrire

Zara prend un tournant décisif de son histoire en marquant aujourd’hui un passage renforcé à la vente en ligne. Et d’après l’enthousiasme des clients pour la marque, elle devrait pouvoir réussir son pari. Inditex prend des mesures fortes avec la fermeture de 1200 boutiques mais elle s’assure ainsi un avenir prospère dans les années à venir. Son fondateur, Amancio Ortega, commence sa carrière par l’ouverture d’un modeste atelier de confection en 1963. Il se lance dans cette aventure avec son épouse, Rosalia Mera, son frère Antonio et sa belle-sœur Franca.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Pleated knit top and skirt #zarawoman Thank you @frejabeha.erichsen

Une publication partagée par ZARA Official (@zara) le

Tous les quatre n’imaginaient pas le destin qui les attendait. Ils sont alors spécialisés dans la confection de pyjamas et de robes de chambres. Et 12 ans plus tard, en 1975, la première boutique Zara est ouverte. Le succès est au rendez-vous pour les propriétaires. Car en l’espace de 20 ans, ils implantent Zara dans plus de 33 pays dans les monde. Zara a donc connu des crises financières et économiques au cours de son histoire. Alors, nous pouvons nous rassurer quant aux mesures prises pour gérer celle dans laquelle nous contraint la pandémie. En effet, l’expérience de cette entreprise lui permettra de rester à flot malgré la tempête qui s’annonce.

Les réseaux sociaux seront un allié de taille pour le prêt-à-porter. Et Zara fait déjà partie des marques les plus populaires chez les influenceurs. Sur Instagram, les personnes qui cumulent des milliers d’abonnés peuvent mettre en avant les produits de la marque contre rémunération ou juste pour le plaisir. De quoi servir lac publicité de l’enseigne à moindre coût. L’avenir des grandes enseignes de la mode grand public dépendra alors principalement du numérique et de ses outils.

Julie Bourdin
Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.