Plus belle la vie: voici la date exacte pour les reprises des tournages

Plus belle la vie: voici la date exacte pour les reprises des tournages

Plus belle la vie, après presque deux mois d’arrêt complet des tournages de la nouvelle saison du feuilleton à succès de France 3, les enregistrements des nouveaux épisodes reprennent dans quelques jours.

Forcée de mettre un terme à la série pendant le confinement dû à la pandémie, la production annonce la reprise prochaine par l’intermédiaire de Bibiane Godfroi, la présidente de NEWEN, la société qui détient les droits du feuilleton.

Mais que les fans ne se réjouissent pas trop vite avec cette annonce, car les problèmes subsistent, et ce ne sera pas sans mal que les nouveaux épisodes arriveront sur les écrans.

Si avec le déconfinement progressif annoncé, une lueur d’espoir était apparue, il reste néanmoins encore beaucoup de questions en suspend et pas mal d’obstacles à lever. Premièrement les mesures extraordinaires qui devront régner dans les studios de la Belle-de-mai, siège des tournages dans la ville de la Canebière. Parmi ses mesures, il y a bien sûr l’obligation de maintenir une distance de sécurité entre les acteurs eux-mêmes, mais aussi avec les techniciens et tous les corps de métier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Estelle trouve le moyen de se rendre indispensable pour Noham… 😢💔 #pblv #plusbellelavie #teaser #cesoir #saison11

Une publication partagée par Plus Belle La Vie (@pblvofficiel) le

Ainsi, par exemple, pour éviter les contacts, les comédiens devront se maquiller eux-mêmes et des séparations en plastiques devront être installées entre les postes de travail. Autre problème, la nécessité du port du masque que tout le monde sera obligé de porter, et que les acteurs pourront retirer un maximum de quinze minutes pour le besoin des prises. Il faudra tracer également des marquages au sol afin de gérer les entrées et les sorties, et de créer un sens de circulation pour éviter au maximum les rencontres et une possible propagation du virus si quelqu’un était malade. La production ne nous dit pas, par contre, si des tests de dépistage seront mis en place.

Mais ce sont aussi les scénaristes qui vont devoir se remettre au travail, et revoir leurs copies afin de concevoir des scènes et des histoires dans lesquelles les héros du quartier du Mistral se rapprochent le moins possible les uns des autres. Exit par exemple des séquences avec de franches accolades et bien évidemment aucune scène de baisers.

Le bar du Mistral sera-t-il ouvert ou encore l’hôtel « Select » accueillera-t-il des clients ? Un vrai casse-tête chinois pour l’imagination des scénaristes, qui ont pour habitude de coller toujours au plus près de la réalité, et au plus proche des événements d’actualités.

Et c’est notamment cette proximité avec la vie réelle qui a fait le succès de la série depuis des années. La sauce prendra t-elle et est ce que toutes ces contraintes ne vont pas nuire à l’intrigue, et donc avoir une incidence sur les audiences du programme?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Estelle trouve un moyen pour aller voir Noham 😱💔 #pblv #plusbellelavie #saison11 #teaser #cesoir

Une publication partagée par Plus Belle La Vie (@pblvofficiel) le

Il est aujourd’hui beaucoup trop tôt pour le dire, car si ces mesures contraignantes peuvent avoir des conséquences sur la vie des personnages, elles en auront, une aussi, sur les délais de diffusion. En moyenne, entre le tournage, le montage et la finalisation, les téléspectateurs peuvent découvrir un nouvel épisode après plus ou moins six semaines, mais la production annonce déjà que, si les enregistrements se passent sans problème et si un nouveau blocus ne vient pas une fois de plus arrêter la production, les épisodes tournés en mai ne seront pas disponible avant au moins septembre.

Dans une interview pour les Échos, la directrice annonce :  » Nous sommes en train de plancher sur un guide avec d’autres producteurs sur la manière de tourner en période de déconfinement « , et de préciser,  » Il faut réécrire certains épisodes et revoir les mises en scène pour respecter les mesures sanitaires. Il y a encore plusieurs détails pratiques à régler comme le transport des équipes et la désinfection régulière des lieux entre autres ».

Bibiane Godfroi, à la tête de NEWEN, société qui produit  » Plus belle la vie  » via sa filiale TelFrance, affirme que tout est mis en œuvre pour que le feuilleton soit l’un des premiers projets qui retrouvent rapidement la grille des programmes de France 3, avec des épisodes inédits. L’ancienne journaliste de la RTBF, chaîne de télévision belge, est aujourd’hui à la tête de cette entreprise qui produit aussi des programmes pour d’autres chaînes françaises et européennes, et est très active pour Netflix également.

Il est fort à parier que malgré leurs nombreuses autres activités, ils mettent tout en œuvre pour remettre sur pied  » Plus belle la vie », qui est certainement l’un de leur plus gros succès, avec aussi la série  » Demain nous appartient » qui cartonne sur TF1. Les deux séries sont également diffusées sur la chaîne belge avec laquelle Bibiane Godfroi doit visiblement garder de bons rapports et vendre les feuilletons à succès français.

La date du 26 mai a été annoncée, il y a quelques heures, pour la reprise des tournages via Sophie Gigon, la directrice des programmes de fictions de France Télévisions, et confirme donc les adaptations nécessaires : » Plus belle la vie est un feuilleton très ancré dans la société. Mais il nous faut imaginer comment coller à la réalité sociétale dans les futurs épisodes qui seront diffusés  » et d’ajouter, « Ou s’en éloigner peut-être un peu au démarrage ».

En définitive, le ciel qui s’était assombri semble quelque peu s’éclaircir pour le paysage audiovisuel français qui semblerait pouvoir reprendre peu à peu ses activités. Il reste une dernière inconnue, à savoir, si les compagnies d’assurances couvriront les productions pour les risques inhérents au virus. Ces dernières semaines, le débat semblait faire polémique et les assureurs peu enclins à signer des contrats avec de telles polices. On imagine donc que si la reprise est annoncée, c’est que ces problèmes ont été soulevés et réglés entre les avocats des différents protagonistes.

On peut sereinement penser que les acteurs et les milliers d’intermittents du spectacle vont doucement reprendre leur travail, mais sans oublier que si les plateaux de télévision reviennent à leurs activités, tous les spectacles vivants ou avec du public sont toujours soumis à la quarantaine. Ce qui signifie, toujours pas de public pour les salles de concert, pas de spectateur dans les salles de cinéma, pas de festival, et pas de public non plus sur les plateaux de télévision.

Les choses reviennent peu à peu à la normale, mais tout est loin d’être définitivement réglé pour autant.