Papier toilette: conséquences du confinement:

Papier toilette: conséquences du confinement: “Nous avons totalement percé cette histoire »

Papier-toilette: Depuis l’annonce de l’épidémie du Covid-19 qui se propage dans le monde, la peur et la panique a envahies les gens, à en croire cette scène surréaliste dans les supermarchés où les familles remplissent parfois jusqu’à 3 caddies. Quoi que l’on puisse en penser, ils ne sont pas remplis de denrées non périssables, mais de …papier toilette ! Mais pourquoi le papier toilette, qui n’est pas vital suscite autant les convoitises ?

Depuis les annonces de confinement dans de nombreux pays, on a pu assister à des images apocalyptiques comme une foule se bousculer aux entrées des supermarchés ou encore deux dames en Australie se disputer le dernier paquet de papier toilette qui restait en rayon. Un employé a du les séparer.

Mais alors pourquoi le papier toilette suscite autant d’intérêts ? il y a quelque chose de spécial lié au papier toilette, affirme la chaine australienne ABC. Gary Mortimer, professeur à l’université de technologie du Queensland et spécialiste en commerce du détail fournit une explication logique. Ce produit étant à la fois volumineux et léger et un supermarché ne peut en stocker qu’entre 100 à 250 sur une allée. Ils évitent donc d’en mettre trop, ce qui amène à vider les rayons plus vite et entraîner dans le psychique des gens, un sentiment qu’il y a rupture de stock. Mais ce n’est pas une pénurie, les rayons sont approvisionnées aussi vite qu’ils ne sont pillés.

Les plus raisonnables se contentent surtout de faire en sorte que leur domicile soit nettoyé de fond en comble. Alors dans leurs provisions, se trouvent du nettoie tout, des lingettes antibactériennes et de l’eau de javel. Et c’est le cas de le dire puisque le confinement pousse à occuper leur temps comme ils le peuvent. Certains se mettent à la cuisine et n’ont jamais fait autant de gâteaux, d’autres proposent des séances d’exercices physiques. Beaucoup en profite aussi pour retrouver l’essentiel comme se remettre à lire un vrai livre et à jouer aux jeux de sociétés avec ses enfants.

Le nettoyage à également pris une importance et c’est même devenu un passe-temps. Peut-être une façon de se rassurer et de se dire qu’au moins ils ne diront pas qu’ils ont été imprudents !

En Belgique, face à ce phénomène, la fédération du commerce juge utile de réapprovisionner les rayons plus souvent que d’habitude face à une demande deux fois plus importante. Il y a suffisamment de stock dans les entrepôts, nous avons simplement des difficultés à suivre la cadence.

C’est également une théorie partagée par Debra Grace, professeur à l’université de Griffith en Australie. Elle dit que 50 paquets de papier toilette qui disparaissent des rayons cela se voit bien plus que 50 boîtes de conserve et c’est ce qui inquiètent les consommateurs pensant qu’il y aura une pénurie.

L’espèce humaine est étrange, elle pratique l’effet « mouton », instinctivement, elle est dans un processus d’imitation. Elle observe les gestes aussi farfelus qu’ils soient de ses condisciples et fait la même chose, explique Steven Taylor, ce professeur, expert en psychologie à l’Université de la Colombie-Britannique au Canada.

Des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux où l’on voit des personnes qui se battent dans les supermarchés ou des gens qui sont au bord de la claustrophobie noyés au milieu d’une foule qui prennent à l’assaut les rayons, ont finis par contaminés le cerveau de nos concitoyens. Ce qui tombaient mal car les mesures plus sérieuses allaient être prises par le gouvernement.

Les gens doivent être rassurés et comprendre qu’il n’y aura pas de pénurie et que les magasins ne vont pas fermer.

L’effet « boule de neige » empêche les personnes qui sont raisonnablement plus calme, de s’approvisionner de façon normale sans remplir leur caddie à ras bord.

L’économiste australien, Justin wolfers explique sur Twitter qu’il y a deux catégories de personnes, il y a ceux qui prennent en compte que le fait de ne plus sortir, les empêchera de faire leurs courses. Ils font des stocks insensés pensant qu’il y aura pénurie et, ont crus à une des rumeurs les plus folles, celles de la fermeture de tous les magasins. Hors, très mal informés, ils n’ont pas relevé le fait que seuls les commerces qui ne sont pas alimentaires seront fermés. Et puis il y a des gens qui ne veulent juste pas manquer de papier hygiénique à cause de ceux qui dévalisent les rayons et s’en gardent assez pour ne pas sortir pendant plusieurs jours.

Le papier toilette représentant un symbole d’hygiène et de sécurité, c’est une manière pour la population de garder le contrôle face à une pandémie ou tout ce qu’on leur demande est de juste se laver les mains à l’eau et au savon.

L’infection d’un virus apporte un sentiment de dégoût et le papier toilette procure à contrario, un sentiment de sécurité et donc on évite la contamination.

Selon une autre étude délivrée à Sky News, nous serions psychologiquement attirés par le papier toilette en tant de crise. Plus c’est grand et plus l’élément a de l’importance dans nos placards.

Ce qu’il faut dire, c’est que les gens doivent comprendre que les magasins dit « alimentaires » resteront ouverts tout le long du confinement et que le seul moyen d’éviter les risques de contamination c’est de respecter la distance sociale. Inutile donc, de se précipiter dans des endroits déjà bondés et de faire leurs courses, s’ils le peuvent à des heures creuses. Et en semaine.

Certains consommateurs sont même étonnés que l’on trouve des cartons de pâtes en tête de gondole, en grande quantité, mais que le papier toilette soit pris d’assaut !

Avis au plus pragmatiques, soyons raisonnables, le papier toilette n’a jamais résolu un problème et n’est pas vital. Au mieux et c’est conseillé, privilégier l’eau et le savon pour faire une petite toilette.

Face à ce phénomène inquiétant qui causent des drames sociaux, il vaut mieux en rire. Ainsi beaucoup de gens qui ne manquent pas d’humour profite de l’enfermement pour dessiner ou faire des montages qui évoquent la frénésie du papier toilette tant convoité !