Michel Sardou à l'hôpital en urgence, il est favorable à l'euthanasie

Michel Sardou à l’hôpital en urgence, il est favorable à l’euthanasie

Un titre qui fait froid dans le dos. Michel Sardou serait de retour à l’hôpital d’après le journal Ici Actu. La une de ce journal indique également qu’il « dit oui à l’euthanasie ». Michel Sardou serait-il si mal ? C’est en tout cas un titre qui nous fait poser beaucoup de questions. Avant de céder à la panique, revenons sur ce que nous savons de la santé de l’artiste et résumons ce que nous apprenons dans ce journal.

Michel Sardou, au plus mal ?

Tout d’abord, nous avons tous été inquiets d’apprendre l’hospitalisation de Michel Sardou en février dernier. Les journaux faisait de cette actualité un événement à prendre très au sérieux. Nous avions alors tenté de retrouver des preuves de ces informations.

Des nouvelles de la part de son fils, Davy Sardou

Mais en mars, le mois dernier, nous avions tous pu avoir de ses nouvelles par son fils. Davy Sardou sur Instagram démentait alors le fait que son père se trouve à l’hôpital. Un soulagement pour les fans de Michel Sardou. Davy Sardou faisait alors un live sur Instagram avec ses abonnés. Tout le monde pouvait lui poser des questions. Davy Sardou, comédien, profitait de ce moment pour passer le temps et divertir ses fans. Il s’était montré très sincère et n’avait refusé de répondre à aucune questions. Alors naturellement, des questions sur la santé de son père sont apparues. Et le fils de Michel Sardou lui-même, son père se trouvait confortablement installé dans sa maison en Normandie et allait très bien.

Une tournée d’adieux pour Michel Sardou

Des inquiétudes sur la santé de l’artiste ont commencé à voir le jour suite à l’annonce de ses adieux à la scène. Michel Sardou avait entamé sa tournée d’adieu afin de dire au revoir à son public et à ses fans. Sa condition physique, il le savait, ne permettait plus qu’il continue très longtemps de suivre ce rythme soutenu de tournée. Une ultime tournée avait donc été entamée. Mais elle a vite été suspendue à cause de la pandémie. Le virus faisant rage, le 16 mars au sort, le Président de la République, Emmanuel Macron, annonçait le confinement de la France. Depuis, le site officiel du chanteur n’affiche aucune dates, hormis celles qui sont déjà passées, et les réservations sont pour le moments impossibles. À n’en pas douter, cela restera le cas jusqu’à la fin de la crise sanitaire. Les concerts impliquent de grands rassemblements, et c’est visiblement la dernière chose qui se fera levée des contraintes. Des dates évoquent sans certitudes la reprise pour l’automne 2021. Mais à ce moment là, qui sait si Michel Sardou sera encore capable d’assurer les concerts. Seul le temps nous le dira.

Michel Sardou se positionne pour l’euthanasie

Des questions se posent donc quant à la une pour le moins déroutante de ce journal dont nous parlions. Un titre glaçant qui met en exergue la possibilité que Michel Sardou soit sur le point de nous quitter. Heureusement, en se plongeant dans la lecture de l’article de Ici Actu, nous voyons bien que l’hospitalisation dont il est question est celle qui aurait eu leu en février. Or, nous savons depuis que cette dernière n’était pas si grave. Davy Sardou lui-même expliquait que son père n’avait que fait une courte visite à l’hôpital. A aucun moment, d’après lui, il n’a été hospitalisé.

Michel Sardou à l'hôpital en urgence, il est favorable à l'euthanasie

Enfin, pour ce que nous pouvons lire sur la question de l’euthanasie, il s’agit d’un interview de Michel Sardou sur France 2 qui remonte à plusieurs années. Le chanteur participait à des émissions de télévision pour la promotion de ses chansons. Les journalistes l’interrogeaient alors sur son titre « Qui m’aime me tue », afin de comprendre la position de l’artiste sur cette question éthique de santé. L’euthanasie est encadrée par deux lois en France, celle de 2002 sur le droit des malades et celle de 2016 sur les droits des patients en fin de vie. De plus, l’acharnement thérapeutique est interdit afin de protéger l’intégrité des malades. Pour faire simple, l’euthanasie en tant que telle n’est pas autorisée. C’est-à-dire que les médecins n’ont pas le droit légal de participer à l’arrêt de la vie. En revanche, pour les personnes en fin de vie, ils peuvent décider de ne plus administrer les traitements qui n’auraient que pour objet de maintenir une vie artificielle.

L’artiste ne semble pourtant pas en être arrivé là

Michel Sardou raconte, lors de son interview sur France 2, qu’il est favorable à cette pratique médicale qu’est l’euthanasie. Il se confie à propos de personnes proches de lui qui ont connu cette situation. Des moments douloureux pour l’entourage et des décisions impossibles à prendre. Selon lui encore, c’est au malade de décider et pas aux médecins. Michel Sardou pense alors qu’il devrait exister un formulaire comme pour celui des dons d’organes, qui indiquerait si oui ou non nous voulons être maintenu en vie lorsque la fin est proche et inévitable. Un formulaire qu’il signerait apparement. Lorsque la souffrance d’un être cher est trop grande, ce sont tous ses proches qui souffrent avec lui. Une situation jugée intolérable pour Michel Sardou.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🤙

Une publication partagée par Michel Sardou (@michel__sardou) le

Voilà donc tous les éléments qui nous permettent de conclure. Michel Sardou devrait se porter bien, ni être sur le point de choisir l’euthanasie comme ultime recours.

Cependant, il serait appréciable de pouvoir avoir de ses nouvelles. En effet, avec les rumeurs qui circulent et le contexte actuel de pandémie, nous ne pouvons qu’être inquiets pour le chanteur. L’avancée en âge et la fatigue qu’il ressent sont des éléments réels, sinon il ne ferait pas ses adieux à la scène ni à son public. Alors, espérons que Michel Sardou se porte le mieux possible. Et surtout qu’il ne s’expose pas à la contagion qui continue de mettre en tensions les hôpitaux dans le Nord de la France.

Julie Bourdin
Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.