Annonces

Les services de réanimation seront bientôt débordés dans toute la France

  • Julie Bourdin
  • 18 mars 2020
les-services-de-reanimation-seront-bientot-debordes-dans-toute-la-france

Les malades les plus atteints par le coronavirus sont en détresse respiratoire grave. Les services de réanimation des hôpitaux sont donc mobilisés plus que jamais afin de sauver un maximum de vies. Les premiers hôpitaux français à se trouver débordés se trouvent dans le Grand Est du pays.

Annonces

 

Les hôpitaux sont en première ligne de la guerre contre le coronavirus

Aujourd’hui, ce sont les hôpitaux du Grand Est de la France qui sont le plus débordés. Tant et si bien que certains malades, six en tout, ont été héliportés dans des hôpitaux de Marseille et de Toulon. L’armée prête aussi main forte aux hôpitaux de la région du Grand Est pour participer au transport des malades. Les hôpitaux et leurs personnels ont des discours de plus en plus pessimistes. Ils déplorent devoir bientôt en arriver à devoir faire des choix. Faire des choix sur la priorisation des soins à apporter aux malades. Certains témoignent et assurent que ce sont les jeunes qui sont privilégiés lorsque plusieurs malades font un arrêt cardiaque en même temps et qu’il n’est pas possible d’agir convenablement pour tout le monde. L’hôpital de Mulhouse est celui qui rencontre le plus de difficulté car il a le plus le cas à traiter. C’est de cet hôpital que sont héliportés six patients aujourd’hui.

Une situation de crise sanitaire, jamais vue depuis plus de 100 ans

La situation est effectivement gravissime. Alors que le monde passe la barre des 200 000 cas de personnes contaminés, ce sont plus de 8 000 morts qui sont a déplorer. Plusieurs journalistes comparent la pandémie du coronavirus à celle de la grippe espagnole qui avait fait rage en 1918. L’épidémie de la grippe espagnol avait fait plus de 50 millions de morts dans le monde et plus de 240 000 morts en France. Pour le moment, rien n’indique que le bilan sera si lourd. Si la comparaison est faite c’est qu’il s’agit de la dernière crise sanitaire massive à l’échelle du monde. Et aussi parce que comme le coronavirus, la grippe espagnol pourrait avoir eu son point de départ en Chine. Le fait qu’elle porte le nom d' »espagnol » ne tient en effet qu’au fait que ce sont les médias espagnols les premiers à avoir informé l’Europe de l’épidémie. Alors que la pandémie rappelle de mauvais souvenirs historiques, ce n’est pas la seule peur qui règne en ces temps de pandémie. La plus grande étant que le personnel médical vienne à manquer. En effet, plus la maladie progresse et plus les risques de voir des personnels soignants être contaminés est grand. Peut-être arrivera-t-il, à un moment de la pandémie, la terrifiante idée que les personnels soignants ne soient pas assez nombreux pour gérer la crise.

Annonces

 

Soutiens sans réserves pour les hôpitaux et pour les personnels soignants

Les services de réanimation: « Restez chez vous » nous martèlent les médias et les hôpitaux depuis plusieurs jours maintenant. D’après plusieurs membres du personnel hospitalier des établissements du Grand Est, dans le courant de cette semaine ce sont les hôpitaux de toute la France qui seront dans cette situation. C’est très inquiétant mais pour ne pas céder à la panique il nous suffit de respecter les consignes imposées par le gouvernement. Ne pas respecter les consignes sanitaires de confinement c’est jouer le jeu de la maladie et avoir des centaines de morts sur la conscience. Nous devrons nous montrer solidaires, en France et à travers le monde entier, afin de limiter l’arrivage massive des malades dans les hôpitaux. Aucun hôpital à travers le monde ne peut être préparer à faire face à l’ampleur de la pandémie.

Des manifestations de soutien dans toutes les villes de France

Les services de réanimation: Depuis hier soir, dans toutes les villes de France, un message de soutien circule. Il a été partagé sur les réseaux sociaux et incite tout un chacun à se poster à sa fenêtre à 20h pour applaudir les efforts de nos hôpitaux. Les travailleurs des centre de soins et hôpitaux, tous personnels soignants confondus, font des merveilles. Ils ont en première ligne face à l’ennemi invisible qu’est le coronavirus. De plus, ils manquent cruellement de moyens et pourtant ils font face, ils tiennent le coup pour nous tous. Les applaudir tous les soirs c’est leur dire que nous les remercions et que nous les soutenons. Ce sont de véritables soldats au combat et pour les aider, tout ce que nous avons à faire est de rester chez nous. Gardons à l’esprit qu’avec le confinement nous limitons la propagation du virus Covid-19 et ainsi, nous participons au ralentissement de la surcharge des hôpitaux.

Annonces

 

Vers une sortie de la crise sanitaire, dans quelques semaines

Les services de réanimation: Les français nourrissent l’espoir que le confinement fonctionne bien en regardant sa voisine l’Italie. En effet, les italiens étant rentrés en confinement presque deux semaines avant les français, regarder l’évolution de la pandémie chez eux nous permet d’imaginer ce que ce sera chez nous. Et cette semaine des améliorations sont constatées dans les hôpitaux italiens. Malgré 5 000 morts jusque là et ce chiffre qui n’a fait que monter, cela pourrait ralentir grandement grâce à l’efficacité du confinement et du respect des mesures par la population. Les italiens se montrent très coopératifs aux mesures de confinement imposées et cela commence à se voir. Les hôpitaux qui étaient complément débordés la semaine dernière, avec des ambulances qui arrivaient toutes les deux minutes apportant des patients en détresses respiratoires, sont plus à même de faire leur travail convenablement aujourd’hui. L’exemple de la Chine aussi reste dans les esprits puisque c’est dans ce pays que l’épidémie a commencée. C’est en Chine aussi que les premières mesures de confinement de la population ont été prises. Toutes les mesures ont été prises pour une gestion de la crise la pus efficace possible. Prenant en compte les paramètres inédits et l’ampleur de la pandémie du coronavirus. Le Président de la République, Emmanuel Macron, affirme son soutien au personnels soignants et affirme savoir ce que le pays leur doit.

 

Annonces

Découvrez aussi

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.


OffSide le site d'actualité !