Les FAI pourraient arrêter la diffusion de Netflix

Les FAI pourraient arrêter la diffusion de Netflix

Plusieurs plateformes de streaming ont largement la cote en France auprès de tous les profils. En effet, Netflix ou encore Amazon Prime et même YouTube connaissent un succès très conséquent. Les FAI pourraient toutefois revoir la diffusion de certaines d’entre elles. Par conséquent, vous ne pourrez plus regarder les séries comme vous le souhaitez et ce serait aussi le cas pour toutes les vidéos YouTube. Le principal responsable est connu et ce n’est pas une volonté propre des différentes plateformes.

Comment réduire l’utilisation de Netflix ?

Certains ne peuvent pas s’empêcher de regarder les films ainsi que les séries sur Netflix. En effet, il s’agit pratiquement d’une drogue que vous aurez l’occasion de mettre de côté si les FAI mettent en avant leur volonté de réduire les débits ou de stopper la diffusion. Ce n’est pas la seule plateforme qui serait visée, car Fortnite et d’autres services dédiés aux divertissements et aux jeux seraient également visés.

  • Lorsque vous êtes à la maison, vous avez le réflexe de regarder la télévision, la production est alors en berne.
  • Certains ne peuvent pas s’empêcher de regarder Netflix alors qu’ils sont au travail, ils peuvent ainsi suivre les séries et les films.
  • Certains FAI se basent sur des statistiques qui ne sont pas très réjouissantes, car une hausse de la diffusion a été identifiée.
  • En Italie, le trafic a été augmenté de 70 %, ce qui n’est pas anodin et c’est une conséquence du confinement.
  • Ceux qui sont victimes du coronavirus peuvent profiter du télétravail, mais Netflix est souvent un compagnon de premier choix.

Les entreprises souhaitent mettre en place ce télétravail pour que le confinement soit respecté et que les entreprises ne soient pas plus lésées qu’actuellement. Il suffit de regarder les parcs en France pour comprendre que les Français n’arrivent pas à se réguler ou encore à s’organiser puisqu’ils cèdent rapidement à la panique. De ce fait, il y a de grandes chances pour que le télétravail profite à Netflix et à toutes les autres plateformes sans que le travail soit réellement fait. Les sociétés auront alors une double peine, elles devront finalement payer le salaire à des personnes qui regarderont Netflix ou d’autres plateformes de streaming sans finalement avoir un contrôle très précis sur l’avancée des dossiers.

Les FAI réfléchissent à une régulation

C’est le JDD qui est à l’origine de cette information, elle ne devrait pas combler les Français qui ont déjà des difficultés à respecter le confinement partiel. Les opérateurs pourraient alors prendre le taureau par les cornes notamment pour proposer des débits adaptés en fonction de la situation. De ce fait, pendant les heures dédiées au travail, il pourrait être complexe, voire impossible de se connecter à Netflix ou encore de profiter d’un débit similaire. En effet, il est toujours problématique de regarder un film avec des temps de latence, vous aurez l’impression de retourner à l’époque du modem de 56. De ce fait, SFR, Bouygues et Orange pourraient alors procéder à des modifications dans les prochains jours.

Toutefois, difficile dans ce cas de figure de réguler sans pénaliser les autres. En effet, certains sont en télétravail et d’autres peuvent être en congé, mais la réduction du débit sera-t-elle la même pour tout le monde ? Finalement, certains Français pourraient payer pour les autres et c’est une profonde injustice qui pourrait voir le jour. Il faut savoir que le confinement total sera également mal vécu notamment par ceux qui ont pu respecter toutes les directives. Les images des promeneurs dans les parcs ou au bord de l’eau n’ont pas comblé les exigences du gouvernement qui souhaite remédier à la situation. Le but premier consiste à réguler le contexte et surtout à éviter que le virus ne prenne une ampleur beaucoup plus conséquente.

La bande passante serait alors réduite pour que le télétravail soit respecté, cela permettrait d’éviter des hausses du trafic. La France se sert alors du vécu de l’Italie pour tenter de ne pas commettre les mêmes erreurs et cela est aussi valable pour la lutte contre le coronavirus. Ce sont alors des techniciens et des ingénieurs qui sont appelés à la rescousse pour que le réseau soit modifié. Difficile d’en savoir un peu plus sur le sujet, mais Netflix, Fortnite et YouTube seraient les principales plateformes visées. En effet, les enfants doivent eux aussi se concentrer sur leurs études et les établissements ont mis des fonctionnalités spécifiques.

Quelle sera la suite des évènements ?

Plusieurs constatations devront être faites, car l’Italie a subi une hausse du trafic, mais la France pourrait être un bon élève. Les prochains jours seront alors déterminants.

  • Les FAI vont surveiller de très près toutes les activités des Français pour savoir si des hausses sont à envisager.
  • Ils possèdent les données classiques, celles utilisées au fil de l’année, elles serviront sans doute de support pour identifier des hausses.
  • Les FAI souhaitent alors privilégier les usages professionnels et non les divertissements.
  • Deux avantages seraient alors envisagés, le télétravail ne serait pas impacté par cette hausse du trafic, vous pourriez travailler dans de bonnes conditions.
  • Il sera impossible d’être distrait s’il est impossible de regarder les plateformes de jeux ou de vidéos.
  • Pour l’instant, il s’agit d’une prévision et aucune manipulation n’a été effectuée et il n’y a pas de certitudes.

Dans tous les cas, les FAI sont prêts à réagir comme il se doit pour que les entreprises puissent travailler dans les meilleures conditions sans des baisses de débits soient à envisager. Il suffit de comprendre le fonctionnement pour valider la thèse. En effet, lorsque les Français utilisent massivement Netflix ou YouTube, la bande passante est largement entachée, mais d’autres ont besoin du Web notamment pour travailler en respectant les directives des entreprises. Un tel scénario est nuisible, les FAI seraient alors contraints de limiter l’accès à toutes ces plateformes pendant l’épidémie pour que les travailleurs puissent se servir de leur connexion sans aucune difficulté.

N’oublions pas que nous sommes au stade 3 de l’épidémie du coronavirus et il y a de grandes chances pour qu’un confinement total soit envisagé. Cela entraînera sans doute du chômage technique à grande échelle lorsque le télétravail ne pourra pas être mis en place. Le but premier consiste à ne pas créer les mêmes erreurs que l’Italie, car si le réseau se fige, vous ne pourrez certes plus regarder Netflix, mais le travail en ligne sera clairement impossible dans ces conditions. Par conséquent, la France sera réellement à l’arrêt avec tous les désagréments qui pourront être identifiés dans ce cas de figure. Nous pourrons sans doute en apprendre un peu plus dans les prochaines heures avec les réactions d’Emmanuel Macron ce lundi 16 Mars à 20 heures.

Ver esta publicación en Instagram

this is the cutest shit i’ve ever seen

Una publicación compartida de Netflix US (@netflix) el