JuL dévoile pour la 1ère fois son « fils adoré » à ses abonnés, trop trop beau on adore !

Ce 8 juin 2020, JuL, très heureux, publie une photo de son fils sur Instagram. La star du rap, aurait-il eu un enfant dans le plus grand des secrets ?

JuL, le grand rappeur marseillais, est particulièrement actif sur les réseaux sociaux, et cumule plusieurs millions d’abonnés sur Instagram. Si le chanteur publie surtout du contenu de son univers musical, il reste en revanche très discret sur sa vie personnelle et privée, ne publiant que très rarement son quotidien. 

Ce 8 juin, il partageait alors un cliché inédit publié en story de celui qu’il présente comme “ Le fils des fils. Il a grandi maintenant ”. Non, il ne s’agit donc pas d’un enfant, mais tout simplement d’un superbe chien, un American Staffordshire Terrier, plus connu sous le diminutif Amstaff, qu’il a adopté il y a quelque temps. Une race apparentée aux Pit Bull, très prisée ces dernières années.

Le jeune rappeur âgé de 30 ans cartonne sur la toile avec plus de 2 millions d’abonnés comme sur la scène, avec 4 millions d’albums vendus jusqu’à ce jour. À l’aube de sortir sa dernière production, “ La machine”, JuL, cumule donc les succès avec 19 albums sortis en 6 ans, soit 3 par an, et ce dernier, tant attendu par ses fans, qui est prévu pour le 19 juin.

Rien qu’en 2019, il a composé 91 chansons, soit un titre tous les quatre jours, pour son dernier album  » C’est pas des lol « , et s’est vu couronné d’un disque d’or en seulement deux semaines après sa sortie. Événement extrêmement rare qui ne s’était plus vu depuis de nombreuses années dans le paysage musical français, qui connaît une véritable crise depuis de nombreuses années. Des records de ventes que seuls quelques artistes étaient capable d’atteindre.

Fort de son succès, JuL devient officiellement, en ce début d’année, non seulement le plus gros vendeur de l’histoire du rap français en seulement 6 ans, dépassant largement MC Solaar, IAM ou NTM, mais il est aussi le deuxième plus gros vendeur en France, toutes catégories confondues de ces dix dernières années, derrière Johnny Hallyday, excusez du peu !

Celui qui a obtenu la récompense du meilleur album de musique urbaine aux victoires de la musique en 2017, collectionne 14 disques d’or et 13 de platine, 8 doubles disques de platine, 3 triples disques de platine et 1 disque de diamant. Il a également obtenu 58 singles d’or, 19 singles de platine et quatre singles de diamants.

Une très longue série de chiffres et de récompenses qui situent bien, que JuL est le véritable numéro 1. Son ascension depuis 2013 a été complètement fulgurante. Véritable phénomène de société, JuL est devenu en quelques années la référence française et francophone du rap, capable de toucher des publics pourtant bien différents.

JuL de son vrai nom Julien Mari, est une véritable machine de travail, avec une impressionnante productivité. Écrire une chanson lui prend 3 à 4 heures d’enregistrement, et a toujours fait ses accompagnements seul, durant sa carrière. La plupart de ses clips sont tournés dans son quartier d’origine, à Saint-Jean du Désert, dans le 12e arrondissement de Marseille.

chien

Très influencé par le futur, sa musique, mélange d’eurodance et de hip-hop, déchaîne les passions de ses fans. Il utilise un auto-tune, un logiciel de modification de voix, dont certains disent qu’il abuse. N’ayant que faire des critiques, JuL continue son parcours en écrasant tout sur son passage. Avec des records de ventes presque jamais vus, et remplissant des salles de concert immenses, il est devenu également une véritable star sur le web en comptant plus de 2 millions de followers.

La star du rap français n’est pas une star comme les autres. Il tient plus que tout à représenter les siens et les gens du peuple. Il préfère rouler en Twingo plutôt qu’en bolide, préfère s’habiller chez Décathlon que chez les grands créateurs, et préfère boire un soda plutôt que de s’afficher avec des bouteilles de champagne.  »

Il renvoie une image extrêmement proche des gens, beaucoup plus proche que les stars classiques qui vont plutôt véhiculer des modes de vie qui sont complètement décalés par rapport aux gens qui les écoutent. Il n’est pas dans le star-system «  confirme Benjamine Weill, philosophe spécialisée sur les questions liées au travail social et à la culture hip-hop.

Une image qu’il entretient notamment sur les réseaux sociaux, en interagissant directement lui-même avec ses followers.  » Il a un discours extrêmement simple, qui peut paraître simpliste. Sa simplicité vient aussi raconter quelque chose de la manière dont aujourd’hui, on a tendance à tout complexifier. Il appelle un chat, un chat « , ajoute la spécialiste du rap. 

Une indépendance et une singularité que l’on retrouve aussi dans son travail puisqu’il n’est pas rattaché à une maison de disques, et a créé son propre label  » d’or et de platine «  en 2015. JuL compose chacune de ses chansons tout seul chez lui à l’aide de son logiciel Pro Tools.

Le rappeur s’adresse à toutes les couches de la population. Il dira lui-même qu’au début de sa carrière, qu’il était beaucoup écouté par un public de cité, mais assez rapidement ce public s’était élargi, et aujourd’hui on l’écoute dans les campagnes dans les centres-villes, dans les boîtes de nuit et dans les bars à Chicha.

JuL, est un chanteur rappeur qu’on adore ou qu’on n’aime pas. Il fait souvent l’objet de nombreuses critiques concernant son orthographe française, il est vrai, pas terrible, mais il s’en fout royalement.  » Ils peuvent parler jusqu’à demain sur moi ou mon orthographe… Ça ne matteint pas lol tant kia ma team derrière moi pff jaccepte tte leurs moqueries !! «  avait-il écrit exactement de cette manière, il y a quelque temps.

Concentrant plus son travail sur l’émotion des sentiments que sur l’orthographe des mots, JuL est un artiste instinctif. Il livre sa vision de la vie, telle qu’il la voit et telle qu’il la ressent, sans filtre et sans faux-semblant. Un chanteur  » cash  » qui aime être transparent sans user de faux artifices, et c’est sûrement ça qui a fait de lui, une véritable star, tant son public arrive à s’identifier à quelqu’un, qui malgré le succès semble rester simple.