Jean-Pierre Pernaut sous le CHOC

Jean-Pierre Pernaut sous le « CHOC » sa fille LOU lui réclame de l’argent

Notre Jean-Pierre Pernaut national est confiné comme la majorité des français. Chez lui avec sa femme, Mathalie Marquay-Pernaut, et leurs deux enfants, Lou et Tom, Jean-Pierre Pernaut assure cependant une chronique en fin de journal quand le flux des informations le permet. Le présentateur vedette de TF1, personnalité adorée des français, ne pouvait pas continuer de tenir son poste à Paris sous peines d’être exposer à de graves conséquences.

Face au coronavirus, Jean-Pierre Pernaut prend les devants

Jean-Pierre Pernaut est en effet une personne à risque face à l’épidémie du coronavirus. Le présentateur du 13H de TF1 avait eu un cancer de la prostate en 2018 et bien que sa maladie soit derrière lui, les cancers et leurs traitements laissent souvent des séquelles sur les systèmes immunitaires des personnes atteintes. C’est par précaution que Jean-Pierre Pernaut a donc laissé sa place au journal de 13H. Son collègue Jacques Legros le replace dans son siège d’animateur pour le temps du confinement imposé par le Président de la République et le gouvernement français au soir du 16 mars 2020.

Le contexte est grave et inquiétant

Le COVID-19 n’est pas un blague ! Tout le monde doit le prendre au sérieux pour permettre aux autorités sanitaires de faire leur travail dans les meilleures conditions. C’est un remarque que faisait Jean-Pierre Pernaut il y a déjà plus d’une semaine. En effet, son travail n’est pas que de nous partager les informations, bien installé depuis son plateau de télévision. Jean-Pierre Pernaut est avant tout un journaliste, et en tant que tel il reçoit et analyse des informations du monde entier.

Pour lui c’était donc évident que le coronavirus n’allait pas laisser la France à l’abri. Il a d’ailleurs répété qu’il ne comprenait pas que les mesures de confinements aient été prises si tard. Des images du 15 mars 2020 l’avait révolté. Les reportages de ce jour montraient des jeunes en train de faire la fête sans conscience aucune de la gravité de la situation. Les journalistes voient des choses très inquiétantes et les relatent de façon plus calme afin que nous ne cédions pas à la panique. C’est pourquoi Jean-Pierre Pernaut été alarmé de la situation avant que la population entière ne le soit à son tour.

Jean-Pierre Pernaut est confiné mais pas au repos complet

C’est donc depuis une semaine maintenant que Jean-Pierre Pernaut nous présente une chronique depuis sa maison, en sécurité. Et que demander de mieux ? Nous savons au moins que notre JPP national ne risque rien et qu’il est bine entouré. En plus il ne nous laisse pas vraiment pour de bon puisqu’il a tenu à mettre en place une petite chronique en fin de journal, après que son collègue Jacques Legros nous ait fait faire le tour des actualités brulantes. Ainsi, ce ne sont pas des vacances dont profite Jean-Pierre Pernaut en confinement.

Il continue de travailler et de faire son métier de journaliste. Et c’est tant mieux ! Nous ne sommes pas encore prêts à le voir quitter l’antenne. La retraite ne devrait pourtant pas être loin, quel crève cœur pour les fans du présentateur. Jean-Pierre n’a rien annoncé mais il va avoir 70 ans le 8 avril prochain. En poste au journal de 13H de TF1 depuis 1988, cela va nous faire tout drôle quand il décidera qu’il est temps de laisser sa place à d’autres journalistes.

 

 

Un icône national qui ne nous abandonne pas pendant la crise

Pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions depuis chez lui, en confinement, Jean-Pierre Pernaut s’est vu installer un mini studio de diffusion à domicile. Il n’a pas de retour vidéo de Paris et des plateaux mais il participe ainsi à la vie du journal de 13H en étant en sécurité. Et pour que tout se déroule parfaitement, sa fille Lou joue les maquilleuses pour son papa. La jeune femme a tout juste 17 ans est au lycée en filière économique et sociale (ES).

Elle est très fière de son père, de son travail et de son implication. Comme elle doit le maquiller avant ses interventions à l’écran à la fin du journal de 13H, la jeune femme a demandé à son père un peu d’argent en échange de son travail de maquilleuse. Elle poste un photo sur les réseaux sociaux où elle prévient son père, sur le ton de l’humour, que s’il ne la paye pas cela pourrait s’apparenter à de l’exploitation. Jean-Pierre Pernaut est décidément bien entouré, la bonne humeur ne semble pas faire défaut et c’est heureux.

En effet, le moral est une priorité lorsque l’on est enfermé chez soi. Le temps peut paraître bien plus long qu’il ne l’est et c’est ce qui structure nos esprits. Mais le temps reste le temps, c’est juste que nous sommes obligés de le vivre différemment à présent que nous ne pouvons plus sortir comme nous le voulons. Les emplois du temps s’adaptent et les activités aussi, le rythme est différent. Un bon moral permet de s’adapter plus rapidement et plus facilement à ses changements inhérents aux mesures de confinement.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Everyday I spend my time drinking wine, feeling fine🍷

Une publication partagée par @ lou.pernaut le

 

Si vous aussi, ou des personnes de votre entourage, êtes une « personne à risque » soyez vraiment très vigilant. L’exemple de Jean-Pierre Pernaut devrait vous alerter sur la dangerosité du virus et sur la réaction à avoir face à lui. C’est un ennemi invisible et pour s’en protéger, mieux vaut rester chez soi.

Les mesures de confinement ne doivent en aucun cas être prises à la légère et le coronavirus est bel et bien un danger mortel contre lequel lutte tous les jours le monde entier. Les cancers passés, les maladies chroniques ou encore le diabète par exemple, sont autant de facteurs aggravants de la maladie provoquée par la contraction du coronavirus. Faites comme Jean-Pierre et restez chez vous !

Julie Bourdin
Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.