Jean-Pierre Pernaut: Des sanctions après son coup de sang sur le gouvernement sur TF1

Jean-Pierre Pernaut: Des sanctions après son coup de sang sur le gouvernement sur TF1?

Jean-Pierre Pernaut est devenu malgré lui un symbole du ras-le-bol des français confinés. Lors du JT de 13H en date du 24 avril, le présentateur d’habitude si calme a eu le sang chaud. Jean-Pierre Pernaut ne pouvait pas se taire en voyant comment le gouvernement français prend en main la gestion de la crise sanitaire. Il déplore les contradictions incessantes et les changements de caps qui ont lieu. Son discours a été très suivi et largement relayé sur la toile. Est-ce que son coup de sang va lui valoir des sanctions ? C’est ce que nous allons tenter d’élucider dans cet article.

Le coup de sang de Jean-Pierre Pernaut fait parler de lui sur la toile

Jean-Pierre Pernaut est un exemple pour les français. Déjà dès le début des mesures de confinement, il a pris très au sérieux la crise sanitaire. Confiné à son domicile, il ne fait plus que des interventions en fin de JT. Il est remplacé pour l’essentiel du journal télévisé par Jacques Legros, son collègue. En effet, âgé de 70 ans et ayant été traité pour un cancer de la prostate, le présentateur a bien compris qu’il faisait partie des personnes à risques. Le virus, qui a déjà emporté plus de 20 000 français, se fait plus virulent chez les personnes présentant d’autres signes de faiblesses immunitaires.

Un bon élève depuis le départ mais il ne comprend pas certaines mesures pour autant

Alors depuis le 16 mars, Jean-Pierre Pernaut n’a quitté qu’une seule fois son domicile pour des raisons liées au travail qu’il ne pouvait pas gérer à distance. Se faisant, il a pu constater le relâchement de la population. Choqué de voir se promener insoucieux des dizaines de personnes dans les rues de sa ville, il n’a pas pu se taire sur la situation. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ainsi, lors de son intervention en fin de JT le 24 avril dernier, le présentateur a fait part de son indignation.

Jean-Pierre Pernaut devient malgré lui un symbole sur internet

Jean-Pierre Pernaut a osé dire tout haut ce que beaucoup de française pensaient. Les incohérences des mesures gouvernementales ont de quoi lui donner le tournis et il ne s’est pas privé de la faire savoir à son audience. Jean-Pierre Pernaut commence donc par signaler le fossé qu’il a pu constater entre les reportages qui font état de l’implication des forces de l’ordre concernant les mesures de confinement. Des reportages qui montrent des policiers distribuant des amendes à tour de bras, souvent à des personnes complètement seules dans des endroits désertés mais pourtant interdit. Un parallèle qu’il trouve fou comparé au nombre de personne qu’il venait de voir se promener dans sa ville.

Plus rien ne semble arrêter le présentateur qui vide son sac

Ensuite, la machine est lancée. Et tous les propos contradictoires du gouvernement sont passés en revue. Il dénonce les discours tenus par les ministres autour des masques notamment. D’abord inutiles et dangereux, voilà qu’il faut les porter pour se protéger. Tout cela selon lui n’aura servi qu’à créer le flou et éviter de mettre la faute sur le manque de stock que la France était censée posséder. Une pénurie qui aura certainement valu le voie à de nombreuses personnes. De plus, il souligne également l’incohérence de voir s’ouvrir les jardineries lorsque les fleuristes ne peuvent pas encore ouvrir leurs portes. Pour lui c’est un non-sens car les jardineries amassent des files d’attente de dizaines de personnes devant leurs magasins. Et que les petites boutiques, qui ont plus que jamais besoin de reprendre le travail, n’auraient pas brassé autant de monde et donc moins mis en danger la population.

Autant de consternation que Jean-Pierre Pernaut n’a pas pu taire plus longtemps. C’est le gouvernement dans son ensemble qui prend une grosse claque de la part du présentateur.

 

Des sanctions sont-elles à craindre après l’intervention musclée du présentateur ?

Et depuis, il est devenu un symbole pour les français exaspérés par les propos du gouvernement. Mais la questions des sanctions se pose. Un journaliste d’une telle notoriété et qui a une telle visibilité peut-il s’exprimer ainsi à la télévision ? La liberté d’expression a-t-elle toujours autant de poids durant l’état d’urgence de crises sanitaire ?

Des questions légitimes qui sont soulevées. De plus, il apparaît que la ministre de la justice ait réagit sur Twitter. Elle aurait alors dit que Jean-Pierre Pernaut s’expose à des sanctions pénales pour avoir tenu de tels propos. Etrange lorsque l’on sait l’attachement de la France au principe de liberté d’expression. D’autant que Jean-Pierre Pernaut n’a fait qu’annoncer des faits même si il s’est montré très agacé.

Fake ou troll, le verdict est tombé

Ceux qui doutent de la véracité des propos tenus par Nicole Belloubet ont bien raison de se méfier. C’est en effet un compte parodique de l’Elysée qui a prêté de tels propos à la ministre de la justice. Un détournement qui a suscité de vives réactions. D’abord les internautes ont cru réelle cette intervention et se sont attachés à défendre les droits fondamentaux et aussi le présentateur. Enfin lorsque l’affaire a été révélée comme fausse, ce sont les défenseurs du gouvernement qui ont crié au scandale. Twitter a encore une fois été le théâtre de débats polémiques sans prendre le temps ou le recul nécessaire avant de s’emporter.

Cette histoire commence à se faire oublier pour laisser place aux nouveautés. Le plan de déconfinement progressif a été annoncé et il n’y a pas vraiment de quoi se réjouir pour le 11 mai. En plus de l’incompréhension va devoir s’ajouter la frustration des citoyens.

Il va nous falloir encore beaucoup de patience, de courage et de vigilance pour sortir de cette crise. Sans précédents, il est logique que le gouvernement tâtonne mais il n’est pas normal de prendre des risques concernant la santé de la population. Soyons doublement prudents lorsque nous apprenons à vivre avec le virus autour de nous.

Julie Bourdin
Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.