Après l'énorme amende: Chrome ne sera pas la valeur par défaut sur les nouveaux appareils Android

17
Après l'énorme amende: Chrome ne sera pas la valeur par défaut sur les nouveaux appareils Android


Le monopole de Chrome est-il sur le point de s'effondrer? Les utilisateurs d'Android dans l'UE bénéficieront bientôt de la liberté de choix dans le secteur des navigateurs, Google Chrome leur offrant 3 options supplémentaires

Source: Pexels

Il y a environ un an et demi, Google a été condamné à une amende d'environ 5 milliards de dollars par la Commission européenne pour concurrence déloyale et pour avoir exploité son énorme contrôle sur le marché des smartphones avec son système d'exploitation, Android. Bien qu'il s'agisse d'une somme d'argent relativement faible pour l'entreprise, mais pour éviter une autre amende, Google a annoncé un certain nombre de changements dans la nature de ses opérations, ce qui pourrait rendre le marché un peu plus libre. L'un des changements à venir pourrait saper le statut d'un navigateur Chrome, nuisant au monopole dans le monde des navigateurs dont Google jouit à ce jour.

Une compétition un peu plus libre

google

Voici à quoi cela ressemblera. Source: Google

À partir du 1er mars 2020, les utilisateurs d'Android dans l'UE rencontreront un nouvel écran dans l'état initial d'installation et de configuration d'un nouveau smartphone ou tablette; Au lieu d'avoir un navigateur Chrome avec un appareil intégré et défini comme navigateur par défaut pour chaque action de l'utilisateur, les nouveaux utilisateurs pourront choisir le navigateur qu'ils préfèrent utiliser. Comme indiqué dans l'image ci-dessus, l'utilisateur se verra proposer 4 options de navigateur en option, Google étant toujours l'une des options.

Mais derrière le nouveau mouvement (et béni), il y a aussi un certain intérêt économique; Étant donné qu'il existe de nombreux navigateurs sur le marché et que Google présente 4 options à la fois, la question se pose de savoir comment l'entreprise choisit les navigateurs potentiels à afficher aux utilisateurs. La méthode choisie par Google est la «vente aux enchères», ce qui signifie que les navigateurs présentés aux utilisateurs sont ceux que les entreprises derrière eux ont accepté de payer le montant le plus élevé pour chaque utilisateur qui les installe. Autrement dit, les options présentées aux utilisateurs ne sont pas nécessairement les navigateurs les plus populaires ou les meilleurs sur le marché actuellement.

En outre, l'utilisation de la France et de l'Autriche peut avoir des résultats très différents, car tout dépend des efforts de commercialisation des entreprises et de leur part de marché dans les différents pays. Par ailleurs, dans les situations où moins de 3 entreprises participeront à l'enchère, Google remplira les blancs par sélection aléatoire. D'après les informations fournies à The Verge, le moteur de recherche qui pourrait renforcer son statut en Europe semble être DuckDuckGo, qui sera proposé en option aux nouveaux utilisateurs dans les 31 pays de l'Union. Pour rafraîchir les résultats, une revente sera effectuée tous les quatre mois.

Il sera intéressant de voir si le nouveau mouvement affectera le marché des navigateurs de quelque manière que ce soit, où le navigateur Chrome a un contrôle complet et bénéficie d'une part de plus de 60% des utilisateurs.



Avatar

Hila Haimovich

Geeky, Traitez-le