Diam’s écoeurée de la musique, elle dévoile les vrais raisons de sa fin de carrière

Diam’s écoeurée de la musique, elle dévoile les vraies raisons de sa fin de carrière

Diam’s a marqué le monde de la musique française et du rap. Pendant presque 10 ans, des milliers de fans ne jurent que par elle. Mais malgré son succès, Diam’s renonce à la musique pour se consacrer à la quête de sa paix intérieure. Elle pensait trouver dans le rap quelque chose qui saurait le lui apporter, mais c’est dans la religion qu’elle va trouver son équilibre. En effet, en 2009 parait le dernier album de Diam’s SOS. Elle sait déjà en l’enregistrant qu’il sera le dernier de sa carrière et elle rend officielle cette décision en 2012.

Diam’s comprend que la gloire l’éloigne de sa quête du bonheur

Diam’s a beau avoir connu une grande gloire, elle n’était pas heureuse. Elle a lutté contre elle-même et contre le monde pendant des années pour tenter de se sentir à sa place. Lorsque cette place était d’être la rappeuse la plus célèbre de France, nous aurions pu croire que cela lui permettrait de se poser un peu. Mais c’était en réalité pire encore pour la jeune femme. Diam’s se sentait de plus en plus déconnectée de la réalité. Et pour se retrouver, il fallait qu’elle puisse reconnecter avec ses valeurs profondément humaines. L’humilité et la générosité en font notamment partie. Des valeurs qu’elle ne retrouvait pas dans le show-business. Et il faut aussi savoir que cette volonté d’un retour à l’essentiel devenait réellement vital pour Diam’s.

Aussi, avant de terminer sa carrière dans le rap, Diam’s reverse l’intégralité des recettes de son dernier album à une organisation bénévole dont elle est la présidente. Il s’agissait de « Big Up Project ». Elle agit « pour la protection de l’enfance défavorisée en Afrique par un soutien à des centres d’accueil de jeunes en difficulté et la mobilisation de bénévoles pour l’entraide et la solidarité internationale. » Diam’s semble être sur le chemin de la guérison. Elle fait en sorte de mettre son talent et sa notoriété au service de ceux qui en on le plus besoin. C’est une étape qui rassure les fans de Diam’s. Car en 2007, nous avons bien failli la perdre définitivement. Elle était atteinte par une grave dépression et aurait tenté de mettre fin à ses jours. Mais voilà que deux ans plus tard, Diam’s n’a pas dit son dernier mot.

Diam’s: Sur Instagram, elle partage les raisons de l’arrêt de sa carrière

Cependant, faire don des recettes de ces titres ne lui suffit plus pour continuer dans le monde de la musique. Il faut qu’elle passe à une étape supérieure pour pouvoir se retrouver en paix avec elle-même. C’est ce qu’elle explique en détail dans son dernier livre, Mélanie, française et musulmane paru en 2015. La jeune femme revient sur les raisons qui l’ont poussé à se décider à renoncer à sa carrière dans le rap. Diam’s explique alors qu’elle n’est plus satisfaite de faire partie de ce milieu. La musique, le rap, la gloire, tout cela l’enferme en réalité sur elle-même. Elle a beau toucher des milliers de personnes, elle ne se sent plus appartenir à la « vie normale ». De plus en plus isolée, elle doit trouver le moyen de se retrouver elle-même. Diam’s partage sur Instagram un extrait de son livre qui détaille les raisons de l’arrêt de sa carrière.

Diam-s-message-instagram-gloire-a-fuir

Une des raisons principales de l’arrêt de la carrière de Diam’s serait alors le développement de valeurs fausses et superficielles. Un développement qui est connecté à la gloire et auquel personne, selon elle, ne pourrait échapper. En effet, selon Diam’s, il est impossible de vivre une certaine notoriété sans devenir une personne suffisante. C’est un trait de caractère qui n’est pas assez naturel pour Diam’s et surtout, il est à l’opposée de l’humilité. Et cette dernière est une valeur qu’elle recherche ardemment. En effet, c’est une des valeurs qui font qu’elle se sent à l’aise avec sa religion.

Le bonheur de la rappeuse passe par la spiritualité…

Pour Diam’s, cela devient alors évident que le bonheur qu’elle pensait trouver dans le rap se trouve en fait ailleurs. Car elle a tout réussit professionnellement pour l’avoir ce bonheur. Des prix, des récompenses, des milliers de fans, mais au plus elle était au sommet de la gloire et moins elle semblait parvenir à trouver le bonheur qu’elle recherchait. Elle comprend alors que son bonheur est ailleurs. Il est certain que chacun construit le sien et qu’il dépend de nous, bien plus que de notre environnement. Néanmoins, notre environnement peut influencer notre état d’esprit. Et c’est ce dernier qui doit être apaisé si nous voulons être heureux et réellement nous épanouir. Et pour l’ancienne star du rap, c’est grâce à la religion qu’elle parvient à l’atteindre.

Retrouver sa paix intérieure prend le dessus sur tout le reste

Diam’s se convertit à l’islam en 2009. Et elle est tout à fait convaincue que cela lui a sauvé la vie. Dans ses livres ou sur les réseaux sociaux, Diam’s raconte comment elle a retrouvé une connexion au monde et à la vie à travers la spiritualité. De plus, la jeune femme n’a rien perdu de sa plume. Lire son récit nous permet de voyager à ses côtés. C’est, en effet, toujours avec beaucoup de poésie et de sincérité que l’ancienne star du rap transmet ses idées.

Diam’s partage donc également sur Instagram les étapes de son voyage spirituel. Avec des photos pour illustrer ses propos, elle délivre un extrait de son premier livre intitulé Diam’s, Autobiographie. Si beaucoup de ses fans espèrent qu’elle reprendra un jour le micro et remontera sur scène, cela ne sera pas la cas. Elle a trouvé la paix intérieure qu’elle recherchait depuis tant d’années. Aujourd’hui elle se consacre à sa famille et à des projets qui sont en lien avec sa nouvelle vie.

Julie Bourdin
Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.