Annonces

Coluche 34 ans plus tard son ami révèle tous les détails du « drame »

  • La rédaction
  • 5 avril 2020
Coluche 34 ans plus tard son ami révèle touts les détails

Le 19 juin 1986, la France perdait l’un de ses humoristes populaires. Coluche est mort sur le coup suite à un accident de moto. Il quitte Cannes aux alentours de 16h15 accompagnés de deux amis, eux aussi sur un deux roues. À 16H30 ? Il heurte un camion chargé de gravats qui a effectué un virage sec.  Il avait 41 ans. Pour son maquilleur et ami, Didier Lavergne qui a assisté à la scène,  cet « accident » n’est pas du au hasard. Retour sur la période où l’on tentait de le faire taire.

Annonces

Michel Colucci, dit « Coluche » est né le 28 octobre 1944. Fils d’un père italien, ouvrier en bâtiment et d’une mère employée chez un fleuriste, il grandit dans un milieu assez modeste. À l’âge de 3 ans, il perd son papa. Sa maman se retrouve à élever seule Michel et sa sœur dans un petit appartement d’une pièce et une cuisine. Elle enchaîne des petits boulots mal payés pour tenter de subvenir aux besoins de ses enfants.

Le petit Michel n’a guère de passion pour les études. Une fois le certificat d’étude primaire en poche, il décide de ne plus retourner à l’école. Il préfère traîner avec ses copains et choisit Montrouge comme le lieu où ils se retrouvent régulièrement. Il a eu plusieurs fois eu affaire à la police pour des petits vols et notamment un vol de sac dont la victime est une vieille dame. Il avait 15 ans et a mis longtemps à raconter cette histoire tellement il avait honte de ce geste.

Annonces

Sa maman ne sait plus quoi faire de son fils. Il se met à travailler et s’est fait embaucher dans tous les domaines. Du télégraphiste au livreur en passant par assistant de préparateur en pharmacie, il se faisait renvoyé à chaque fois.

Il fait son service militaire mais son insolence et son indiscipline l’amène en prison pour quelques jours. Il retourne à Paris pour travailler un temps avec sa mère comme fleuriste. Il a cependant des centres d’intérêts tel que la mécanique, et s’intéresse aussi à la musique et à la comédie. Il rencontre des musiciens, Xavier Thibault et Jacques Delaporte, fondateurs de L’orchestre du Splendid.

Cela sera aussi l’époque de sa rencontre qui va marquer le début de sa carrière, Romain Bouteille, auteur de théatre qui créé Le café de la Gare, ou il fait ses débuts en tant qu’humoriste et construit petit à petit des relations pas encore connus comme Patrick Dewaere, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko…

Annonces

Son premier sketch « C’est l’histoire d’un mec » dont le principe est de tourner autour de la difficulté de raconter une histoire drôle, connait un petit succès. Mais c’est en 1975 qu’il décolle avec « Le Schmilblick » dans l’émission du même nom, animé par Guy Lux.

Le 24 avril 1978, il occupe sur Europe 1 la tranche horaire 15h30-17h dans l’émission « On n’est pas là pour se faire engueuler ». Et il y va de son tempérament provocateur. Il ne se donne pas de limite, voyant jusqu’où son franc-parler pouvait le mener. Il se fait renvoyer au bout d’un an.

Annonces

Il récidive sur RMC. Le directeur d’antenne ne lui impose rien si ce n’est d’épargner toutes les plaisanteries sur la famille princières qui possèdent 17 % des parts de la société. Ce qui, bien-sûr, ne respecte pas. L’émission s’arrête après 15 jours et il fut remercier sans demander son dû, mais a demander à ce que l’équipe qui a travaillé pour lui soit payée.

En 1980, Coluche est l’humoriste qui connaît un succès immense. Le cinéma lui fait les yeux doux et il décroche le rôle principal dans Tchao Pantin.  Il a réquisitionné la Salle du Gymnase pour s’y produire durant plusieurs mois, il enregistre plusieurs chansons.

Annonces

Il fait son retour sur Europe 1, le 8 juillet 1985 de 11h à 12h30, cette fois-ci en étant plus sérieux. Aux côtés de Maryse dans « Y en aura pour tout le monde ». Il lance un appel aux marques. Il a une idée « comme ça » comme il l’exprime, de constituer une cantine pour les plus démunis. Il est sensible à la pauvreté qui règne à Paris, lui qui se souvient de son enfance très éloigné de sa vie d’artiste. La première campagne qui sera baptisé « Les restos du cœur «  à lieu le 26 décembre 1985. Cette initiative sera prolongée après la mort de Coluche par un concert, malheureusement ayant lieu chaque année depuis….

Cela ne fait aucun doute, Coluche dérange et cela ne va faire que s’accroître. À l’aube des élections présidentielle et des visages de candidats qui commence à apparaître, Coluche se présente comme candidat, se mettant à la place des français, il déclare : « puisque l’on nous prend pour des  imbéciles, votons pour un imbécile » mais ajoute « Avant moi, la France était pliée en deux, maintenant, elle sera pliée en quatre ! ».

Annonces

Les premières estimations affichent un score de 15 % ce qui est énorme pour un candidat issue du spectacle !

Pour la classe politique, il n’est pas crédible pour autant, posant, assis sur des toilettes en couverture du journal satirique Hara Kiri. Suite aux pressions et à l’assassinat de son ami régisseur Roger Gorlin, Coluche s’inquiète. D’autant plus qu’il reçoit un colis avec une balle de revolver avec un mot anonyme : « La prochaine sera pour toi ! »

Il se retire de la campagne présidentielle.

En 1986, il trouve la mort sur une route d’Opio, non loin de Cannes. Son décès fait la tristesse des français qui s’identifiait à lui. Mais laisse tout de suite place aux doutes. Comment Coluche, qui fait de la moto depuis de nombreuses années à pu mourir en la conduisant ? Son ami qui le suivait sur cette route que Coluche connaissait bien, Didier Lavergne, sort du silence. Il a déclaré que les journaux le qualifiaient de menteur car Coluche ne portait pas de casque. C’est qu’il y a une explication à tout cela. Il affirme que les gendarmes lui ont demandé s’il avait son casque avec lui, sur ce à quoi il aurait répondu que oui, le casque était accroché à son guidon. Il rectifie aux journalistes que si les gendarmes lui avaient demandé s’il le portait sur sa tête, il aura bien-sûr, répondu que non !

Annonces

Le chauffeur du bus a affirmé lui ne pas l’avoir vu mais pourquoi ce virage à gauche d’un coup de volant ? le mystère reste entier et l’affaire classée…

Découvrez aussi


OffSide le site d'actualité !