Christian Quesada condamné à 3ans ferme, Benjamin Castaldi se lâche totalement

Christian Quesada condamné à 3ans ferme, Benjamin Castaldi se lâche totalement

Christian Quesada, connu pour avoir été candidat dans quelques jeux télévisés, notamment Les 12 coups de midi, vient d’être condamnés à 3 ans de prison, ce mercredi 8 avril 2020 pour corruption de mineurs et détention d’images pédo-por-nogra-phiques. Il écope également d’un suivi socio-judiciaire de 5 ans avec 3 ans d’emprisonnement en cas de non respect de cet engagement.

Christian Quesada a 10 jours pour faire appel. Un procès assez particulier puisqu’il a eu lieu à huit clos pour respecter les mesures prises par le gouvernement face à l’épidémie du Corona Virus mais aussi compte tenu de la médiatisation de l’accusé.

Le procès a donc eu lieu par vidéoconférence. Des dispositifs ont été installés pour permettre à l’accusé de répondre de ses actes depuis la maison d’arrêt de Bourg-en-Bresse où il est incarcéré depuis mars 2019. Les chances de s’en sortir n’étaient déjà pas nombreuses mais l’on apprend que son avocat, Christophe Camacho a refusé de le représenter quelques minutes avant le début du procès.

Il n’a pas voulu en parler aux journalistes qui attendaient devant le palais de justice leur déclarant qu’il était tenu au respect du secret de l’enquête. Il a enfourché sa moto et il est parti rapidement.

Mais ce n’est pas tout ! Sa réputation déjà bien entachée, il sera inscrit au FIJAIS (le fichier automatisé des auteurs d’infractions sexuelles). De plus, il devra verser 2000 euros de dommages et intérêts à la Fondation pour l’Enfance. L’association qu’à décidé de représenter la partie civile.

L’issue de ce procès n’a pas fait l’unanimité puisque l’avocat de la Fondation pour l’Enfance a déploré que cette justice ne soit rendue dans le flou. Mais beaucoup de personnes trouvent que la sentence est bien trop légère.

Dans Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna et les chroniqueurs apprennent la nouvelle en direct et la réaction était partagée. Quand quelques uns des chroniqueurs argumentaient par le fait qu’en plus des 3 ans fermes, il aura l’obligation de se faire suivre, donc, il sera en quelque sorte surveillé, d’autres chroniqueurs ne sont pas d’accord avec le jugement qui a été rendu.

C’est le cas de Benjamin Castaldi qui n’hésite pas à répondre qu’il méritait beaucoup plus ! Le chroniqueur dénonce une justice à deux vitesses expliquant le fait qu’il y a des condamnations plus lourdes pour des faits qui sont, certes sérieux mais moins graves que ce que Christian Quesada a commis.

« Son dossier criminel était aussi long que son bras ! » ajoute-t-il. «D’autant plus que l’accusé est un récidiviste. Benjamin Castaldi est désolé de le dire, mais 3 ans fermes, ce n’est pas assez. Peut-être qu’il y a des conditions particulières mais je ne comprends pas ».

Il déclare aussi que les gens qui ont des enfants doivent être scandalisés également indique le chroniqueur, qui va devenir papa pour la 4ème fois. Christian Quesada est un prédateur sexuel et donc dangereux pour la société, même s’il n’est jamais passé à l’acte.

Néanmoins, le passage a l’acte a failli être franchi de justesse. Une des victimes a témoigné lors d’un reportage qui était consacré à l’ancien champion des 12 coups de midi. En effet, Mélissa raconte qu’elle était en contact sur les réseaux sociaux avec Christian Quesada. Et ce que l’on constate, c’est que cet individu est une bombe à retardement.

Le scénario fut le même qu’avec d’autres jeunes femmes. Il raconte qu’il était tombé dans la neige et lui envoie une photo explicite de ses parties intimes. Melissa répond sur facebook qu’elle ne veut pas voir cela. Christian Quesada se dit désolé et n’insiste pas.

Seulement un jour il lui dit qu’il est invité à l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste. Melissa qui aime beaucoup l’émission et qui est fan, lui en fait part. Ni une, ni deux, il lui propose de se retrouver à l’hôtel où il va séjourner le temps de faire l’émission.

Quesada veut absolument qu’ils se voient et lui propose même de lui payer sa chambre d’hôtel. Elle demande à sa maman qui était loin d’imaginer le pire. Là voilà dans le train pour rejoindre Christian Quesada. Seulement qu’elle ne fut pas sa surprise en découvrant que l’homme de 54 ans lui montre une chambre avec un grand lit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Souvenir de @openblotrennes merci à tout le monde ! Et au photographe @remychautard

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi) le

Elle commence à douter et lui demande : «mais il n’y a qu’un seul lit?». Il l’a rassure en lui disant que chacun dormirait de son coté et au pire, il prendrait le petit canapé.

La jeune fille commence à paniquer et appelle sa maman qui demande à lui passer Christian Quesada. Elle le met en garde, très en colère. Elle lui explique qu’il se débrouille mais qu’il ne partagera pas la même chambre que sa fille.

Finalement, Christian Quesada la laissera seule dans la chambre et va passer la nuit ailleurs. La fille, quelque peu naïve et qui n’avait qu’une idée en tête, celle de passer un weekend de rêve, en est sorti choquée de cette histoire qu’elle racontera à visage découvert sur le plateau de Touche pas à mon poste le temps que les premières victimes se manifestent.

Elle y a trouvé la force de témoigner à son tour. Ce soir-là, un autre chroniqueur prend la parole pour prévenir les fans de Touche pas à mon poste en leur disant que s’ils veulent voir Cyril Hanouna, qu’ils contactent la production mais il ne faut jamais s’adresser à des gens que vous connaissez à peine au fond. Qu’ils soient connus dans un jeu ou pas ! Voilà qui est dit !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi) le

Tous les chroniqueurs ne se rangent pas du côté de Benjamin Castaldi. Gilles Verdez et Sophie Coste, quand à eux, estiment que la peine qui a été rendue, est juste. Il n’en fallait pas plus pour que Castaldi monte aux créneaux : « Vous savez quoi ? Cet homme va purger sa peine, il va ressortir et recommencer ! » Et après cela, on dira « ah et bien, voilà, on en était sûr ! »

Reste à savoir si Christian Quesada va vraiment se faire suivre sérieusement à l’issue de sa peine. L’avenir le dira…