Caroline Margeridon "Affaire conclue" s'exprime face aux énormes critiques à son sujet

Caroline Margeridon « Affaire conclue » s’exprime face aux énormes critiques à son sujet

Critiquée sur Instagram, Caroline Margeridon choque les internautes avec une photo d’elle sans masque. De retour dans les studios d’enregistrement de France 2, pour les tournages d’ »Affaire conclue », l’acheteuse met les choses au point.

Elle réagit aux critiques après la publication, sur son compte Instagram, d’une photo sur laquelle, elle se trouve au côté de son collègue Djamel Bentenah, devant sa boutique, au marché Biron à Saint-Ouen. Sur le cliché, aucun des deux brocanteurs ne porte de masque, et enlacés, l’un dans les bras de l’autre, ils ne respectent pas les distances de sécurité.

Bien décidée à se défendre, Caroline Margeridon réplique dans la foulée :  » Il y en a certains qui me disent Caro, tu as fait des photos avec Djamel au marché le week-end dernier, tu n’avais pas de masque. Il faut arrêter de juger ou de critiquer. Vous vous doutez bien que quand Djamel vient me voir, j’ai envie de vous envoyer une photo avec lui et je ne vais pas me balader avec un masque « .

Mais Djamel avait pourtant bien un masque, mais pas sur son visage, mais, enroulé autour de son poignet, ce qui a fait dire à un fan de l’acheteur d' »Affaire conclue » :  » Bonsoir Caroline, j’ai du mal avec la photo, vous êtes l’un à côté de l’autre et le masque au poignet (…) ce n’est pas comme ça que l’on va se débarrasser de cette saloperie de covid-19 « . D’autres followers, se sont encore montrés beaucoup plus virulents, comme le prouvent les exemples suivants :

 » Mauvais exemple… Trop proches l’un de l’autre et pas de masque. Vous devriez profiter d’être connus pour donner le bon exemple…je suis déçue… « ,  » Les soignants se sont battus comme des diables (et se battent encore…) pour sauver des vies… Déconfinement et prendre l’apéro avec ses potes ne veut pas dire disparition du virus et arrêt des gestes barrières … Et le virus et les porteurs (ou les porteuses) sont toujours là…« . Un mauvais exemple qui a eu le don de mettre la rage aux internautes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mon Copinoux @djamel_bentenah est venu me voir ce soir à @marchebiron @pucesdeparissaintouen on vous aime 🥰 ❤️😍

Une publication partagée par Caroline Margeridon (@caromargeridon) le

Concernant son retour sur les plateaux d’ »Affaire conclue », dont les enregistrements ont repris il y a quelques jours, c’est tout heureuse de retrouver Sophie Davant et ses collègues acheteurs, que Caroline Margeridon se réjouissait de reprendre les enchères. Mais sur les plateaux, pas question de prendre le moindre risque, distance sociale obligatoire et gel hydroalcoolique sont de mise. Là, plus question de rigoler ou de courir le moindre risque.

Toute une série de systèmes de précaution ont été créés, pour éviter une éventuelle contamination. » C’est un peu étonnant, on avait tous des masques. On est passé par une autre entrée, l’entrée des vendeurs, pas l’entrée des acheteurs  » commentait Caroline Margeridon qui avait l’air surprise des mesures de sécurité qui règnent dans le studio. Toute une série de mesures, pour protéger toutes les personnes présentes sur le plateau, comme par exemple, l’installation de parois en plastique pour séparer les protagonistes.

Une autre, qui concerne les paiements effectués sur le plateau : lorsqu’au terme de chaque séquence, la vente sera conclue, il n’est plus question de paiement en espèces, qui étaient avant autorisés à hauteur de 1 000 €, les vendeurs recevront désormais un virement sur leur compte bancaire pour finaliser la vente de l’objet, et donc, plus d’échange d’argent de la main à la main.

C’est dans le casting même, que des modifications seront également opérées, puisqu’aucun vendeur résidant à plus de 100 km des studios de la Plaine Saint-Denis, ne sera autorisé, jusqu’à nouvel ordre, de venir présenter son objet à Sophie Davant avant de rejoindre la salle des acheteurs.

Sur le plateau d’ »Affaire conclue », toutes les règles sanitaires sont scrupuleusement respectées, mais aujourd’hui, c’est Caroline Margeridon qui est sur le grill, pour ne pas avoir respecté, ces mêmes précautions, le week-end dernier dans sa boutique du marché aux puces. Dans tous les cas, sur le plateau d’ »Affaire conclue », tout est prêt pour reprendre les enchères au plus vite. Les tournages ont repris, il y a quelques jours comme l’avait annoncé Sophie Davant, sur les réseaux sociaux.

Sur son compte Instagram où elle avait posté la photo à l’origine des critiques, Caroline Margeridon fait découvrir les coulisses à ses followers. Elle publie cette fois-ci, des photos du plateau complètement réaménagé. Elle raconte comment s’est passé le premier jour de tournage :  » C’était hyper sympa de retrouver toute l’équipe technique, Sophie, … Franchement, c’est incroyable comme cette émission, nous a fait découvrir une nouvelle famille  » raconte-t-elle pleine de joie. C’est là que l’on s’aperçoit que les gens nous manquent. C’était trop chouette « .

Si la joie règne sur le plateau, quelques petits détails ont néanmoins changé :  » Je suis malheureuse, je n’ai plus le droit de faire de câlins. Pierre-Jean n’a plus le droit d’aller voir le vendeur s’il est un peu mignon  » a regretté Caroline Margeridon qui n’a toujours pas l’air d’avoir compris l’importance des distances sociales. Mais la production, elle, a réellement l’air de pendre les choses très au sérieux. Les acheteurs sont dorénavant beaucoup plus espacés, grâce à un immense bureau qui s’étend sur toute la largeur de la pièce.

Un meuble somptueux avec des cases dans lesquelles trônent des objets, un large pupitre réalisé dans un bois d’excellente qualité pour ne rien gâcher. Sur la photo de la nouvelle salle des ventes, postée par Caroline Margeridon sur son compte Instagram, on peut remarquer également une ligne tracée sur le sol qui détermine la zone que les vendeurs ne peuvent pas dépasser. Une ligne de sécurité que visiblement, Caroline Margeridon avait oublié de tracer aussi devant sa boutique lorsqu’elle prenait l’apéritif avec son ami, et dont le souvenir a été publié sur les réseaux sociaux déclenchant la colère des internautes.

Dans tous les cas, sur les plateaux d' »Affaire conclue », les risques semblent maîtrisés à la perfection, et toutes les mesures sanitaires scrupuleusement respectées. Si il fallait encore le rappeller, la pandémie de Covid-19 n’a pas disparu complètement, et le déconfinement qui s’installe peu à peu, doit rimer avec prudence. Comme le rappelait si bien une internaute, ce n’est pas fini !