Caroline Margeridon "Affaire conclue" dévoile de "choquants" changements pour l'émission

Caroline Margeridon « Affaire conclue » dévoile de « choquants » changements pour l’émission

Caroline Margeridon: « C’est parti », comme l’avait annoncé Sophie Davant sur les réseaux sociaux, les tournages d’ « Affaire conclue » ont enfin repris, après ces longues semaines d’arrêt obligatoire dues à la pandémie mondiale du covid-19.

Un retour sur les plateaux qui aura tout de même tardé, en comparaison à la reprise des autres émissions en général. En effet, c’est la production d’ « Affaire conclue », Warner Bros. International Télévision Production France (filiale du studio américain) qui mettait un frein.  » Les Américains sont très tatillons, nous avait expliqué une source proche de la production. Ils ont très peur d’être attaqués en justice si un problème sanitaire arrivait sur le tournage.

Du coup, ils ont mis leur veto et empêchent la reprise des tournages partout dans le monde. » confiait alors une source. Les fans du programme auront dû se contenter de rediffusions durant ces 2 derniers mois, et s’armer de patience pour retrouver leur programme préféré, mais ils peuvent être désormais ravis, car tout est en ordre. Toutes les mesures ont été prises pour que le moindre risque de contamination soit évité ! Les téléspectateurs ont donc pu retrouver des épisodes inédits dès ce vendredi 29 mai !

Passionnée d’antiquités et notamment du mobilier français du XVIIIème siècle, et reconnue dans le monde des antiquaires, Caroline Margeridon a eu la joie de faire ses retrouvailles avec Sophie Davant et Pierre-Jean Chalençon qui ont tous repris les chemins d’ « Affaire conclue ».
L’emblématique acheteuse de l’émission, très heureuse, s’est empressée, ce mardi 26 mai dernier, de partager avec ses abonnés sur Instagram les instants de cette reprise et de dévoiler les coulisses de l’émission de France 2. Une belle occasion pour les téléspectateurs et internautes de découvrir l’envers du décor de l’émission culte de ventes aux enchères, ainsi que tous les changements apportés à la salle des ventes, que l’on découvre réaménagée, version confinée selon les règles strictes des mesures sanitaires en vigueur.

Pour ce grand retour, la belle de 53 ans a choisi un masque de protection des plus originaux et des plus marrants, puisque celui-ci représente la mâchoire d’un clown.  » C’est parti mes amours, 1ère journée de tournage. On vous aime « , a-t-elle alors annoncé en légende de son cliché. Elle s’est ensuite prise en photo, entourée des différents membres de l’équipe, tous rigoureusement masqués. Les internautes sont plus que ravis de la revoir ! “ Bon tournage et trop contente de vous retrouver ”, “ je vous souhaite une très bonne reprise ”, “ vous êtes trop chou même masqué, ça fait du bien de vous retrouver tous ”, “ Superbe, même avec le masque toujours le sourire ! ”,  » Notre émission bonheur revient, trop heureuse de vous revoir tous  » ont commenté de nombreux admirateurs de Caroline Margeridon.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

C’est parti mes amours, 1ère journée de tournage. On vous aime 🥰

Une publication partagée par Caroline Margeridon (@caromargeridon) le

La brocanteuse du Marché Biron a posté une série de vidéos et de photos de ces premières journées. Du nouveau décor d’ « Affaire conclue », au plateau de tournage, et au déjeuner de l’équipe, Caroline nous partage son bonheur de nous faire découvrir le retour de l’émission dans le respect des gestes barrières. Très contente, elle raconte son premier jour de tournage à ses abonnés : « C’était hyper sympa de retrouver toute l’équipe technique, Sophie… Franchement, c’est incroyable comme cette émission nous a fait découvrir une nouvelle famille, s’était-elle exclamée. C’est là qu’on s’aperçoit que les gens nous manquent. C’était trop chouette ! ».

Caroline Margeridon prend soin de montrer le respect des mesures de distanciations que ce soit lors des tournages et lors des pauses déjeuner de toute la production. Une distanciation obligatoire qu’elle avait déjà confié regretter « Je suis très malheureuse, je n’ai plus le droit de faire de câlins ». Et Pierre-Jean Chalençon n’a pas non plus la possibilité d’aller voir d’un peu plus près un vendeur qu’il trouverait mignon, avait-elle alors ajouté. Et toujours dans le respect de cette mesure, Caroline confirme également à ses fans « Malheureusement, tous les acheteurs qui habitent à plus de 100 km de La Plaine Saint-Denis ne peuvent pas venir ».

Et justement, afin de mieux respecter la distance sociale, la salle des ventes a dû être modifiée. L’un de ses clichés montre une nouvelle salle de vente d’ « Affaire conclue », repensée en fonction des mesures. Dans ce lieu, place principale de l’émission, où les objets peuvent parfois trouver preneur à des prix incroyables, les acheteurs sont dorénavant beaucoup plus espacés. Le bureau en arc-de-cercle derrière lequel les acheteurs assistaient à la présentation des objets à vendre a désormais été remplacé par un long pupitre qui s’étend sur toute la largeur de la pièce.

La production a choisi ce nouveau meuble avec goût : il est élégant, en bois, avec des cases dans lesquelles trônent des objets. Ainsi, la célèbre acheteuse, Julien Cohen, Pierre-Jean Chalençon, , sont désormais plus éloignés les uns des autres. Sur cette même photo publiée par Caroline Margeridon, on peut distinguer également une ligne tracée sur le sol, devant la zone des acheteurs. Une ligne qui détermine la limite que les vendeurs ne peuvent dépasser, car il n’est plus question non plus du moindre contact physique entre vendeurs et acheteurs.

Un autre changement de taille, toujours pour des mesures de précaution sanitaire, c’est que plus aucun paiement en liquide ne sera accepté. Dans les épisodes précédents, une fois que la vente était conclue, les acheteurs remettaient la somme en espèces, directement de la main à la main, au vendeur tout heureux de toucher le pactole (les montants supérieurs à 1 000 € était convertis en chèque comme l’exige la loi). Aujourd’hui, ce sera par virement bancaire que les transactions seront effectuées pour éviter toute propagation du virus.

Après cette mise à l’arrêt forcé, les affaires reprennent donc, et les acheteurs espèrent réaliser de plantureux bénéfices. Les fans de l’émission attendent donc que de nouveaux records soient battus, comme lors de ce jour où un buste de Napoléon pourtant estimé par les experts au prix de 3 000 -4 000 € avait vu son prix s’envoler jusqu’à plus de 21 000 €. Même si toutes les ventes n’atteignent pas de tels records, la fièvre des enchères dans la plus grande brocante de France revient enfin sur les écrans de France 2, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Accueillis par Sophie Davant, les participants à l’émission ont hâte de présenter leurs trouvailles aux experts afin d’obtenir le fameux sésame qui leur permet d’accéder à la salle des ventes.