Benjamin Castaldi "accablé" totalement par l’absence de culture de ses enfants

Benjamin Castaldi « accablé » totalement par l’absence de culture de ses enfants

Benjamin Castaldi, chroniqueur chez TPMP, ancien animateur de Secret Story, a récemment été interviewé par France Dimanche. Mais dans cette dernière, il n’a pas été très tendre envers ses enfants. En effet, la différence des codes culturels entre génération l’interrogent. Offside vous raconte tout.

Benjamin Castaldi évoque le « vide culturel » de ses fils aînés

Benjamin Castaldi est le petit-fils de personnages illustres du cinéma et de la chanson. Simone Signoret et Yves Montand sont les grand-parents du chroniqueur de TPMP. C’est pour lui un immense honneur et il tenait à leur rendre hommage dans un livre. En effet, Benjamin Castaldi a sorti un livre intitulé Je vous ai tant aimés qui évoque ces grandes figures. Dans son interview accordé à France Dimanche, il évoque donc la sortie de ce livre mais pas seulement. Benjamin Castaldi en profite pour parler de ses enfants.

Papa de quatre garçons, il espèrent que les plus jeunes seront plus intéressés par son livre que ses aînés. Julien a 24 ans, Simon en a 20 et Enzo en a 16. Gabriel, le petit dernier, Gabriel, n’a que 5 mois et n’est donc pas encore concerné par les inquiétudes de son papa. Benjamin Castaldi parle donc de ses grands garçons lorsqu’il explique à France Dimanche que Simone Signoret et Yves Montand ne leur évoque rien du tout. Pour lui, c’est assez terrible car cela dénote d’un manque de culture important.

Benjamin Castaldi plaisante aussi en indiquant que ce n’est pas demain la vieille que ses enfants pourront rivaliser avec au « Trivial Poursuit ». Il est vrai qu’à la vingtaine, ce n’est pas là l’une de nos premières ambitions. Mais il ne faut pas considérer que les jeunes n’ont pas d’intérêts pour la culture sous prétexte qu’ils n’ont pas la même vision de choses que leurs aînés.

Un papa inquiet qui sait pourtant relativiser

Benjamin Castaldi est certain que ses fils aînés pourraient comparer leurs illustres arrières-grands-parents à des dinosaures. Selon lui, les générations de ses fils aînés sont construites autour de codes culturels au rabais. Les influenceurs, les rappeurs aux textes explicites et l’ambition d’avancer dans la vie sans stimulation intellectuelle inquiète le père de famille pour l’avenir de ses enfants. Néanmoins, il sait prendre du recul sur ces propos qui peuvent paraître virulents. En effet, il se souvient que lorsqu’il était enfant, les générations de ses parents s’inquiétaient pour lui de la même manière.

Cela veut-il dire que plus les années passent et plus la culture est limitée ? Faut-il alors tomber dans la facilité et se répéter que « c’était mieux avant » ? Offside préfère rester optimiste et se dire qu’il est important de vivre avec son temps. Mais nous rejoignons néanmoins Benjamin Castaldi quant à l’importance de la culture. Les générations précédentes ont des choses à nous apprendre, cela est vrai de tout temps. Et il est indéniable que Simone Signoret et Yves Montand sont de grandes figures que nous gagnons à connaître.