Arsenal voulait gagner, Chelsea voulait gagner le titre | Offside !

0
104
arsenal-voulait-gagner-chelsea-voulait-gagner-le-titre-offside-2

Un point c’est tout. Et c’est déjà beaucoup pour Chelsea qui on le savait ne voulait qu’une chose ne pas perdre cette rencontre et se ménager une fin de saison peinard. Les Blues ne se sont créés que quelques demi-occasions. C’est peut-être moche ce tout pragmatique mais qu’importe pour les Blues. Le nul, même 0-0, avait un goût de victoire ; en atteste les célébrations au coup de sifflet final. Deux victoires face à Leicester mercredi en match en retard puis à Stamford Bridge face à Crystal Palace garantiront aux hommes de José Mourinho le trophée de champion d’Angleterre.

Mesut Özil trop soft

On ne les compte plus. Ces moments où Mesut Özil est au duel avec un joueur et qu’il perd le ballon avant de ponctuer le tout par un soupir les bras ballants. Conte Chelsea, le meneur de jeu allemand a fait de même : cette gestuelle de victime associée à une prestation moyenne où il ne fait que peu de différence, et qu’il passe son temps à gémir, au fond, de ses propres limites et de son manque d’abnégation. On demande plus et tout ceci est insuffisant. Il devrait briller dans les grands matchs parce qu’il est le meilleur, mais face au leader, il n’a rien montré.

Un Koscielny impérial

Il n’y a qu’un bémol à la prestation de Laurent Koscielny ce dimanche : l’action controversée où Oscar se prend un énorme tampon de la part de David Ospina. Pour le reste, il n’y a pas vraiment eu de fausses notes. Le Français a été impérial dans les duels, l’anticipation et le relance. On a fustigé parfois le fait qu’il pouvait commettre systématiquement des boulettes (penalty/carton rouge) et on peut reconnaître que l’ancien lorientais sait parfaitement désormais tenir une défense, et empêcher aux attaquants d’exister. Il a muselé Oscar puis Drogba entré à la mi-temps. Il est devenu une valeur sûre.