Pierre-Jean Chalençon Affaire conclue fait une offre qui choque une participante

Pierre-Jean Chalençon Affaire conclue fait une offre qui choque une participante

Pierre-Jean Chalençon: Nicole était venue vendre un très joli meuble Napoléon III dans l’émission Affaire conclue, et espérait un en tirer un prix intéressant. Mais la candidate ne s’attendait pas à l’offre proposée par Jean-Pierre Chalençon.

Il s’agit d’un épisode inédit qui était rediffusé ce vendredi 15 mai sut France 2, comme de nombreux autres épisodes d’ailleurs. C’était l’occasion pour les téléspectateurs et internautes de revoir la vente de Nicole, un épisode riche en émotions. En effet cette femme de 69 ans, était venue dans l’émission dans l’espoir de vendre un beau meuble Napoléon III du 19ème siècle. D’après le commissaire priseur Harold Hessel, ce meuble est « Très sophistiqué », et « très richement orné » et aurait pu être vendu à un très bon prix.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Napoléon … l’ histoire…199 ans après … moment unique … en pleine crise mondiale se retrouver ici seul .. c’est exceptionnel…

Une publication partagée par Pierre-jean Chalençon (@pierrejeanchalencon) le

II aurait pu se vendre entre 800 et 1000 euros, s’il avait été en bon état mais malheureusement, il était dans un état assez critique. Il n’a &té estimé qu’à 200 euros, « C’est un meuble qui est très très fatigué », a précisé le commissaire-priseur Harold Hessel.

La somme n’est donc pas élevée et Nicole espérait certainement remporter un plus gros pactole, et faire monter les enchères avec ce meuble. Malheureusement, ce n’est pas comme ça qu’elles choses se sont passées pour cette habitante du Pas-de-Calais.

Nicole remise à sa place par Pierre-Jean Chalençon

Dans la salle des ventes, le bien de Nicole a été inspecté de fond n’en comble par les acheteurs de l’émission Affaire conclue. Ils ont estimé le cout de la rénovation. Puis ils ont lancé les enchères : « C’est un très joli meuble, a débuté Pierre-Jean Chalençon. Il a fait une première proposition à 1 euro symbolique ce qui a effaré la vendeuse : « Pardon ?!? », a-t-elle lancé, choquée.

« C’est un euro symbolique, c’est l’euro de l’amour, l’euro de la passion », a-t-il dit tout sourire.
Mais voyant Nicole désespérée, Julien Cohen lui a expliqué : «Il y en a pour une centaine d’heures » de rénovation. « Il y en a pour entre 2 000 et 2 500 euros », a ajouté Pierre-Jean Chalençon. « Un travail considérable »,est nécéssaire entre les pièces en nacre, en laiton, en bois… « Moi je n’y vais pas » a déclaré Julien Cohen.

Pierre-Jean Chalençon et Caroline Pons ont également abandonné les enchères.

Bernard Dumeige l’a finalement récupéré pour 170 euros, après un petit duel avec Leticia Blanco.

La vendeuse du nord semblait alors très déçue « Je vous assure que c’est un travail considérable », lui a confirmé Pierre-Jean Chalençon. La rénovation coûtera même environ 11 fois plus cher que le prix d’achat…

Espérons que de nombreux autres épisodes exclusifs seront rediffusés bientôt afin d’assister à des ventes plus intéressantes et fructueuses pour les vendeurs. Car très souvent ils repartent penauds, comme le 14 mai, alors qu’une étudiante voulait vendre un Samovar, on ne lui a proposé que 55 euros : « Ça me ferait mal au cœur de le laisser pour ce prix là en sachant qu’on l’a apporté de Russie ».