Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture

A 21 ans et fraîchement diplômé de l’école d’arts de Manchester, Ross Cooke fait ses premiers pas dans le monde de la photographie de football. Il arrive avec de beaux projets et sa passion bien accrochée au corps de montrer le football et la British Football Culture. Rencontre…

Olivier Sclavo — 20 septembre 2016
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture
Ross Cooke: Un regard d’une douceur unique sur la British Football Culture

A 21 ans et fraîchement diplômé de l’école d’arts de Manchester, Ross Cooke fait ses premiers pas dans le monde de la photographie de football. Il débarque avec de beaux projets et une volonté farouche de montrer la British Football Culture et sa place en Angleterre. Rencontre…

C’est en sortant de la station d’Hoxton, dans l’Est de Londres, que nous sommes tombés par hasard sur l’exposition de fin d’année de Ross Cooke et de sa promotion. Au milieu de ses talentueux camarades, il a évidemment choppé notre attention avec les clichés de son projet « Home » qui pose un regard passionné et plein d’amour sur les ligues du South Manchester du Cheshire Christian. On est en plein dans ce British Football dont on essaye de vous montrer toutes les facettes sur Offside.

J’ai été élevé dans le football, j’y joue depuis petit et j’y joue toujours, en regardant mes idoles. C’est de là que vient principalement « Home ». Se réveiller un matin, froid en général, pluvieux et venteux pour aller taper dans le ballon. Aussi loin que je m’en souvienne mes samedis c’était ça. Et à travers mes expériences je voulais montrer cette culture britannique du football à laquelle j’appartiens depuis tant de temps. Le football continuer à m’inspirer et à motiver mon travail. Je pense que ça a été instillé en moi depuis tout jeune, quand je cherchais « le beau » dans les vieilles photos des idoles de mon père, ou les images Panini, toute cette imagerie nostalgique des coupes du monde passées. J’essaye d’emmagasiner tout ça pour que ça m’aide à influencer et inspirer ma démarche photographique.

john1

Né à Bury, dans la banlieue de Manchester, c’est au lycée qu’il s’est dit que sa voie sera la photo. D’abord avec un travail à l’ancienne, à l’argentique et les mains dans les produits chimiques pour développer ses propres pellicules, il y découvre un point de vue différent sur l’art qu’il a choisi.

J’ai toujours aimé regarder les vieilles photos et les histoires qu’elles racontent et j’ai toujours été attiré par les photographes qui racontent une histoire. Pour « Home », ça a été Julian Germain, Spencer Murphy ou Stuart Roy Clarke. Ils ont tous influencé mon travail de façons différentes, depuis la narration et comment raconter une histoire seulement en photos, jusqu’à la compréhension de ce que je photographiais.

Depuis le début de la saison il suit le Bury FC, le club de sa ville, sur toutes les pelouses de League One, la 3e division anglaise. Mais pour Ross, c’est le football amateur qui reste le plus photogénique. Une atmosphère et une passion qu’il a connu et qui reste inégalée.

Il y a tellement de choses que peuvent être capturées dans ce sport que ça le rend encore plus intéressant à mes yeux. Pas seulement ce qui se passe sur le terrain mais aussi la passion, le dévouement et les traditions qui vont avec. Je pense que ce qui fait la beauté du foot amateur c’est l’amour et le dévouement des gens qui sont ce sport. Que ce soit les joueurs, les spectateurs et bien sûr les volontaires qui sont tellement à fond que ça devient une partie d’eux-mêmes. C’est quelque chose qui m’a inspiré et continue à le faire, parce qu’au final ce sont tous ces gens qui font du football ce qu’il est.

Ce supporter de Liverpool élevé en plein coeur des bastions de United et de City a déjà terminé deux projets « A Terrace Culture » et « North » centrés autour de ce football populaire et passionné qu’il connait bien. Un monde qu’il côtoie depuis petit, poussé par son père dans les bras des Reds, continuant à vibrer pour son équipe même dans les moments les moins évidents.

Ça n’a pas été facile de grandir et vivre à Manchester en étant un fan de Liverpool, et plus particulièrement ces 20 dernières années, alors que United gagnait tout, mais je serai toujours un fan de Liverpool. On a eu nos moments de gloire avec le triomphe d’Istanbul par exemple, mais rien de durable. Tous mes potes sont fans de United donc maintenant je suis habitué à m’en prendre plein la gueule. Mais je pense que le notre futur est beau avec Jurgen Klopp et j’espère qu’on va faire quelque chose cette année.

On a connu moins chanceux que de supporter une équipe championne d’Europe et d’idolâtrer Steven Gerrard. Ross qui n’avait d’yeux que pour lui, notamment ce jour béni pour le photographe, où le capitaine emblématique des Reds s’est fendu d’un but superbe qui qualifie le club pour les 8e de finale de Ligue des Champions face à l’Olympiakos. « J’étais dans le Kop, j’en ai encore la chair de poule rien que d’y penser. J’ai grandis en voulant jouer comme lui. Il peut tout faire. Sa passion pour Liverpool et la façon dont il se comportait, c’était deux choses que j’admirais« .

north-by-ross-cooke-soccerbible-11

Il est entré dans le monde professionnel en bossant pour le Bury FC, il a mis en images les maillots de Stockport County FC et collabore au magazine Soccerbible depuis qu’il a été repéré par ce révélateur des nouveaux talents de la photographie de football. Pourtant c’est un plus vaste projet et loin des pelouses bien vertes et grasses du Nord de l’Angleterre que ses envies de photos l’attirent.

Mon rêve ce serait de partir sur un projet documentaire sur le football dans le monde et découvrir des cultures différentes et comment le football influence et inspire les gens. Je veux vraiment aller à Rio de Janeiro. Après avoir regardé la Coupe du Monde et les Jeux Olympique là-bas, ça m’a encore plus donné envie d’aller à la rencontre de ce pays connu pour son amour du football.

Si vous avez envie de suivre les aventures de Ross Cooke jetez-vous sur son compte Instagram. Et attendez le au tournant, il prépare déjà sa prochaine expo…

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi