Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Arsenal – Man City: Les Gunners abattent des Citizens tout mous

Arsenal a régalé, Arsenal a flippé, Arsenal ne s’est pas fait dessus et l’a finalement emporté. Les Gunners ont abattu Man City 2-1 à la maison et prennent la deuxième place de la Premier League, tout seuls comme des grands. Entrée de match en mode NBA pour l’Emirates Stadium qui éteint les lumières et joue […]

Olivier Sclavo — 21 décembre 2015
tumblr_nzq7j9tZ8G1rjev45o1_1280
tumblr_nzq7j9tZ8G1rjev45o1_1280

Arsenal a régalé, Arsenal a flippé, Arsenal ne s’est pas fait dessus et l’a finalement emporté. Les Gunners ont abattu Man City 2-1 à la maison et prennent la deuxième place de la Premier League, tout seuls comme des grands.

Entrée de match en mode NBA pour l’Emirates Stadium qui éteint les lumières et joue avec les spotlights pour donner encore plus d’ampleur au choc de ce soir.

Beaucoup des supporters des deux camps ont sorti leurs plus beaux “Christmas jumpers”, cette tradition britannique qui veut que tu massacres ta caution “fashion” en enfilant une horreur en laine, aux couleurs de noël.

La première demi-heure fait peine à voir alors que ni Arsenal, ni City ne réchauffe cette fraîche soirée londonienne.

Le milieu à cinq posté par Arsène Wenger gêne les offensives des Citizens qui ne prennent jamais les Gunners en défaut. La paire Ramsey – Flamini en duo defensif devant la défense est bien aidée par les mouvements et le pressing de Walcott, Campbell et Ozil.

Le numéro 10 allemand est d’ailleurs, une nouvelle fois cette saison, celui qui déclenche les choses pour son équipe. Aux 18 mètres, il décale Theo Walcott qui repique au centre et enroule une douceur dans le petit filet de Joe Hart (1-0, 33’).

Juste avant, Kevin de Bruyne avait l’ouverture du score au bout du pied mais a fait n’importe quoi une fois dans la surface. En deux passes, le Belge se retrouve lancé au but et dans une situation de deux-contre-un avec David Silva seul, à côté de lui, au point de penalty, il choisi de frapper, à côté…

Et City n’arrive pas à trouver la moindre faille bien qu’ils repartent de l’avant de suite après avoir encaissé. Tellement inoffensifs que c’est Arsenal qui, contre le cours du jeu, se retrouve une nouvelle fois à l’attaque. Et c’est encore, Mesut Ozil qui pousse le ballon dans la course d’Olivier Giroud qui tire fort, entre les jambes de Joe Hart (2-0, 45e+1). Rideau!

Arsenal régale puis flippe

La seconde période recommence de la même manière, avec Raheem en plus et sa vitesse qui viennent remplacer Delph pour tenter de faire des trous dans le dispositif en fer des Gunners.

Bellerin, garde les traces des griffes de Fernandinho sur le maillot mais résiste et file le ballon à son milieu pour mettre ses potes à six contre trois. Ozil file à Campbell plein axe à l’entrée de la surface qui lui, lance Ramsey qui n’arrive pas à piquer son ballon, que Joe Hart prend en plein dans la mouille mais se débrouille à sortir.

Deux minutes plus tôt c’était Laurent Koscielny qui ouvrait magistralement pour Joel Campbell qui court toujours aussi vite, contrôle toujours aussi bien, drible toujours aussi justement mais ne trouve jamais le fond des filets.

On joue la 70e minute et les mecs de City ne courent plus, beaucoup de bras en l’air, ça souffle énormément et ça râle à n’en plus finir alors qu’Arsenal déroule face à ceux qui s’anonçaient comme LA force principale de Premier League.

Mais on s’en fout parce que c’est sans transpirer que Yaya Touré va sortir du bois pour reprendre en première intention son une-deux avec Bacary Sagna. Une frappe toute droite du gauche qui finit dans la lucarne de Petr Cech (2-1, 81’). La nonchalance vient de mettre Arsenal en panique face à ses démons. Les Gunners ont loupé tellement d’occasions. Aaron Ramsey, encore en superbe position, ne sait pas quoi faire de ses pieds et envoie une mi-frappe, mi-centre, mi-piqué loin au dessus des buts des Citizens.

La bande à Touré sent bien que les slips des Gunners sont en train de changer de couleur alors que la pression sur leurs cages se fait de plus en plus forte et pousse dans les dix dernières minutes pour accrocher un point qui semblait inespéré jusqu’à présent.

Mais que dalle ! Arsène Wenger et ses hommes sortent vainqueurs de ce duel et se replacent à deux points de Leicester premier. Ils prennent quatre points d’avance sur leurs victimes du soir et plombent un peu plus l’avenir de Manuel Pellegrini.


 

Arsenal: Cech – Bellerin, Mertesacker, Koscielny, Monreal – Flamini, Ramsey – Campbell (Gibbs, 70’), Ozil (Oxlade-Chamberlain, 76’), Walcott (Chambers, 88’) – Giroud

Man City: Hart – Sagna, Otamendi, Mangala, Kolarov – Fernandinho, Delph (Sterling, 45’) – De Bruyne, Touré, Silva (Jesus Navas, 73’) – Aguero (Bony, 63’)

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi