Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Eliminatoires Euro 2016: Une équipe-type très Premier League

Alors qu’il ne reste que quatre places qui se disputeront en barrages, on connait déjà 20 nations qualifiées pour l’Euro en France. Et l’équipe type de ces éliminatoires fait la part belle à la Premier League.

Olivier Sclavo — 20 octobre 2015
ashley-williams-wales_3363101
ashley-williams-wales_3363101

Alors qu’il ne reste que quatre places qui se disputeront en barrages, on connait déjà 20 nations qualifiées pour l’Euro en France. Et l’équipe type de ces éliminatoires fait la part belle à la Premier League.

Les éliminatoires touchent presque à leur fin. Après un peu plus d’un an de matches plus ou moins mythiques, vingts pays ont déjà composté leurs billets et entamé les réservations des hôtels français.

Angleterre / Islande / République Tchèque / Autriche / Irlande du Nord / Pays de Galles / France / Turquie / Portugal / Espagne / Suisse / Italie / Belgique / Roumanie / Albanie / Allemagne / Pologne / Russie / Slovaquie / Croatie

Après 270 matches, l’UEFA vient de sortir son équipe-type. Le groupe de 11 titulaires et 7 remplaçants fait une super publicité pour la Premier League avec 7 joueurs qui foulent les pelouses anglaises tous les weekends.

Thibault Courtois (Belgique): Même s’il n’a plus de genou droit depuis un entrainement avec Chelsea début septembre il a été retenu pour défendre les buts de cette sélection éclectique. Bon avant de passer sur le billard il a pris trois buts en huit matches et a considérablement aidé sa sélection a finir première de son groupe. Son remplaçant et rival permanent de Liverpool, Simon Mignolet, est allé chercher le ballon deux fois lors des deux dernières rencontres des Diables Rouges.

 

tumblr_nw69p8YQcq1ttqmg6o1_500

Thibaut compte les buts pour Simon

Gary Cahill (Angleterre): C’est simple, les Anglais ont gagné TOUS leurs matches et en ne prenant que deux buts au passage. Autant te dire que la sélection c’est le moment plaisir et détente de Gary, lui qui passe ses weekends à se faire démonter en Premier League avec ses copains de Chelsea, 18e défense du championnat qui a déjà récolté 17 buts en 8 matches. En plus il a dû passer tous ses rassemblements avec les Three Lions à saouler John Stones en lui disant à quel point José c’était un meilleur coup que Roberto.

Ashley Williams (Pays de Galles): Pilier des deux hypes de ce début de saison, le défenseur gallois de Swansea a passé ses éliminatoires à être monstrueux. Capitaine et homme de fer de la colonne vertébrale qui compte Aaron Ramsay devant lui et Gareth Bale en finisseur, il a mis dans sa poche le gratin des attaquants de sa poule pour laisser passer deux buts qui prouve sa générosité. C’est Andorre et Chypre qui ont réussi à parcer le rideau Gallois avant qu’ils n’en aient plus rien à cirer.

Matteo Darmian (Italie): Les premiers matches de United avait fait croire que les Red Devils avaient retrouvé une vraie défense, et qui de mieux que l’arrivée d’un italien dans le back four pour illustrer cette tendance. Surtout que Matteo, il a fait des premiers matches de patron avant de disparaitre. Tout au contraire de sa sélection, où aligné à tous les matches, il en a même profité pour planter sa première patate internationale.

Steven Davis (Irlande du Nord): Southampton c’était joli, ça a commencé à faire flipper du monde la saison dernière, mais une nouvelle fois pendant le mercato les grosses écuries sont venues se servir en bons joueurs pas chers. Du coup, le temps que la machine Saints retrouve ses automatismes, Steven lui se régale avec ses potes de sélection et vient tranquillement de rentrer dans l’Histoire. A la création pendant toute la campagne, il s’est réveillé pour le match crucial contre la Grèce et planté le doublé qui qualifie pour de bon les Norn Iron pour le premier Euro de leur histoire. Et on t’offre le tout en brésilien, la vraie nationalité de ces gars-là!

Gylfi Sigurdsson (Islande): Le meilleur buteur de la sélection des Vikings s’est fait plaisir pendant ces éliminatoires. Avec six réalisations en dix matches, il s’est mis tranquillement en haut du classement des buteurs du groupe A. Un groupe qui compte des gars comme Robin van Persie, Arjen Robben, Huntelaar, Arda Turan et Burak Yilmaz quand même… Des lucarnes, des penaltys, des coup-francs, du mouvement et un pied droit de velour, le milieu de Swansea, a quasiment tout fait à toutes les nations qui ont croisé la route des Islandais. Les types s’apprêtent à envahir la France et ça va encore sûrement être à grand coup de pied dans la tronche comme en l’an 800.

Kevin de Bruyne (Belgique /remplaçant): Jeté de Chelsea, étincelant à Wolfsburg et racheté pour un bras et un rein par Manchester City, le plus blond-vénitien des techniciens en activité en Premier League fait fermer pas mal de bouches tous les weekends en Angleterre depuis son arrivée au mercato d’été. Il avait commencé son boulot de clôture de lèvres bien avant et c’est toute la Belgique qui en a profité alors que les cousins d’Outre-Quiévrain ont lancé des alertes enlèvements pour le petit Eden Hazard.

 

Une campagne d’éliminatoires que beaucoup d’observateurs ont trouvé tout aussi faible que cette nouvelle saison de Premier League. Pourtant c’est bien les représentants des clubs anglais si moribonds en Europe qui ont fait, et feront le spectacle en France l’été prochain.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi