Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ze Best of Ze Reste : 6e journée de Premier League

C’est l’heure de Ze Best of Ze Reste pour s’assurer que tu n’es rien loupé de la 6e journée du championnat de Premier League

Olivier Sclavo — 21 septembre 2015
IMG_5045
IMG_5045

C’est l’heure de Ze Best of Ze Reste pour s’assurer que tu n’es rien loupé de la 6e journée du championnat de Premier League.

Tony Pullis a fait mentir Berahino

Fin août, Jeremy Peace, le président de West Bromwich Albion envoyait balader publiquement la dernière offre de Tottenham de plus de 30M d’euros pour s’attacher les services de Saïdo Berahino. Le buteur des Midlands et un des fer de lance de la sélection anglaise des -21 ans voulait se tirer, franchir un palier et avait accueilli la nouvelle de la plus amère des manières. »Je ne jouerai plus jamais dans le club de Jeremy Peace », avait twitté le joueur aux 14 buts la saison dernière.

Bon ben c’est faux, et c’est pour le bien de son équipe en galère sévère de buteur depuis le clash entre le joueur et son club. Saïdo en a profité pour détourner du bout du pied une frappe de James Morisson pour tromper le gardien d’Aston Villa et marquer le seul but du match ce weekend.

Et c’est son entraineur Tony Pulis qui est l’architecte en chef de ce retour sur le devant de l’affiche. Le maître-psychologue anglais n’a jamais critiqué son protégé sur son ambition, tout en plaçant des garde-fous pour éviter qu’il ne disjoncte complètement. Il l’a couvé et l’a fait lentement revenir dans l’équipe en s’assurant que sa recrue Salomon Rondon soit au niveau pour remplacer le meilleur joueur des Hawthorns dont le départ n’est qu’une question de temps.

Un but et un jet de maillot dans la foule plus tard, la haine des supporters à l’encontre de leur quasi-unique source de plaisir les weekends a violemment baissé d’un cran. Sûr qu’ils lui pardonneront ce mensonge là.

 Tient?! C’est encore le bordel à Newcastle

Du changement il y en a eu pendant l’été sur les bords de la Tyne après une saison dernière calamiteuse pendant laquelle les Magpies ont sauvé leurs fesses en toute fin d’exercice finissant 15e et sur une impressionnante série de 10 matches sans victoire.

Steve McClaren a remplacé les compétences limitées de John Carver à la tête de l’équipe et le club a recruté cinq joueurs pour à peu près 60M d’euros. Et pourtant c’est toujours aussi pauvre dans le jeu et en terme de résultats. Newcastle n’a toujours pas gagné de matches en Premier League cette saison après sa nouvelle défaite 2-1 contre le promu Watford samedi.

Le nouveau boss pense que son équipe « n’a pas encore de caractère » et pour un coach à la phylosophie de jeu plutôt défensive, ça prend l’eau de tous les côtés à l’arrière (9 buts encaissés) alors qu’ils affronteront Chelsea samedi.

Les fans n’ont pas encore sorti les panneaux « McClaren Out » dans St James’ Park, mais en deux saison, trois manager et un gros paquet de changements dans l’effectif, on comprend les supporters de ce club toujours aussi frustrant. Pour une fois on peut mettre Mike Ashley en dehors de tout ça. Le proprio honni des Magpies a décidé de plus participer à la gestion quotidienne du club et a ouvert généreusement le portefeuille sans broncher.

Odion au galop!

Le meilleur buteur du football professionnel anglais en 2015, tout simplement. Le buteur international nigérian du promu Watford s’est fait plaisir face à Newcastle et planté son premier doublé dans l’élite. Une victoire 2-1 pour les Hornets qui porte son compteur personnel à 20 unités en 24 matches disputés depuis le début de l’année. Deux tirs dans la surface, avec la précision et le sang-froid pour battre Tim Krul en un peu plus d’un quart d’heure, pour un rendement assez phénoménal.

C’est mieux que les 16 réalisations de Harry Kane sur la même période et alors que le chouchou bien peigné des Spurs a déjà dû oublié comment un célèbre un but.

Odio Ighalo c’est déjà 4 caramels depuis ses débuts en Premier League, sur les 5 qu’a marqué son équipe et après ses 20 conclusions sur toute la saison dernière en Championship.

Baladé dans tous les clubs de la famille Pozzo (Udinese, Grenade, Watford), il s’est adapté à une vitesse impressionnante sous la pluie anglaise et portent sur ses épaules une grosse partie des rêves de maintien du club chéri d’Elton John.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi