Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ze Best of Ze Reste: 4e journée de Premier League

Tout ce que tu n’avais pas aperçu ce weekend dans les stades de Premier League c’est dans Ze Best of Ze Reste pour la 4e journée du championnat.

Olivier Sclavo — 1 septembre 2015
Crédit photo : Offside.fr / Tous droits réservés
Crédit photo : Offside.fr / Tous droits réservés

Tout ce que tu n’avais pas aperçu ce weekend dans les stades de Premier League c’est dans Ze Best of Ze Reste pour la 4e journée du championnat.

Les trois derniers survivants

Plus que trois équipes invaincues en Premier League et si on est pas surpris par Manchester City qui marche sur le visage de tout le monde, Leicester City et Swansea City n’étaient pas prévus au programme. Les Foxes ne sont pas encore tombés sur un vrai gros morceau (non, les gars, Tottenham ça fait longtemps que ça ne fait plus peur à personne) mais Swansea vient de sérieusement emmerder Manchester United (2-1) après avoir frustré Chelsea très fort dès l’ouverture du championnat (2-2). Dans un championnat qui semble encore plus ouvert cette année, c’est peut être l’heure pour les Gallois de remplacer la hype Southampton qui semble fondre avec l’évasion de ses cadres après une saison dernière terminée sur un record de points décrochés par le club (56 pts). Les gars du Monk se déplacent à Watford le weekend prochain, tandis que Leicester accueille Aston Villa avec d’autant plus de chances de continuer leurs belles lancées.

Callum Wilson rend fou l’Angleterre

Un triplé et un retourné acrobatique et pif paf pouf tu te retrouve en numéro 9 de la sélection anglaise. Elle est pas belle la vie? Si la tienne ne te fais pas sourire, Callum, lui il se régale. Le jeune attaquant de Bournemouth vient d’enchainer deux superbes performances contre West Ham (4-3) et Leicester (1-1) et il n’en faut jamais plus à un pays en manque cruel de talent et de retenue pour s’enflammer. La presse rosbeef espère le voir prendre le même chemin que son adversaire du weekend dernier. Jamie Vardy avait explosé en une saison seulement en pointe de Leicester City après avoir planté plus de 100 buts lors des ses années dans les divisions inférieures anglaises. Tous les deux ont planté, face à face, ce weekend et Vardy a reçu un appel du sélectionneur pour rejoindre les Three Lions après une première sélection le 21 mai dernier, de quoi faire saliver le petit buteur qui est passé par Coventry City, Kettering Town et Tamworth avant de massacrer 23 fois les filets pour les Cherries et donner 13 fois le ballon décisif à ses camarades lors de la saison de la montée.

José Mourinho ne mérite jamais de perdre

Le bilan des Blues est dégueulasse en ce début de championnat, ça vous avez pu tous le noter. Ceux que vous n’avez peut être pas noté c’est que José, lui, il a encore vu le contraire de tous les spectateurs de Stamford Bridge ce weekend. « On ne mérite pas de perdre« , a encore balancé Mourinho aux reporters après la rencontre. Si tu prends la saison en cours de route, tu te dis que Chelsea a eu un coup de mou, un peu de malchance. Mais non, la défense est misérable et l’attaque a fait illusion un seul match, contre West Bromwich Albion (3-2). Lors des autres mauvais résultats des Londoniens, leur entraineur portugais avait toujours une vision bien différente de tous les autres observateurs. « Nous avons été les meilleurs en seconde période et ils ne nous ont posé aucun problème« , après la rouste encaissée face à Manchester City (3-0) et un « ils n’avaient aucune chance à 11 contre 11, nous étions la meilleure équipe » lors du match nul 2-2 contre Swansea à la maison. Les plus forts de la terre de la Premier League et champions en titre sont donc 13e au classement avec un seul point choppé en quatre match et comme transfert star cet été, Asmir Begovic. Non vraiment Chelsea ne mérite pas de perdre…

 Beaucoup d’amour pour John Stones

Le futur-ex remplaçant de John Terry en défense ne bougera pas d’Everton cet été. Son manager, Roberto Martinez a mis son veto malgré trois offres de Chelsea dont une dernière à 35M d’euros. Une saga qui a duré moins d’un mois mais qui a fait grincer pas mal de mâchoires chez les Toffees. Pris en grippe par ses propres supporters, le gamin de 21 ans a fondu en larmes dans une station service il y a une semaine quand il s’est retrouvé face à des fans qui lui demandaient s’il restait à Everton. Ce weekend, contre Tottenham (0-0), ses anciens admirateurs se sont fendus d’un « John Stones, we wish you were dead » dans les tribunes de White Hart Lane. Ambiance phénoménale en ce début de saison pour les deux clubs au centre de cette bataille. A sa place, c’est Papy Djilobodji du FC Nantes qui débarque dans le Sud-Ouest de la capitale anglaise, pour 6M d’euros…

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi