Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Michael Oliver sauve le match de sa femme

Tranquillement assis en tribunes pour assister à un match de football féminin, Michael Oliver, a remplacé la juge de touche sur la demande de sa femme, arbitre central de la rencontre.

Olivier Sclavo — 28 août 2015
Crédits (Getty Images)
Crédits (Getty Images)

Tranquillement assis en tribunes pour assister à un match de football féminin, Michael Oliver, a remplacé la juge de touche sur la demande de sa femme, arbitre central de la rencontre.

Jeudi soir avait lieu un match d’International Cup entre les féminines de Reading et Arsenal Ladies à Meadow Park, près de Watford, au Nord de Londres. A la mi-temps le speaker fait un appel: « S’il y a un arbitre de touche qualifié dans le stade, pourrait-il se faire connaître au plus vite s’il vous plait?« . La titulaire, blessée, ne peut pas reprendre sa place sur la touche.

Gros coup de bol, c’est Lucy Oliver, femme de Michael Oliver, arbitre international anglais qui officie durant la rencontre. Alors dans un élan chevaleresque, généreux (et toi et moi on le sait, de gros canard), Michael va relever l’arbitre assitant et reprendre le drapeau.

Lundi soir, il était au coeur de l’action à l’Emirates Stadium pour Arsenal-Liverpool (0-0) devant 67,000 personnes et le voici, en short et polo, parcourant sa moitié de terrain devant 873 fans bien tassés.

Les Ladies d’Arsenal finiront par l’emporter 2-1 et Mr Oliver d’entendre scander son nom par les supporters présents.

Des cris d’amour pour le celui qui sera au Britannia Stadium samedi prochain pour arbitrer un Stoke City-West Bromwich Albion, il a été couvert de « there is only one Michael Oliver« .

« C’était bizarre, a avoué Kelly Chambers, manager de Reading à la BBC. C’était très gentil à lui de se porter volontaire et de nous donner un coup de main. Nous avions besoin de lui, sinon ça aurait été une autre paire de manches si ça avait été n’importe qui à la relève« .

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi