Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ze Best of Ze Reste – 3e journée de Premier League

Ze Best of Ze Reste te donne un petit condensé de ce que tu n’as pas pu voir assis sur ton canapé de l’autre côté de la Manche pour cette 3e journée de Premier League.

Olivier Sclavo — 25 août 2015
ze best of ze reste
ze best of ze reste

Ze Best of Ze Reste te donne un petit condensé de ce que tu n’as pas pu voir assis sur ton canapé, de l’autre côté de la Manche, pour cette 3e journée de Premier League.

Les Black Cats méritent-ils leurs fans?

Toujours pas de victoire à l’horizon pour les gars de Dick Advocaat cette saison. Les Black Cats ont fait match nul 1-1, dans leur Stadium of Light, samedi, contre Swansea. Un stade de 43,000 places et qui a rempli 39,198 de ses sièges après la défaite de la semaine précédente contre Norwich (3-1) où ils étaient déjà 41,379. Avec un tel dévouement alors que s’enchainent les performances dégueulasse de leurs héros, le mot loyauté prend encore un nouveau sens.

Gary Monk, le coach des adversaires a même souligné « l’incroyable » support des fans qui auraient inspiré cette égalisation à l’arrache de Jermaine Defoe contre son équipe. C’est tout de même un peu mieux après deux défaites contre Leicester (4-2) et le promu sur Norfolk, mais la peur de vivre une saison pourrie et stressante comme ce fut le cas l’année dernière est bien présente dans tous les slips des « Coal Cats » qui sont bien courageux de ce taper un tel spectacle chaque semaine.

Watford est toujours invaicu, mais sans victoire

Et on pourrait même ajouter sans buts, si Miguel Layun et Odion Ighalo n’avaient pas fait saliver tout le monde dès le premier match contre Everton en plantant chacun le leur (2-2). Parce qu’après deux matches nul 0-0 contre West Brom pui Southampton on peut commencer à se demander où est passé l’équipe qui a mis le feu à la division inférieure.

Watford c’est tout de même 91 caramels la saison dernière en Championship et beaucoup, beaucoup, d’occasions jetées en l’air cette année(40 tirs, 10 cadrés sur trois matches). Troy Deeney, a donné une passe décisive mais n’a toujours pas planté, alors qu’il avait terminé l’exercice précédent à 21 buts, un de plus que son pote Ighalo. On dit ça parce qu’a chaque rencontre, un des Hornets fini homme du match, que les dernières recrues semblent déjà d’attaque mais qu’on attend toujours un résultat moins neutre pour pouvoir faire péter les émotions!

Southamplus personne

Ok, Ronald Koeman s’est fait réparer son tendon d’Achille mais son équipe s’est fait massacrer la tronche une nouvelle fois à l’intersaison. Oui, le club vend bien et a réussi à superbement retrouver des talents capables de combler les trous – et même bien mieux que ça la saison dernière – mais aujourd’hui on n’est plus « la saison dernière ».

Ils sont encore un petit paquet à taper à la porte pour emporter Sadio Mané ou Victor Wanyama et ne laisser que des courants d’air derrière. Parce que cette saison il y a l’Europa League a gérer en plus et pour l’instant les Saints c’est deux points en trois matches dont un vieux 0-0 tout pourri contre le promu Watford, où les Hornets ont mené la danse. Des Dusan Tadic, il n’y en a pas à tous les coins de rues les gars, et ça commence à se voir…

Stoke, Lock and One Smoking Barrel

Il n’y a plus de place pour Vinnie le boucher dans cette équipe qui a décidé de tourner le dos au sang et à la sueur. Mark Hughes a décidé de donner de la douceur aux fans des Potters et a rameuté une petite bande de tripoteurs cet été (Affelay, Van Ginkel, Shaqiri, Joselu) pour illuminer le jeu de son escouade.

Pour l’instant, les résultats sont tout à fait corrects sans être phénoménaux mais on a vu une belle remuntada contre Tottenham et une passe décisive de la recrue suisse pour son premier match. Une passe décisive pour Mame Biram Diouf, déjà deux fois tueur en trois matches, qui règle de mieux en mieux sa mire et qui peut compter dans les buts, la révélation anglaise que l’on vous annonce au poste de gardien de but: Jack Butland.

Il est de retour de ses prêts aux quatre coins du pays et a repris le poste de numéro 1 d’Asmir Begovic. Contre Norwich il a encore verrouillé les buts de Stoke, et ses potes lui doivent de repartir avec le point du nul (1-1) alors qu’il a souffert toute la rencontre d’un os du doigt pété. A la fin du match les fans des deux camps lui ont adressé un « England number One » et son entraineur a demandé à Roy Hodgson de le laisser au repos. C’est fait, Joe Hart a un vrai concurrent.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi