Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Carlisle United vaut bien 1200kms avalés en une journée

Le plus long déplacement de la Football League n’a pas souri aux 169 irréductibles fans de Carlisle United mardi soir pour la 3e journée de League Two

Olivier Sclavo — 19 août 2015
11880565_10153289344532758_2785932666914342822_n
11880565_10153289344532758_2785932666914342822_n

Le plus long déplacement de la Football League n’a pas souri aux 169 irréductibles fans de Carlisle United mardi soir pour la troisième journée de League Two.

626 kilomètres, soit 1252 si on compte l’aller-retour, le voyage entre leur Brunton Park jusqu’au Home Park de Plymouth Argyle dans le Devon, sur la côte Sud de l’Angleterre, a dû être bien lourd pour les organismes, surtout un mardi soir.

Mercredi, de retour au boulot pour ceux qui n’ont pas pu poser un jour auprès de leurs patrons, ils ne devaient pas être beaucoup parmi les Cumbrians, à avoir le sourire après s’être pris un gros 4-1 dans les gencives. La troisième journée de League Two (4e division anglaise) a vu Hartlepool, Leyton Orient et Wycombe empocher une nouvelle victoire et rester invaincus mais c’est le long voyage de 19 heures du petit détachement la Blue and White Army, 20e sur 24 et qui restait sur deux matches nuls.

Un autobus a été mis à leur disposition par le sponsor principal du championnat qui s’est engagé à rembourser le voyage et les tickets à tous les fans présents dans l’enceinte comme aux 42 qui ont pris la route, mardi matin, avec le « cortège officiel ».

« Vendre 79 tickets pour un tel déplacement, un mardi soir c’est phénoménal de la part de nos supporters et nous sommes contents que leur loyauté ait été récompensé », a indiqué Phil King, le directeur marketing du club.

"On a fait le plein de gasoil et de gazouz"

« On a fait le plein de gasoil et de gazouz »

« On est une bande d’intrépides, donc ce n’est rien de différent par rapport à ce qu’on a l’habitude de faire, a livré une des supportrices à BBC Radio 5 Live. On a juste été stupéfaits par tout l’intérêt qui a été généré par ce voyage. Pour nous c’était juste un voyage qu’on allait devoir faire si on voulait les voir jouer dans n’importe lequel de leurs déplacements. C’est un déplacement standard pour les fans de Carlisle à cause de notre situation géographique. Je ne sais pas qui a mis le match un mardi soir, mais j’aimerais bien lui en toucher deux mots. »

« Nous avons applaudis notre seul but comme si on avait gagné le match. Les applaudissements des joueurs pour les fans, et vice-versa quand les joueurs sont rentrés aux vestiaires, ils sont allés serrer les mains des supporters, les remercier d’être venus pour les encourager. »

Des cris qu’on peut distinguer parmi ceux des 6071 spectateurs du Home Park, après le but de Thompson qui sauve l’honneur de l’équipe qui a passé 90 minutes à se casser la gueule sur la pelouse et qui a fait enrager leur entraineur Keith Curle: « Est-ce que je dois pousser jusqu’à vérifier leurs chaussures? Je dirais que non mais c’est très difficile de coacher face à l’inévitabilité d’un joueur qui glisse. »

Une semaine qui va faire tirer la langue au minibus alors que l’AFC Wimbledon fait le déplacement samedi prochain avant que l’équipe ne se retape près de 1000 kms aller-retour pour un match de Carling Cup contre Queens Park Rangers.

On verra combien seront les fans des Pilgrims dans les tribunes de Brunton Park le samedi 2 janvier prochain pour le match retour entre les deux équipes parce qu’il reste près de 18 000 kms à faire pour supporters de Carlisle United jusqu’à la fin de la saison s’ils comptent se taper tous les dépacements. Espèront pour eux que Sky Bet alignera toujours la monnaie.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi