Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC

Encore étudiant en webdesign, le graphiste Nicolas Keruhel, originaire de Tours vient de repenser complètement l’identité visuelle du Watford FC, qui retrouve la Premier League. Offside.fr a voulu savoir qui était ce talent et pourquoi Watford!?

Olivier Sclavo — 17 août 2015
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC
Ze Interview: Nicolas Keruhel transforme le Watford FC

Encore étudiant en webdesign, le graphiste Nicolas Keruhel, originaire de Tours vient de repenser complètement l’identité visuelle du Watford FC, qui retrouve la Premier League. Offside.fr a voulu savoir qui était ce talent et pourquoi Watford!?

Offside ! : Peux tu me parler de ton parcours?

Nicolas Keruhel: J’ai eu la chance de pouvoir très vite entreprendre des études dans le graphisme, dès la fin du collège j’ai intégré un BEP en industrie graphique à Tours. Rapidement j’ai réalisé que le graphisme était le domaine dans lequel je m’épanouirais donc j’ai continué sur un Bac Pro, puis une année préparatoire à l’école d’art de Brassart pour ensuite atterrir à Rennes et enchaîner sur un diplôme supérieur de communication graphique que j’ai eu avec mention. A partir d’octobre, je vais intègrer une formation d’un an dans le webdesign pour ensuite, je l’espère, partir au Québec où j’ai la possibilité de finaliser mes études.

Offside ! : Pourquoi se lancer dans ce projet de rebranding?

Nicolas Keruhel: Parce que çà m’éclate ! Je prend un grand plaisir a travailler sur des identités visuelles car on touche à différents types de supports : print, web mais également les textiles avec les tenues ou les accessoires pour les fans. En plus de redéfinir un logotype ou les maillots il faut également définir une ligne graphique, un univers typographique… Les clubs de football ont cette particularité d’avoir énormément de supports de communications et d’offrir un vrai terrain de jeu aux graphistes.

 

O! : Et pourquoi Watford?

Je me suis penché sur les Hornets car j’étais à la recherche d’un projet intéressant, selon moi le logotype de Watford avait besoin d’une modernisation et il y avait une bonne base pour travailler. J’apprécie les « petits » clubs anglais car ils puent littéralement la passion, quand on compare avec des clubs Français, de même standing, c’est juste incomparable. J’avais envie de rendre hommage à ma façon, car beaucoup de projets d’identités visuelles ou de graphismes concernent les grands clubs européen.

O! : Est-ce qu’il y a un club qui t’as plus marqué visuellement que les autres en Angleterre?

Je trouve que Manchester United gère particulièrement bien sa communication graphique. La dernière campagne de pub pour les nouveaux maillots est vraiment très intéressante.

O! : Et sportivement?

J’apprécie Chelsea depuis l’époque du trio Malouda-Drogba-Anelka sans parler du reste de l’effectif qui été vraiment exceptionnel avec Ancelotti comme entraîneur. Sinon j’apprécie les clubs qui ne font pas forcément partie du top five comme Everton, Southampton, Swansea ou West Ham, même s’ils m’ont déçus en Europa League. Je garde toujours un oeil attentif sur les promus par curiosité. Mais j’aime la Premier League dans son ensemble même si j’ai une petite préférence pour Chelsea pour le titre.

O! : Tu t’es déjà rendu à Vicarage Road, le stade du Watford FC?

Malheureusement non, je n’ai jamais eu la chance d’aller assister à un match de Premier League. Mais j’y compte bien ! Si je devais choisir un match j’aimerais assister au derby du nord entre Newcastle et Sunderland, l’ambiance à l’air d’être incroyable, certaines images donnent la chair de poule alors en vrai je n’imagine même pas ! J’ai eu l’occasion de voir des matchs de ma ville, Tours ou du Stade Rennais mais c’est clairement un objectif d’aller voir un match en Angleterre.

O! : Est-ce que tu as eu des retours sur le boulot que tu as fais sur eux?

J’ai eu quelques retours positifs via les comptes Twitter de supporters mais également de sites qui mettent en avant le graphisme dans le football. Je ne partais pas avec l’idée que mon travail allait plaire au club et qu’il l’adopterait, car c’est relativement compliqué de mettre en place un nouveau logotype et c’est un budget conséquent… Mais qui ne tente rien n’a rien !

O! : D’où tires-tu ton inspiration?

De partout! Tout est plus ou moins inspirant selon le sujet que l’on traite. Le graphisme oblige à être curieux de base. Concernant mes projets d’identité pour les clubs de football. Je m’inspire déjà de l’environnement graphique du club, l’historique des logos, les couleurs… Dans un second temps je cherche et j’analyse les armoiries de la ville et/ou de la région pour avoir une idée des symboles et de leurs connotations. Car un club représente sa ville avec toute son histoire, et les supporters y sont attachés. Dans un troisième temps je regarde la concurrence parmi les équipes du même pays pour m’imprégner de l’ensemble des codes et des styles utilisés afin d’avoir un rendu cohérent.

watford-concept-re-brand

O! : Ce n’es pas le premier coup de projecteur sur ton travail en plus?

Il y a un petit moment j’avais gagné un concours qu’Antoine Griezmann avait lancé pour lui produire une photo de couverture, j’ai même été plagié par un joueur du Stade Rennais ! Je pensais que ça allait m’ouvrir quelques portes mais absolument pas. Beaucoup de « like » mais peu de retours intéressants, si ce n’est des collégiens qui voulaient une photo de couverture je faisais ça à mes débuts mais je n’ai plus le temps ni la patience pour ce genre de commande.

O! :  Tu bosses sur quelque chose en ce moment?

Je commence à travailler l’identité visuelle du Nîmes Olympique, le crocodile qui est le symbole du club m’inspire beaucoup. En dehors du football, je travail sur l’affiche d’un festival de musique contemporaine à Rennes et j’ai quelques projets personnel d’illustrations.

O! : Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Réussir mon année en webdesign, trouver un stage intéressant, j’aimerais me présenter au service communication du Stade Rennais. Et si tout ce passe bien partir au Québec pour finaliser mes études. Dans l’avenir je pense d’abord travailler dans une agence de communication pour emmagasiner de l’expérience et ensuite me lancer en freelance. Plusieurs domaines m’attirent comme la musique ou les jeux vidéo. Mais travailler pour un club de football et m’occuper de l’ensemble de sa communication de ce serait mon rêve.

O! : Et sinon, tu joues au foot régulièrement? Quelle position?

J’ai joué en club quelques années mais j’ai arrêté, je joue de temps en temps avec des amis. J’ai joué à pas mal de postes différents mais je me suis vraiment éclaté en milieu de terrain défensif.

welcome3

 

O! : Qui est ton joueur préféré en Angleterre?

C’est un joueur qui est passé par l’Angleterre. Nicolas Anelka sans hésiter. Même si Henry et Cantona ont fait des trucs incroyables avec leurs clubs respectifs j’ai toujours admiré Anelka. S’il fallait choisir un Anglais, je dirais Frank Lampard LE milieu de terrain comme je les aime généreux, polyvalent, passionné et quelle frappe de balle ! C’est ce genre de joueur qui m’a fait aimer la Premier League.

 

Le travail de Nicolas Keruhel est à découvrir sur son site internet et sa page Facebook.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi