Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Ze best of ze Reste – 1ere journée de Premier League

Dans Ze best of Ze Reste, on vous livre pêle-mêle ce qui a fait la Premier League ce weekend.

Olivier Sclavo — 9 août 2015
Ze Best of ze rest
Ze Best of ze rest

Dans Ze best of Ze Reste, on vous livre pêle-mêle ce qui a fait la Premier League ce weekend.

Leicester top of the league!

Honnêtement je n’aurais jamais pensé écrire ça un jour mais l’équipe de Claudio Ranieri a éclaté Sunderland. Les Foxes ont bouffé du Black Cats et menaient trois à rien jusqu’à la mi-temps. Il a fallu le réveil tardif de Jermaine Defoe pour que ça reprenne vie du côté des rouges et blancs. Mais rien à faire, emmenés par un superbe Ryad Mahrez de gala (deux buts, un poteau, une passe déc), ils encaisseront encore un but de Albrighton avant de réduire à nouveau la marque par Fletcher et d’éteindre les lumières. Pas mal le retour de l’ancien manager de Chelsea qui s’est fait viré de son poste à la tête de la sélection grecque pour une défaite à domicile face aux Îles Féroés. Un comeback célébré sur un riff de Kasabian!

Partis sur les mêmes bases dégueulasses de la saison dernière, les Black Cats vont devoir vite trouver des solutions s’ils veulent s’éviter les sueurs froides de la relégation. Ryad, lui, il est meilleur buteur de Premier League, tranquille rouya.

Des promus tendres mais en forme

Des trois clubs qui viennent d’accéder à la Premier League, aucun n’a gagné pour sa grande première. Pourtant, aucun n’a semblé complètement largué dans le grand bain. Bournemouth qui a eu plusieurs occasions franches d’ouvrir le score et a dominé tout le long face à Aston Villa (58% de possession de balle, 11 tirs) avant de se faire surprendre sur un corner et un but de Gestede. Un beau match des Cherries qui découvre qu’au plus haut niveau quand tu ne marque pas, tu te fais enfler pour sûr.

Du côté de Watford, ça a laissé le costume du naïf aux vestiaires et les hommes de Quique Flores sont rentrés dans le lard à un Everton toujours aussi décevant. Les Hornets ne se sont pas gênés pour ouvrir la marque par Layun avant de se faire rattraper par leurs hôtes du jour et Ross Barkley qui massacre la lucarne de Gomes depuis l’extérieur de la surface. Un autre but par Ighalo, qui met la misère à deux défenseurs avant de frapper, puis une nouvelle égalisation de la part d’Aruna Koné, et Watford s’offre son premier point en Premier League cette saison. Oui c’était face à une équipe qui n’a fait illusion qu’une saison mais c’est déjà un signe que malgré dix nouveaux joueurs dans l’effectif, ils devraient vendre chèrement leur peau.

Et puis Norwich, les a eu aussi les occasions. Les Canaries n’ont pas démérités, à domicile, face à Crystal Palace. Mais face à un arbitrage en bois (deux penaltys non sifflés et un but refusé pour hors jeu inexistant) et des Eagles chauds comme la braise et poussés par des Wilfried Zaha et des Yohan Cabaye retrouvés (un but chacun). Alors que leur petit bijou Nathan Redmond avait entamé la remontée, une nouvelle prouesse de l’arbitrage anglais les a stoppé net dans leur tentative d’exploit.

Les nouveaux « Frenchies » n’ont pas loupé leurs débuts

Ils sont encore en grand nombre cette saison sur les pelouse du Royaume et pour leurs premiers matches, ils n’ont pas fait tâche, bien au contraire. Morgan Schneiderlin a été lancé dans le grand bain direct avec Manchester United et a su parfaitement s’adapter aux relances immondes de Sergio Romero et grâce à son activité à la récupération, il nous a semblé revoir un Chris Smalling plus joueur de foot que clown à crampons, et même défenseur de métier. Morgan de lui.

 

Premier League – 1ère journée – Manchester United 1 – 0 Tottenham Hotspur

Yohan Cabaye s’est lâché. En un match avec Crystal Palace, il a mis autant de buts que lors de toute sa courte carrière de milieu du PSG. Yohan retrouve son père Pardew et la Premier League qui l’aime et qu’il aime. Il scelle la victoire des Eagles contre les Canaries, avec le troisième but des siens, après s’être pris un méchant coup et fait flipper ses supporters en début de match.

 

Premier League – 1ère journée – Le but de Yohan Cabaye

Max Gradel a bien percuté sur son couloir pour son retour à Bournemouth mais n’est pas parvenu à tromper la vigilance d’Aston Villa et de ses trois Jordan (Veretout, Amavi, Ayew). Même si le petit frère d’André 3000 n’a rien fait de spécial, ses deux coéquipiers ont été solides et ont absorbé comme il se doit leurs premiers chocs anglais. Toujours à Villa, le franco-béninois Rudy Gestede, choppé à Blackburn pour moins de 10M d’euros, marque l’unique but du match. Bonne(s) pioche(s).

 

Premier League – 1ère journée – Bournemouth 0 – 1 Aston Villa

Et puis quel mach d’André Ayew! face à Chelsea, l’ancien Marseillais n’a pas changé son jeu d’un iota, il y a juste ajouté le luxe de le faire face aux récents champions d’Angleterre. Un but tout en générosité et intelligence pour une adaptation éclair à « l’étage supérieur » et le voilà déjà buteur en Premier League. Oooh oui on sait tous que les Gallois ont fait l’affaire de la saison en le faisant venir gratuitement cet été.

 

 Newcastle rejoue au football

Même folie qu’avec Leicester et sa place en C1 l’année prochaine. Taper sur un clavier que Newcastle allait se remettre à pratiquer Ze Beautiful Game, c’était du domaine de la folie douce avec le jeu proposé par Nouveau-Château Uni la saison dernière. Et puis le visage ridé de Steve McClaren a remplacé le visage ridé de John Carver. Et puis Gabriel Obertan a mis à l’amende le côté droit de Southampton, la nouvelle recrue Georgino Jaiunprénompourri Wiljnaldum, a planté pour son premier match et Papiss n’a craché sur personne. Un match nul 2-2 contre des Saints encore en rodage et 75 minutes de qualité pour les Magpies qui se sont fait rattraper sur le fil par un but de Shane Long.

Le début d’une saison sourire dans le Nord-Est de l’Angleterre?

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi