Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Manchester United/Tottenham (1-0) : Une première victoire, sans la manière

Grâce à un csc signé Kyle Walker, Manchester United a dominé Tottenham (1-0) dans une rencontre de début de saison sans grande saveur.

Paul Basse — 8 août 2015
Premier League : Manchester United vainqueur sans séduire
Premier League : Manchester United vainqueur sans séduire

A un moment donné, on s’est dit qu’il allait se passer quelque chose. Les Spurs mettaient les joueurs de Manchester United par terre, il y avait des coups d’épaules, une certaine manière de se faire respecter. On s’est dit que Tottenham débutait bien, pouvait faire un coup à Old Trafford et sortait de ce rôle de victime perpétuelle. Il y a eu ces deux occasions : celle d’Eriksen (4e), avec un lob du gauche juste au-dessus, puis l’autre de Kyle Walker (18e), qui a forcé un arrêt décisif de Sergio Romero. Oui Romero et non De Gea :  l’Argentin est aligné parce qu’apparemment l’Espagnol n’est pas les meilleures dispositions pour jouer. De Gea a la tête au Real Madrid. Romero, bien concentré, aura convaincu par sa sûreté.

Nabil Bentaleb devait également avoir la tête ailleurs aussi au moment de foirer sa passe qui a terminé dans les pieds de Memphis Depay. Conséquence : contre-attaque relayée par Young, et conclue par Kyle Walker (1-0, 21e) contre son camp. C’est bête pour Walker, qui a ligoté Young dans ce match. On notera que le premier but de la saison est donc un csc marqué par Tottenham. Classique.

Tottenham : un jeu collectif médiocre

Même s’il ne préfigure rien de la suite de la saison des Spurs, ce match a montré les mêmes défauts que l’an passé : une équipe de Tottenham stérile quand Harry Kane est muselé -aujourd’hui par le carré Smalling-Blind-Carrick-Schneiderlin- et un système défensif friable et globalement maladroit.

Manchester United n’a pas été transcendant, loin s’en faut, en particulier dans son animation offensive. Wayne Rooney, très loin de son meilleur niveau, manquait de jus. Memphis Depay n’a pas eu beaucoup d’espaces pour se montrer.  Carrick (sorti à l’heure de jeu) et Schneiderlin, cela semble un peu trop similaire pour évoluer ensemble. L’entrée de Bastian Schweinsteiger a fait du bien : parce que Schneiderlin a pu se placer en sentinelle, avec l’Allemand en box-to-box un cran au-dessus de lui. On a même vu un bon Chris Smalling : tranchant, solide, et intelligent dans ses interventions, en un contre un face à Chadli. Matteo Darmian et Luke Shaw ont bien débuté.

Ce ne sera pas le match de la saison, mais il permet à Manchester United de commencer la saison avec une victoire. En attendant la signature d’un gros poisson. Tottenham, en pleine retouche de son effectif (Adebayor, Soldado, poussés vers la sortie), sait ce dont il a besoin : un certain nombre de joueurs rapides, vifs, pour emballer un jeu collectif qui a été médiocre, pour sa première sortie de la saison.

Manchester United 1 – 0 Tottenham

But : Kyle Walker (21e)

Manchester United : Romero – Darmian (Valencia, 80e), Smalling, Blind, Shaw – Young, Schneiderlin, Carrick (Schweinsteiger, 60e), Mata – Depay (Herrera, 68e) – Rooney

Tottenham : Vorm – Walker, Verthongen, Alderweild, Davies – Chadli, Dier (Alli, 78e), Bentaleb (Mason, 53e), Dembelé (Lamela, 68e) – Eriksen – Kane

Classements et Rencontres

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi