Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Guide de la saison 4/5 : Southampton, Stoke City, Sunderland, Swansea

Quatrième et avant-dernier volet de notre guide de la saison. Equipe-types, analyse et joueurs à suivre pour cette saison 2015-2016 de Premier League.

Paul Basse — 6 août 2015
Guidedelasaison_4
Guidedelasaison_4

Southampton

14-Southampton

L’éternel recommencent est l’expression qui qualifie le mieux Southampton. Sans cesse, à chaque été, ses meilleurs joueurs désertent avec tout de même pour le club un joli pécule à la clé. Southampton sait bien vendre et bien former. C’est son histoire. Cet été, c’est la même. Au-revoir Morgan Schneiderlin (Manchester United 35M€), Nathaniel Clyne (18M€). Ronald Koeman comme ses prédécesseurs a dû reconstruire, une pierre après l’autre. Numériquement, Jordy Clasie succède à Schneiderlin. Cedric Soares et Cuco Martina se disputeront le couloir droit laissé vacant par Clyne. Southampton, 7e l’an passé, aura les mêmes ambitions, à ceci près qu’ils auront désormais l’Europa League dans les pattes. Il faudra parfois jouer tous les trois jours. On saluera le retour de Jay Rodriguez aussi. Blessé juste avant le Mondial 2014, le buteur anglais (15 buts avant sa blessure) partagera l’attaque avec Graziano Pellè, souvent génial mais qui peut connaître de longs passages à vide.

Équipe-type : Forster – Martina (ou Soares), Fonte, Caulker, Bertrand – Wanyama, Clasie – Tadic, Mané, Rodriguez – Pellè

Le gros plus : Un système de jeu hermétique et redoutable

Le défaut : un banc pas assez étoffé

Le joueur qu’on attend au tournant : Sadio Mané, buteur, passeur, dribbleur. La révélation de la saison ?

Les maillots de la saison

Stoke City

new_balance_stoke_15_16_img2

Parla Español ? C’est la phrase qu’on pourrait entendre dans la « charmante » ville de Stoke-on-Trent. Les Potters se sont mis à l’espagnol, avec un recrutement de joueurs made in la Liga. Bojan Krkic avait ouvert la voie l’an dernier. Marc Muniesa et Ibrahim Affelay ont suivi. Si on ajoute Joselu, lui formé au Real Madrid, cela donne une improbable équipe de Stoke à la teinte jaune et rouge. Stoke, c’est tout de même l’équipe du jeu dur de Ryan Shawcross et Charlie Adam ; ainsi que de l’as du Kick and Rush, Peter Crouch. L’alchimie sera à trouver entre une partie de l’équipe adepte du jeu au sol et léché tandis que l’autre est plus porté sur foutre au sol, et déboiter.

Equipe-type : Butland – Johnson, Muniesa, Shawcross, Pieters – Adam, van Ginkel – Affelay, Arnautovic, Bojan – Diouf (ou Joselu)

Le gros plus : Même si les artistes sont arrivés, les gros durs sont toujours là

Le défaut : L’alchimie peut-ele s’opérer ?

Le joueur qu’on attend au tournant : Bojan Krkic. Il avait montré avant sa rupture des croisés des choses très intéressantes. Peut-il récidiver ?

Les maillots de la saison

Sunderland

20-Sunderland

Dick Advocaat s’est pris un méchant coup de pression. Dans une conversation en tête avec Madame, celle-ci lui a dit clairement que s’il rempilait pour cette saison 2015-2016, elle demanderait le divorce. C’est la raison pour laquelle, au terme de la saison, le Hollandais s’est fait une raison et avait décliné la proposition de Sunderland de poursuivre son intérim. Avant de changer d’avis. Virage à 180 degrés. Et aux dernières nouvelle il n’a toujours pas rompu. Advocaat va connaître sa première saison complète en Premier League. Pour son plus grand bonheur. Normal quand est vu comme un messie, il a sauvé les Black Cats de la relégation. Conscient de sa défense passoire, Advocaat est allé pêcher Sebastian Coates, Younès Kaboul et Adam Matthews. Jermaine Defoe a été conservé après une expérience ratée à Toronto en MLS. La légende de Tottenham est un buteur qui peut toujours dépanner. Il manque tout de même la grosse signature pour les considérer comme autre chose qu’un candidat au maintien.

Equipe-type : Mannone (ou Pantilimon) – Matthews, O’Shea, Kaboul, van Aanholt – Catermole, Rodwell – Lens, A. Johnson – Defoe, Fletcher

Le gros plus : Darren Fletcher, John O’Shea, Wes Brown, Lee Catermole, oui c’est une équipe de guerriers

Le défaut : Darren Fletcher, John O’Shea, Wes Brown, Lee Catermole, oui c’est une équipe de raccrocs

Le joueur qu’on attend au tournant : Yann M’Vila. Hors-forme et grassouillet à l’Inter, va-t-il enfin remettre sa carrière à l’endroit ?

Swansea
1Swansea-City-Kit-Launch

Personne n’est parti et quelques-uns sont arrivés. Swansea, c’est le club pépère. Mais la seule formation galloise au sein de l’élite du football anglais a de l’appétit. L’an passé, Gary Monk a obtenu le record de points du club en Premier League, battu à domicile comme à l’extérieur Arsenal et Manchester United. Cette année, les Swans en veulent plus. La base (Fabianski, Ashley Williams, Nathan Dyer) est là et bien là. Ils n’ont perdu personne et ont frappé un grand coup avec André Ayew. Suffisant ? A voir. Devant, on attend que Bafé Gomis s’impose. C’est d’un attaquant à 15/20 buts dont Swansea a besoin pour passer un pallier. Gomis en a planté 5 lors de 6 derniers matchs de championnat l’an passé, peut-il rester sur ces standards ?

Équipe-type : Fabianski – Taylor, Williams, Fernandez, Naughton – Moreno, Ki, Shelvey, A.Ayew – Sigurdsson – Gomis

Le gros plus : Un effectif étoffé et aucunement diminué

Le défaut : Il faudra qu’un tueur s’impose pour passer un cap

Le joueur qu’on attend au tournant : André Ayew. Jamais économe en effort. Beaucoup d’efforts. Buteur régulier. Il a tout pour se mettre Swansea dans la poche

Les maillots de la saison

Classements et Rencontres

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi