Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Guide de la saison 3/5 : Manchester United, Manchester City, Newcastle, Norwich

Troisième volet de notre guide de la saison. Au programme, Manchester United, Manchester City, Newcastle et même Norwich !

Paul Basse — 5 août 2015
Guidedelasaison_3
Guidedelasaison_3

Troisième volet de notre guide de la saison. Au programme, Manchester United, Manchester City, Newcastle et même Norwich ! La première fournée concernait Arsenal, Aston Villa, Bournemouth et Chelsea. La deuxième partie avec Crystal Palace, Everton, Leicester et Liverpool est là. 

Manchester United

Ça va mieux. C’est clair qu’après David Moyes, l’impression était que Manchester United allait tomber dans le déclin. Logique après 26 années dominées par Sir Alex. Bon, c’est pas encore ça. United n’a rien fait en Coupe et a fini confortablement 4e du championnat, ce qui signe, quand même, son retour en Ligue des champions. La suite, c’est quoi ? Repartir à la conquête du titre. Ou d’un titre. Les arrivées ont été nombreuses au milieu (Schneiderlin, Schweinsteiger), à tel point qu’il faudra gérer les susceptibilités parmi les anciens (Carrick, Herrera, Mata). C’est surtout en défense centrale que le problème se situe, depuis que le Real Madrid a mis les barbelés autour de Sergio Ramos. United cherche toujours un taulier en défense, qui ne sera pas aligné devant David De Gea. Le portier espagnol cherche à tous prix à rejoindre le Real Madrid. Un renfort en attaque, d’ici la fin du mercato, est aussi recherché : Falcao n’a pas été conservé ; Robin Van Persie, tombé en grâce, a signé à Fenerbahçe. Et si Memphis Depay est annoncé -à tord ou à raison- comme une merveille, il ne tiendra pas uniquement avec Wayne Rooney toute la saison. 

Equipe-type : De Gea (ou Romero) – Valencia (ou Darmian), Jones, Rojo, Shaw – Schneiderlin, Schweinsteiger, Herrera – Mata, Rooney, Depay

Le gros plus : Un milieu quatre étoiles

Le défaut : La nécessité d’un buteur et d’un Sergio Ramos

Le joueur qu’on attend au tournant : Memphis Depay. Est-il un joueur YouTube ou une vraie découverte ?

Les maillots de la saison

Manchester City

mcfc-home-closer-look-img5

Manuel Pellegrini joue sa dernière carte. On le sait tous, l’an prochain il sera remplacé par Pep Guardiola, qui a signé un pré-contrat avec les Citizens. Du coup, autant finir en beauté pour s’assurer un après Manchester City, dans un club d’envergure. Si le Chilien en est là, c’est parce que sa saison post-doublé 2014 (Championnat-Coupe de la Ligue) a été foirée. Foirée parce que City a laissé le titre à Chelsea, concédé trop de buts et perdu son principal atout : un jeu d’attaque redoutable (156 buts l’année du doublé contre 102 en 2015), tout en sortant dès les huitièmes de Ligue des champions, certes contre Barcelone, futur vainqueur. Histoire de retrouver cet atout offensif monstrueux, l’état-major des Sky Blue est allé pêché Wilfried Bony cet hiver, mais surtout Raheem Sterling (contre 68M€) au nez et à la barbe de Liverpool cet été. L’ancien Red est devenu l’Anglais le plus cher de l’histoire. Débarrassé du Fair-Play Financier après la capitulation de l’UEFA, City l’a joué plutôt cheap sur l’unique autre recrue (Fabian Delph, 10M€). Pour l’instant. City rêve toujours d’ici la fin du mercato de constituer une équipe à la football manager. 

Equipe-type : Hart – Zabaleta, Kompany, Mangala, Kolarov – Silva, Delph, Yaya Touré, Nasri (ou Navas) – Aguero, Sterling

Le gros plus : Un potentiel offensif énorme

Le défaut : Un équilibre incertain entre une attaque monstre, un milieu solide et une défense lourde

Le joueur qu’on attend au tournant : Vincent Kompany. Taulier depuis des années, à 30 ans, on se demande s’il est toujours au top

Newcastle United

side-newcastle-united-home-jersey-2015-2016

Il y a des clubs absolument incorrigible et incohérent. Newcastle a souvent été comme ça. Recrutement approximatif, choix d’entraîneurs surprenants,et politique sportive bancale : les Toons ont fait parfois rire les supporters et désespérer leurs fans. Qu’en sera-t-il cette saison ? Le patron honni des supporters, Mike Ashley, a donné les rênes de l’équipe à Steve McLaren, qui a manqué la montée en Championship (la faute à une fin de saison ratée) avec Derby County. L’entraîneur reste sur un échec et l’effectif moyen de la saison dernière qui a lutté jusqu’au bout pour le maintien est resté quasiment stable. Quelques signatures incertaines -Georginio Wijnaldum, Aleksandar Mitrovic, Chancel Mbemba- ont rejoint le club. Newcastle s’est décidé une nouvelle fois à jouer à la roulette russe. 

Equipe-type : Krul – Janmaat, Williamson, Taylor, Haidara – Colback, Anita, Sissoko, Wijnaldum, Cabella (ou Gouffran), Mitrovic

Le gros plus : Des attentes peu élevées

Le défaut : Un effectif qui n’a gagné qu’un seul de ses onze derniers matchs en fin de saison 2015

Le joueur qu’on attend au tournant : Moussa Sissoko. Apparemment, McClaren veut construire autour de lui

Norwich City

IMG_6126

La base est solide, bien British. Donc rustre et bien chiante à battre. C’est sur ce coeur britannique que Norwich souhaite s’appuyer pour sauver sa peau. Sa recrue de l’été s’appelle Robbie Brady, elle vient de Hull City. Pour le reste, rien n’a changé. Ce sont toujours les mêmes « héros » de la campagne réussie de 2015 qui formeront la base. L’approche permet de conserver l’état d’esprit d’une saison où les Canaries auront réussi à aller chercher la montée à Wembley, face à Middlesborough. Mais qualitativement, Norwich parait bien gringalet pour espérer grand chose. L’effectif est maigre quantitativement, loin d’être transcendant qualitativement.  Il y a peu de place pour le doute : Norwich City, jouera la maintien. Certains comme Youssouf Mulumbu ou Sébastien Bassong évoluent depuis des lustres en Premier League et apporteront de l’expérience à une escouade qui en manque. 

Equipe-type : Ruddy – Wisdom, Martin, Bassong, Brady –  Howson, Mulumbu, Dorrans, Johnson –  Jerome, Grabban

Le gros plus : Un groupe soudé

Le défaut : Un groupe failblard en termes de qualité

Le joueur qu’on attend au tournant : Robbie Brady. Redoutable sur coup-pied arrêtés : on attend la première comparaison avec David Beckham

Classements et Rencontres

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi