Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Wayne Rooney de retour à Everton

Il n’avait plus jamais enfilé la tunique bleue d’Everton depuis son départ en 2004 pour Manchester United et revoilà Wayne Rooney en Toffee.

Olivier Sclavo — 3 août 2015
Editorial use only. No merchandising. For Football images FA and Premier League restrictions apply inc. no internet/mobile usage without FAPL license - for details contact Football Dataco
 Mandatory Credit: Photo by JMP/REX Shutterstock (4917806au)
 Everton's Wayne Rooney and Everton's Duncan Ferguson  shake hands after the match
 Everton v Villareal, Great Britain - 2 Aug 2015
Editorial use only. No merchandising. For Football images FA and Premier League restrictions apply inc. no internet/mobile usage without FAPL license - for details contact Football Dataco
 Mandatory Credit: Photo by JMP/REX Shutterstock (4917806au)
 Everton's Wayne Rooney and Everton's Duncan Ferguson  shake hands after the match
 Everton v Villareal, Great Britain - 2 Aug 2015

Il n’avait plus jamais enfilé la tunique bleue d’Everton depuis son départ en 2004 pour Manchester United et revoilà Wayne Rooney en Toffee.

Il aura fallu une invitation du géant Duncan Ferguson pour que Wayne Rooney rejoue à Goodison Park et enfile le nouveau maillot des Toffees.

« Once a blue, always a blue« , chantent les supporters d’Everton (« bleu une fois, bleu toujours »). Après son départ controversé de Liverpool pour presque 30M d’euros en 2004, il avait rejoint Manchester United et s’était fait jeter de tous les côtés par ses anciens supporters. Traité de tous les noms d’oiseaux, sa maison taggée, il a toujours subi les sifflets de son club de coeur lorsqu’il est revenu y jouer.

Il aura enfilé 77 fois le maillot et marqué 17 buts avant de se faire récupérer par Sir Alex Ferguson.

 

"Non vraiment là tu m'ennuies!"

« Non vraiment là tu m’ennuies! »

Ce dimanche il a remplacé Tom Cleverley à 15 minutes du coup de sifflet final du jubilé d’un autre Ferguson, Duncan, contre Villareal. Portant son ancien numéro 18, il a été chaleureusement applaudi par les 34,718 spectateurs présents à Goodison Park.

Villareal parce que, l’écossais géant, a passé 10 ans au club avec 273 matches au compteur et 72 buts et s’était vu refuser un but face aux espagnols en 2005 en qualifications pour la Champions League.

Au final, les Toffees se sont inclinés 2-1 et Duncan Ferguson n’a pas marqué mais le rouquin-ex-chauve-capitaine de MU est reparti de son ancienne arène avec le sourire aux lèvres.

« Je suis très heureux de revenir ici, a déclaré Rooney à Everton TV. Je ne savais pas à quoi m’attendre mais les fans ont été supers. J’étais content que mes enfants aient pu être là et me voir avec le maillot d’Everton« .

Nerveux comme Duncan Ferguson avant la rencontre, l’homme originaire de Croxteth, s’est détendu quand les fans ont commencé à scander son nom pendant son échauffement.

Le match s’est terminé sur des adieux plein de larmes pour l’ancien attaquant écossais qui fait aujourd’hui parti du staff de Roberto Martinez après deux passages au club.

Ferguson avait assisté, depuis la pelouse, aux débuts de l’attaquant anglais: « c‘était contre Wrexham, il avait mis un doublé. On s’est bien entendu sur le terrain tout de suite. Il faisait ce que je lui disais de faire et trois semaines après c’était lui qui me disais ce que je devais faire« .

Toujours autant bizarre de voir des montagnes qui chialent, surtout les montagnes des Highlands…

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi