Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League: West Brom en met trois à Chelsea

Les champions ont complètement craqué et se sont fait plomber 3-0 par West Bromwich Albion pour l’avant dernier match de la saison. Les Blues se croient déjà en vacances.

Olivier Sclavo — 19 mai 2015
José le père
José le père

Les champions ont complètement craqué et se sont fait plomber 3-0 par West Bromwich Albion pour l’avant dernier match de la saison. Les Blues se croient déjà en vacances et José est plein d’excuses.

Cesc Fabregas qui perd ses nerfs, balance la balle dans la tête de Chris Brunt et se fait expulser juste avant la demi-heure de jeu mais aussi Diego Costa qui prend un jaune ; Chelsea nous a encore offert de l’inattendu et de l’exceptionnel contre West Bromwich Albion.

En une heure, les Blues se sont laissés aller à un florilège d’erreurs rarement aperçues chez eux tout au long de la saison. Saïdo Berahino ouvre le score dès la 9e minute de jeu sur une superbe frappe de loin pour lancer un match qui puait l’amical mou avec deux équipes n’ayant plus rien ni à jouer, ni à prouver.

Les champions, piqués dans leur orgueil, se mettent alors à jouer mais perdent Fabregas dix minute plus tard. L’Espagnol, voyant de loin son compatriote Diego Costa se prendre le chou avec Gareth McAuley, envoie une longue balle dans l’attroupement de joueurs et chope la tête de Chris Brunt au passage. Agression dit Mike Jones qui donne le rouge au meneur de jeu et un jaune à Costa.

A 10 contre 11 c’est toujours plus chaud de remonter le score mais les deux équipes retrouvent les vestiaires avec le score inchangé.

Dès l’entame de la seconde période John Terry tacle Berahino en retard dans la surface. Le capitaine s’en sort miraculeusement sans carton mais l’arbitre désigne le point de pénalty. L’attaquant des Baggies ne tremble pas et inscris son 14e but de la saison.

Chris Brunt montrera à tout le monde que lui aussi il sait viser et plantera le dernier coup de couteau dans le corps mort de Chelsea à l’heure de jeu.

JOSE N’A JAMAIS TORT

Auteurs d’une partie en dessous de leur niveau habituel, les Blues se sont montrés terriblement faibles. C’est là que José Mourinho rentre en action et déploie le parapluie de mauvaise foi.

Selon l’entraîneur des Blues « les joueurs sont un peu coupables, moi je le suis« . Dans son interview d’après match à la BBC, c’est un festival que nous offre Mourinho. « Je ne peux pas en vouloir qu’aux joueurs, car je dois m’en vouloir à moi aussi, l’intensité est retombée après le titre« , a enchainé le Portuguais dans un début d’explication teinté de mea culpa.

Mais très vite le naturel revient au galop alors que l’explication finale tombe comme un couperet: « Je pense que nos concurrents pour le titres sont coupables aussi. Ils nous ont laissé gagner le titre si tôt. S’ils avaient été meilleurs, s’ils nous avaient donné plus de fil à retordre jusqu’à la dernière minute, peut être que cela aurait été un plus gros match pour nous. Mais ce n’était pas le cas. »

Qu’est ce que vous imaginiez, José n’a jamais tort. Même dans la défaite.


West Bromwich Albion: Myhill – Dawson, McAuley, Olsson, Lescott, Brunt –  Fletcher, Yacob, Morrison (89e, Baird) – McManaman (54e, Gardner) –  Berahino (19e, Ideye)

Chelsea: Courtois – Ivanovic, Cahill, Terry, Filipe Luis – Loftus-Cheek (73e, Aké), Matic – Remy (79e, Brown), Fabregas, Hazard – Costa (64e, Cuadrado)

Olivier Sclavo, à Londres.

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi