Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League: ManUnited l’emporte sous le soleil de Selhurst Park

Dans un match tout bizarre et jamais dominé par les Red Devils, MU l’emporte 2-1 sur le terrain de Crystal Palace et consolide sa quatrième place, à sept points de Liverpool.

Olivier Sclavo — 9 mai 2015
CEleaBTWIAE_VzN
CEleaBTWIAE_VzN

Dans un match tout bizarre et jamais dominé par les Red Devils, MU l’emporte 2-1 sur le terrain de Crystal Palace et consolide sa quatrième place, à sept points de Liverpool.

19° au thermomètre, trois nuages et demi qui se battent en duel dans le ciel de Londres, Selhurst Park a mis ses Anglais à bouillir.

Les Eagles ont bien l’intention de ne plus perdre à la maison après deux revers à domicile. Et même s’ils rentrent bien dans leur matche et font suer plus que de raison la défense mancunienne, il suffit d’une accélération à Ashley Young pour faire s’étaler Joel Ward, comme un vulgaire Jérôme Boateng face à Lionel Messi. L’ailier gauche centre mais c’est arrêté de la main par Dann. Penalty logique, transformé par Juan Mata (19e, 0-1).

Crystal Palace repars au charbon mais n’arrive pas à tenir la balle. Quand les hommes d’Alan Pardew se montrent dangereux, ils font briller les yeux de leurs fans avec des combinaisons folles sur coup-franc.

Luke Shaw se pète, tous les soigneurs du stade son réquisitionnés pour s’assurer que le jeune arrière gauche va bien et sorte sur civière. Pendant ce petit interlude, Radamel Falcao qui séchauffe sur le bord du terrain se viande alors qu’il se lance dans une série d’accélérations. Applaudissements nourris des supporters Eagles. D’autres petites news : Marouane Chamakh va bien. Lui aussi, sur la touche, il s’est encore vidé un pot entier de gel sur les cheveux et porte une magnifique nuque longue-tektonik qui ravira les nostalgiques du genre. Pour revenir au jeu, c’est l’ami Jonny Evans qui remplace Shaw et ça, c’est encore plus drôle pour le football.

Automatiquement ManU se retrouve sous pression. Le rythme coupé, les joueurs ont du mal à se remettre à jouer correctement au ballon et la mi-temps qui arrive cinq minutes après fait du bien à tout le monde. Et oui, surtout que c’est au tour des Crystals, les cheerleaders du club, de venir mettre l’ambiance. Enfin du spectacle !

PERSONNE DANS LE TEMPO

Comme un signe précurseur, les pom-pom girls ont galéré à chauffer le public et étaient plus d’une fois avez zéro coordination. Ça, plus le ciel qui s’est remis à grisailler, ça laisse présager une grosse fin de match. Mais le clou de la reprise c’est la sortie de Wayne Rooney. Touché en fin de première mi-temps, le capitaine est revenu avant tout le monde sur la pelouse pour trottiner et voir l’étendue des dégâts. Rien à faire, la douleur semble trop forte et c’est Falcao qui prend sa place en pointe.

Dès la reprise, Jonny Evans perd une chaussure et prend son temps pour la remettre sous les sifflets du stade qui ne comprend pas bien où va ce match pour l’instant.

Après une énième décision à l’encontre des vœux des hôtes du jour dans la surface adverse, Mr Oliver s’attrape du « Number One Referee ! » dans les oreilles. Mais Crystal pousse et sur un coup-franc obtenu à l’entrée de la surface par le nouvel entrant Jason Puncheon, le petit attaquant replacé au milieu de terrain la met parfaitement hors de portée de De Gea (57e, 1-1).

La défense des Red Devils est à la rue. Sur un double contact plus qu’approximatif de Chris Smalling au milieu du pré, la grande tige perd la balle et James McArthur est lancé seul au but mais loupe le cadre. Le gardien espagnol va encore sauver les meubles sur un une-deux dans la surface mais la frappe toute molle de Murray est stoppée à trois mètres des buts.

S’en est trop pour Ashley Young qui a tenté pendant tout le match d’apporter offensivement sur son côté. Il déborde une nouvelle fois pour déposer un centre sur la tête de Fellaini qui dégage tout le monde au deuxième poteau et met Manchester devant au tableau d’affichage (78e, 1-2). Sur le but, Falcao fait enfin quelque chose de décisif en mettant un gros pousson sur un défenseur pour l’envoyer dans Speroni et libérer l’espace pour son partenaire.

Envahissement du terrain immédiat par les fans de MU qui se font déglinguer par les stewards. Marouane Fellaini se fait ceinturer par un d’eux et il faut deux membres de la sécurité pour le décoller du grand belge.

Louis van Gaal stoppe sa série de trois défaites d’affilée sans marquer le moindre but et prend sept points d’avance sur Liverpool, cinquième qui affronte Chelsea demain.

—————————————————————————————————————-

Crystal Palace : Speroni – Ward, Dann, Delaney, Souare – Jedinak (84e, Lee), Ledley (46e, Puncheon) – McArthur – Bolasie, Murray, Zaha (85e, Chamakh)

Manchester United : De Gea – Shaw (39e, Evans), Jones, Smalling (84e, Mc Nair), Valencia – Blind – Herrera, Young, Rooney (46e, Falcao), Mata.

Olivier Sclavo, sous le soleil de Selhurst Park

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi