Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Bastons, buts et légendes: Les 7 meilleurs Manchester United/Arsenal

Les deux équipes se retrouvent ce lundi en quart de finale de Cup. En jeu : une place en demie à Wembley. Manchester United/Arsenal n’a pas le même piquant qu’il y a dix ans à l’époque de Roy Keane, Patrick Vieira et autres joueurs virils. Mais quand même. Retour sur des confrontations mythiques entre humiliation, buts géniaux, et bien sûr des coups. Beaucoup, beaucoup de coups.

Paul Basse — 8 mars 2015
Manchester United/Arsenal : C'est évidemment Keane vs Vieira
Manchester United/Arsenal : C'est évidemment Keane vs Vieira

Les deux équipes se retrouvent ce lundi en quart de finale de Cup. En jeu : une place en demie à Wembley. Manchester United/Arsenal n’a pas le même piquant qu’il y a dix ans à l’époque de Roy Keane et Patrick Vieira. Mais quand même. Retour sur des confrontations mythiques entre humiliation, buts géniaux, et bien sûr des coups. Beaucoup, beaucoup de coups.

1. 20 octobre 1990 : Baston à Old Trafford 

Quand on marque le but décisif à Old Trafford, généralement on se souvient cu joueur en question pendant longtemps. Pourtant, ce but d’Anders Limpar inscrit à Old Trafford ne restera pas dans les annales. Loin de là. Ce dont on se rappelle de ce match est à ranger dans la catégorie « bastons au stade ». Au cours d’une rencontre particulièrement engagée, la latéral des Gunners Nigel Winterburn tacle sévèrement Dennis Irwin. Brian McClair, particulièrement remonté place un shoot du droit sur la cuisse du défenseur. S’en suit une bagarre qui verra 21 joueurs -tous sauf David Seaman- s’écharper à Old Trafford. La Fédération Anglaise (FA) a la main lourde : retrait de points pour les deux équipes. United en perd un alors qu’Arsenal en perd deux. Cela n’empêchera pas les Gunners de George Graham de remporter le championnat cette année-là.

2. 14 avril 1999 : Ryan Giggs inscrit un but d’anthologie 


Le contentieux est là et il dure jusque maintenant. Entre temps, au-delà des coups, il y a aussi eu des merveilles. La preuve : le solo de Ryan Giggs. Le Gallois poilu et Manchester United accueille Arsenal en replay de la FA Cup. La rencontre est disputée. Beckham ouvre le score d’une frappe lourde. Bergkamp profite d’une déviation de Jaap Stam pour tromper Peter Schmeichel. 1-1 donc. Les deux équipes vont en prolongation. C’est le moment choisi par Ryan Giggs pour sortir du bois. Son slalom vertigineux offre la victoire à la formation mancunienne, qui réalisera cette année-là le triplé. La Cup est en poche et avec la manière et les poils très visibles.

3. 8 mai 2002 : Sylvain Wiltord donne le titre à Arsenal à Old Trafford 

Si Arsenal a remporte la Premier League en 1998, jusqu’en 2001, le championnat anglais a été remporté par Manchester United. Mais les Gunners d’Arsène Wenger ont l’occasion mettre fin à la série à Old Trafford. Le héros s’appelle Sylvain Wiltord qui vient tromper Fabien Barthez. Evidemment, Mickaël Sylvestre perd le ballon au milieu de terrain. Si la première frappe de Ljundberg est repoussée, l’ancien bordelais est bien placé pour marquer. Arsenal réalise le doublé Coupe-Championnat en 2002, quatre ans après le dernier. Wiltord, loin d’être considéré comme une légende à Arsenal, aura au moins le mérite de rester le joueur qui a donné le titre au Théâtre des Rêves aux Gunners.

4. 21 septembre 2003 : Van Nistelrooy prend cher

Ce Manchester United/Arsenal de 2003 restera sans doute comme le match le plus tendu entre les deux équipes. Entre 1998 et 2002, les deux équipes se sont partagés les quatre titres de Premier League. Autant dire que le choc est attendu dans tout le pays. 31 fautes marquent la rencontre. Mais la tension monte d’un cran lorsque Vieira s’en prend à Ruud Van Nistelrooy à 12 minutes de la fin. Déjà averti, le capitaine d’Arsenal a le tord de placer un coup de pompe -dans le vide- à Van Nistelrooy après que ce dernier lui saute les fesses les premières sur le dos. Vieira est expulsé. Toute l’équipe d’Arsenal est remonté par ce qu’elle perçoit comme une injustice. Les choses ne s’arrangent pas : Diego Forlan est accroché par Martin Keown dans la surface dans les derniers instants du match. Péno dont se charge Van Nistelrooy. Mais le ballon rebondit sur la barre transversale. Au coup de sifflet finale, les gars d’Arsenal se dirige vers le Ruud. Keown assène un coup de coude au Batave, faisant mine de célébrer les bras en l’air, Lauren se charge de le bousculer tandis que des insultes colorées se dégagent de la bouche d’Ashley Cole et Ray Parlour.  Ryan Giggs, Cristiano Ronaldo, Gary Neville et Roy Keane viennent défendre leur buteur. Tout ce petit monde sera mis à l’amende et/ou suspendu. 0-0, mais quel match !

5. 24 octobre 2004 : La fin des Invincibles. Fabregas lance un morceau de pizza sur Ferguson

Cinq mois avant cette nouvelle rencontre à Old Trafford, Arsenal a décroché le titre de champion d’Angleterre sans concéder la moindre défaite. Personne depuis n’a égalé la performance des Invincibles. C’est fort de 49 matchs sans défaite qu’Arsenal se présente à Old Trafford alors qu’un jeune entraineur, José Mourinho, a pris les commandes de Chelsea, et qu’il souhaite mettre fin à la course à deux entre Arsenal et United. Plus accroché (44 fautes) que la Bataille d’Old Trafford de 2003, le match tourne en faveur de United dans des conditions pour le moins controversés. Un penalty est accordé aux Nordistes après un joli plongeon de Wayne Rooney devant Sol Campbell. But de Van Nistelrroy qui prend sa revanche. Le futur capitaine des Red Devils, Rooney, inscrit le deuxième but de son équipe. 2-0 pour United, fin de l’invincibilité pour Arsenal : évidemment, l’après-match tourne mal. Sol Campbell refuse de serrer la main de Rooney. Dans le tunnel, à l’abri des regards, les esprits s’échauffent. Un joueur d’Arsenal, Cesc Fabergas selon Martin Keown, lance une pizza sur Alex Ferguson. Ce dernier indique dans son autobiographie qu’il « ne sait toujours pas qui est le coupable« . La Bataille du Buffet est né.

6. 1er février 2005 : L’embrouille Roy Keane/Patrick Vieira

Roy Keane et Patrick Vieira sont respectés dans toute l’Angleterre ou presque. Même si on exècre Arsenal ou United, ils forcent le respect. Les deux meilleurs ennemis qui ont chacun défendu l’institution lorsque celle-ci est menacé. Toujours là pour monter au créneau lorsqu’un de leurs coéquipiers est menacé/brutalisé, ils ont entretenu pendant 9 ans, de 1996 à 2005, l’une des plus grandes rivalités de joueurs de l’histoire du football anglais. Pour ce premier jour de février 2005, Arsenal a rendez-vous à Old Trafford. Selon Roy Keane, Patrick Vieira aurait tenté d’intimider Gary Neville, coupable aux yeux du Français d’un peu trop frictionner les chevilles de Robert Pirès, son adversaire direct.  « Alors que je m’approche, j’entends du bruit au bout du tunnel, raconte Keano dans son autobiographie. J’ai vu quelques doigts pointés vers Gary Neville. J’ai pété un plomb. Cinq secondes avant, j’étais parfaitement calme, prêt pour le match. Je pensais qu’ils allaient s’occuper de lui sur le terrain mais dans le tunnel ? Je me suis dit « L’enfoiré ! » (NDLR : « The fucker » à propos de Vieira). Il essaye de l’intimider ! Ils avaient une équipe de costauds, et dans le tunnel, ils avaient l’air encore plus forts. Je me suis dit : »Ok, allons y ! ». Si on s’était battus, Patrick m’aurait probablement tué ». 

7. 28 août 2011 : Manchester United/Arsenal : 8-2

Que dire d’autre ? Le score parle de lui-même. Arsenal ce jour-là s’est fait détruire à Old Trafford. Ce match marque le début, aussi, de la folle série de matchs sans défaite des Diables Rouges, qui n’ont pas été vaincu par les Gunners depuis le 1er mai 2011, le seul succès des Gunners au cours des 15 derniers matchs.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi