Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Coupe de la Ligue : Chelsea a mis le temps, mais verra Wembley

Les deux équipes auront longtemps fait jeu égal, mais Chelsea ira seul à Wembley en marquant en prolongations (1-0) l’unique but d’un bon match de foot.

Olivier Sclavo — 27 janvier 2015
Coupe de la Ligue : Chelsea en finale grâce à Ivanovic
Coupe de la Ligue : Chelsea en finale grâce à Ivanovic

Chelsea et Liverpool auront longtemps fait jeu égal, mais Chelsea ira seul à Wembley en marquant en prolongations (1-0) l’unique but d’un bon match de foot.

Il faut une minute trente de jeu pour que Stamford Bridge entonne son désormais fameux : « Steeve Gerrard, Gerrard. He slip on his fucking ass. He gave it to Demba Ba. Steeven Gerrard, Gerrard! ».

Et seulement cinq minutes pour que Diego Costa fasse glisser sur ses fesses, notre bon vieux Mamadou Sakho, mais sans rien faire de son action.

Cet amour de Diego a par ailleurs pris très vite ses vieilles habitudes de petite saloperie et quand Emre Can lui titille le ballon sur la touche, le bon Diego s’essuie les crampons sur ses chevilles.

Deux possibles penaltys plus tard (6e et 23e) les deux équipes n’ont pas baissé le pied et la balle fuse d’un camp à l’autre. Et dans les tribunes chaque décision de Michael Oliver fait hurler les supporters des Blues. De l’engagement, de l’intensité, toujours pas de buts mais un chrono que tu ne vois pas défiler tellement le match est prenant.

Thibault Courtois fait son premier véritable sauvetage décisif face à Coutinho qui n’ouvre pas assez son pied à l’entrée de la surface (28e). Et quand on sait le match qu’a fait le Belge à l’aller, faudrait éviter de trop le chauffer du côté des Reds.

Petit interlude pour vous signaler que Lazar Markovic et Filipe Luis vont se mettre sur la tronche avant la fin du match. Par contre je ne sais pas si c’est parce que l’un a piqué le Pento de l’autre…

Coupe de la Ligue : Chelsea-Liverpool, LE TEMPO NE REDESCEND PAS

Dès la reprise, le match fait sa première victime. Cesc Fabregas sort, blessé et remplacé par Ramires, juste après un lourd contact avec Terry sur un déboulé de Coutinho (48e).

Et les pieds de Sakho lui jouent encore des tours en donnant un excellent ballon plein axe à Oscar qui file au but mais se fait sécher par Leiva. Alors que l’arbitre a sifflé, Costa et Skrtel se disputent encore le ballon jusqu’à sa sortie. Évidemment l’accrochage tourne en « tête-contre-tête » et fait exploser le stade (54e).

Alors Brendan Rodgers en a plein les shoes et sort Mamad, apparemment blessé pour un gras Glen Johnson. Et Eden aussi en a marre, alors il se dit qu’il faut en finir. Accélération entre trois joueurs, le ballon derrière la jambe d’appui, deux autres Reds dans le vent sur des crochets à l’entrée de la surface puis énorme frappe mais juste à côté (58e).

Gerrard et Costa se chargent de reproduire les mêmes frayeurs de chaque côté mais personne ne craque. Mignolet surprenant même tout le monde en étant décisif devant Willian et Costa (64e, 66e).

Dans ce match à l’arbitrage, une nouvelle fois, plus que limite, Henderson échappe au second carton jaune par miracle alors qu’un dribble de Hazard l’avait fait jouer au volley-ball (67e).

Sinon Coutinho est une belle petite bombe depuis le début du match et nous gratifie de quelques petites chevauchées chaloupées pas piquées des hannetons. Si seulement Liverpool avait un attaquant, lui et Sterling enverraient toutes les défenses du championnat chez le kiné.

Un dernier pétard de Sterling loin au dessus pour les Reds (87e) et Stamford Bridge peut pousser fort derrière ses joueurs dans le temps additionnel pour leur dernier corner un brin inoffensif. Allez on passe aux prolongations…

IVANOVIC TAPE DIRECT

Et ce temps de plaisir et de froid en plus nous offre illico-presto une superbe frappe de Super Mario direct dans une camera du premier anneau du stade (92e ). Action magnifique pour chant magnifique des supporters londoniens: « you are shit! ».

Willian dépose un coup franc sur la tête d’Ivanovic. Balotelli pensait sûrement ce dernier trop laid pour le marquer mais le Serbe met sa grosse trogne contre le ballon pour ouvrir le score (1-0, 93e). José, trop occupé à râler auprès du quatrième arbitre n’a même pas eu la chance de voir l’action.

Henderson merde complètement les cages grandes ouvertes après un cadrage débordement génial de Sterling et place sa tête à plus d’un mètre des buts (97e).

Tiens, Diego vient de prendre un enchaînement « crampons dans les bourses – étranglement – poussette du crâne – insultes » par un Steevie G fâché tout rouge après un énième assaut du Brésilo-Espagnol et les deux s’en tirent avec un tout petit carton jaune (102e). Welcome to England les mecs !

Liverpool n’y arrive plus dans cette seconde mi-temps de la prolongation. Lucas Leiva veut vite rentrer dans le Nord du pays et le fait savoir en ayant arrêter de courir et en rendant tous ses ballons aux Blues. Skrtel lui, fait plaisir à tous ses copains et déglingue Diego Costa qui partait tout seul au but et l’envoie dans le décor.

L’arbitre siffle et Stamford Bridge peut en remettre une couche sur Gerrard. Le capitaine des Reds n’a pas glissé cette fois mais le résultat est à peu près le même. Zouma a fait un match de grand-grand bonhomme. Liverpool tombe encore face aux Blues de Mourinho.

Olivier Sclavo à Stamford Bridge

Chelsea 1 – 0 (a.p.) Liverpool

But : Ivanovic (94e)

Chelsea : Courtois – Ivanovic, Zouma, Terry, Luis (Azpilicueta, 77e) – Matic, Fabregas (Ramires, 54e) – Willian (Drogba, 119e), Oscar, Hazard – Diego Costa

Liverpool : Mignolet – Can, Skrtl, Sakho (Johnson, 57e), Moreno (Lambert, 106e) – Leiva, Henderson, Markovic (Balotelli, 69e) – Gerrard, Coutinho – Sterling

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi