Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Liverpool-Chelsea : Avantage Blues

Le match aller des demi-finales de Coupe de la Ligue entre Liverpool-Chelsea n’a pas trouvé de vainqueur : 1-1. Mais Chelsea, bousculé, a pris une option à la faveur du but marqué à l’extérieur.

Paul Basse — 20 janvier 2015
Liverpool-Chelsea : Eden Hazard avait ouvert la marque
Liverpool-Chelsea : Eden Hazard avait ouvert la marque

Le match aller des demi-finales de Coupe de la Ligue entre Liverpool-Chelsea n’a pas trouvé de vainqueur : 1-1. Mais Chelsea, bousculé, a pris une option à la faveur du but marqué à l’extérieur.

Ce n’est pas la plus grande rivalité du football anglais, loin de là, très loin de là. Mais voilà, sur fond de match tendu, bien monté en épingle en conférences de presse, entre Benitez et Mourinho au milieu des années 2000, sur fond de Ghost Goal en demi-finale de Ligue des champions, le match ne manque jamais de sel. D’autant que l’an passé, c’est sans doute la défaite à domicile, 2-0, qui a enterré les espoirs de titre de la bande à Steven Gerrard.

Gerrard, justement, par sa glissade, avait endossé le rôle du malheureux. Depuis, à chaque match, les supporters des Blues n’hésitent pas à rappeler l’un des épisodes les plus douloureux de la carrière de l’intéressé. Ce Liverpool-Chelsea ne déroge pas à la règle : les fans des Blues s’en donnent à coeur-joie.

José Mourinho prend Liverpool au sérieux pour ce déplacement à Anfield puisque hormis Oscar, son équipe-type est sur le pré. José bétonne avec Obi Mikel à côté de Matic. Deux costauds, et Liverpool ne passe pas en début de match. Ce premier quart d’heure ressemble tellement à un round d’observation : des petites incursions par-ci par-là, mais rien d’autre.

Liverpool a eu sa chance

Liverpool-Chelsea : Raheem Sterling redonne espoir aux Reds

Mais sur une accélération côté gauche, Emre Can se fait prendre de vitesse par Fabregas, et concède assez bêtement un penalty évitable sur Hazard, qui n’attendait que ça. Le Belge transforme (1-0, 18e). Liverpool ne se laisse pas abattre, mais n’arrive pas à se montrer réellement dangereux. Sterling est transparent, dans ce rôle de faux-numéro 9, dans l’axe. Il est pris en étau par Terry, Cahill, Matic, et Mikel. Le jeune international est incapable de décrocher, ni d’aller au duel avec l’un des quatre Golgoths des Blues.

C’est quand il s’exile côté gauche qu’il obtient un bon coup-franc de Gerrard -qui ne donnera rien-, après une gentille balayette de Cahill. D’ailleurs, ce dernier, lui place une petite claque derrière la tête, du genre « bien joué mon petit« . Sympa. Dans le genre, petite canaille, Diego Costa, n’est pas mal dans son genre. Il rend un ballon après que Can reste au sol, quasiment au poteau de corner.

L’Hispano-brésilien conclut sa mi-temps par un peu de cinéma, en feignant un coup à la tête puis en touchant le ballon de la main. Il n’y a pas péno. Normal….

Pas de changement à la mi-temps : L’entraineur de LFC, Brendant Rodgers garde les mêmes alors que son équipe tombe dans le piège des Blues, mais s’accroche à l’envie. L’envie, parfois ça compte. Du coup, sur un très mauvais placement du fameux quatuor Cahill-Terry-Matic-Mikel, Sterling perce plein axe, prend de vitesse Cahill, et plante (1-1, 60e) les Blues.

Liverpool a la place pour pour faire un truc, parce que Chelsea est clairement à côté de la plaque en cette deuxième mi-temps. Coutinho enrhume un Ivanovic catastrophique et trouve Gerrard. Mais le capitaine n’aura pas sa revanche car il touche le poteau (67e). Il est remplacé par Lallana.

C’est d’ailleurs, l’ancien joueur de Southampton qui flirte avec le 2-1 avec une jolie volée, mais Courtois détend ses trèèèès long bras (80e) pour la sortir. José Mourinho a attendu les deux dernières minutes pour faire son seul changement défensif. On sait qu’au fond, il se contentera du nul, qui lui permet d’aborder le match, pile poil dans sept jours, en position de force. Car, ce sera à domicile, là-où il n’a perdu qu’une seule fois contre une équipe anglaise, et avec l’avantage du but marqué à l’extérieur. Liverpool a peut-être laissé passer sa chance.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi