Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Supporters : les meilleurs détournements de chansons de Noël

On ne vous a pas assez gâtés pendant cette période de Noël. Pour se faire pardonner on vous a concocté ce petit top 10 des meilleurs chants de supporters anglais sur leurs mélodies de Christmas. Les types sont tout en haut du sapin, les étoiles du « game ».

Olivier Sclavo — 23 décembre 2014
Supporters : les meilleurs détournement de chansons de Noël
Supporters : les meilleurs détournement de chansons de Noël

On ne vous a pas assez gâtés pendant cette période de Noël. Pour se faire pardonner on vous a concocté ce petit top 10 des meilleurs chants de supporters anglais sur leurs mélodies de Christmas. Les types sont tout en haut du sapin, les étoiles du « game ».


1 – « Oh the weather outside is frightful, but the goals are delightful, Stamford Bridge is the place to go. Mourinho! Mourinho! Mourinho ! »

« Oh le temps dehors est atroce, mais les buts sont délicieux, Stamford Bridge c’est l’endroit où il faut aller. Mourinho! Mourinho! Mourinho! »

Chanson : Let it snow

En effet le temps londonien est en général bien dégueulasse au mois de décembre, alors les supporters des Blues de la tribune du Shed End tentent de se réchauffer comme ils le peuvent.

[hr style= »dotted »]


2 – « Oh well I wish I could watch Suarez every day, when the skills start flowing and he sticks a chance away, oh I wish I could watch Suarez every daaaaaaaaaaaay, let the chants… ring out… for Suarez« 

« Oh en fait, j’espère que je pourrais voir Suarez tous les jours, quand ses qualités commencent à se montrer, et qu’il marque sur une occas’, oh j’espère que je pourrais voir Suarez tous les jours…Que les chants…continuent…pour Suarez »

Chanson : « I wish it could be christmas everyday » – The Wizzards

C’était déjà Last Christmas, mais ce n’était pas Georges Michael. Non l’amour que le Kop chante à tue tête c’est pour leur buteur mordant, parti se dorer la pilule en Catalogne, à Barcelone.[hr style= »dotted »]

3 –« I’m dreaming of a white Christmas, just like the ones I used to know, where the three points glisten, their strikers are missing, and we see Habib Beye score a goal« 

« Je rêve d’un noël blanc, comme celui que j’avais l’habitude de connaître, quand les trois points luisaient, quand les attaquants manquaient, et que Habib Beye marquait »

Chanson : « White Christmas » – Bing Crosby

Peuvent toujours rêver les Magpies, Habib, leur préféré, n’est plus et ils espèrent tous les dimanches voir Matthew Williamson planter son petit but, peuvent rêver…[hr style= »dotted »]


4 – « You’d better watch out, you’d better not cry, you’d better be good I’m telling you why… ‘cos Santi C is coming to town« 

« Tu as intérêt à faire attention, tu as intérêt à ne pas pleurer, tu as intérêt à être bon, je te le dis, voilà pourquoi, parce que Santi C. débarque »

Chanson : « Santa Claus is coming to town » –

Ce bon Santi C. a offert pas mal de cadeaux à ses gentils fans depuis son arrivée à Arsenal, par contre Mertesacker pour jouer Rudolph on en parle ou pas ? [hr style= »dotted »]


5 – « There’s only one Alan Shearer! One Alan Shearer, we’re walking along, singing this song, walking in a Shearer wonderland »

« Il n’y a qu’un seul Alan Shearer ! Un seul Alan Shearer. Nous marchons à ses côtés, chantant cette chanson, en marchant dans un monde merveilleux [totalement] Shearer »

Chanson : « Winter Wonderland »

Le chant pour l’enfant chéri de Newcastle, vous savez celui qui a gagné la Premier League avec Blackburn Rovers. [hr style= »dotted »]


6 – « Away in a manger, no crib for a bed, the little lord Jesus woke up and he said, we hate Wrexham« 

« Loin dans un mangeoire, pas un landau comme lit, le petit seigneur Jesus s’est réveillé et s’est écrié : « Je déteste Wrexham » »

Chanson : « Away in a manger »

Les gars de Chester, n’ont pas bien saisi l’esprit de Noël, la paix, la joie tout ça, mais ils nous font extrêmement rire. [hr style= »dotted »]


7 – « Jingle bells, jingle bells, jingle all the way, oh what a fun is it to see, Tottenham win away – oh! » 

« Jingle bells, jingle bells, jingle all the way, oh que c’est drôle de voir Tottenham gagner à l’extérieur »

Chanson : « Jingle Bells »

Les voeux pieux de Noël, les souhaits les plus fous… Roberto Soldado a peut être l’air d’un elfe mais c’est pas lui qui fait la distribution de cadeaux…[hr style= »dotted »]


8 – « On the 12th day of Christmas my true love gave to me, 12 David Hodgson, 11 Graeme Souness, 10 Craig Johnston, 9 Ian Rush, 8 Sammy Lee, 7 Kenny Dalglish, 6 Alan Hansen, 5 Ronnie Whelan, 4 Mark Lawrenson, 3 Barnely Rubble, 2 Philip Neal, and Brucie in our goal!« 

« Au douzième jour de Noël, mon amour m’a donné 12 David Hodgson, 11 Graeme Souness, 10 Craig Johnston, 9 Ian Rush, 8 Sammy Lee, 7 Kenny Dalglish, 6 Alan Hansen, 5 Ronnie Whelan, 4 Mark Lawrenson, 3 Barnely Rubble, 2 Philip Neal, et Brucie in dans les buts »

Chanson : « The 12 days of Christmas »

Peut être le meilleur onze de l’histoire du Liverpool Football Club, chanté aux alentours de Noël, pas au coin du feu mais plutôt au coin d’Anfield.[hr style= »dotted »]


9 – « Mourinho, are you listening? Extra time and we’re singing, the Stadium of Light, we’re happy tonight, two-one and a win to Sunderland« 

« Mourinho, est-ce que tu écoutes ? Temps additionnel et nous chantons, le Stadium of Light, nous sommes heureux ce soir, 2-1, et une victoire pour Sunderland »

Chanson : « Winter Wonderland »

Pas de victoire cette année pour les Black Cats contre Chelsea mais un bon 1-1 qui ne fera clairement pas cesser ce chant là! Un chant spécialement délivré après l’élimination des Blues par Sunderland l’année dernière en Capital One Cup.[hr style= »dotted »]


10 – « There’s only one Malcolm Glazer ! One Malcolm Glazer ! He used to be a Yank ! And now is a Manc ! Walking in a Glazer wonderland!« 

« Il n’y a qu’un seul Malcolm Glazer ! Un seul Malcolm Glazer ! C’était un ricain ! Et maintenant, c’est un Mancunien ! Et il marche dans le monde merveilleux de Glazer »

Chanson : « Winter Wonderland »

Pour le coup le Glazer Wonderland a pris un sacré coup sur la tronche depuis deux ans, mais l’ancien propriétaire américain de Manchester United a clairement marqué les fans.[hr style= »dotted »]

Olivier Sclavo

Journaliste, né dans le nid des Aiglons de l'OGCNice et vouant un culte sans fin à Paul Scholes. Basé à Londres pour vous donner le meilleur de ce que le football anglais a à nous offrir: des buts, des frappes, des tacles, de la bière et des tacles.

Vous Aimerez Aussi