Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Chelsea/Tottenham : Drogba (et Lloris) coule les Spurs

Ce Chelsea/Tottenham, ce mercredi, fut comme beaucoup d’autres, largement dominé (3-0) par Chelsea. Reportage à Stamford Bridge où les supporters deux équipes s’envoient du « We hate you »

Paul Basse — 3 décembre 2014
Chelsea/Tottenham : Drogba mange Tottenham
Chelsea/Tottenham : Drogba mange Tottenham

Ce Chelsea/Tottenham, ce mercredi, fut comme beaucoup d’autres, largement dominé (3-0) par Chelsea. Reportage à Stamford Bridge où les supporters deux équipes s’envoient du « We hate you »

A l’extérieur du stade, tout va bien. Pas un mot, pas un bruit sourd autour de Fulham Broadway, la station de métro qu’on prend quand on souhaite aller du côté de Stamford Bridge. Mais alors à l’intérieur, ça s’envoie peinard du « We hate you », dont ce type, aux airs de père de famille et de gars heureux, qui se retourne vers Shed End, là où se trouve les supporters des Spurs pour lâcher sa petite tirade bien sentie. Normal, un derby Chelsea/Tottenham, c’est toujours quelque chose de grand pour les fans. Mais ça a été, historiquement, un plaisir surtout pour les supporters du Chelsea Football Club à Stamford Bridge. Depuis 1990, le club du Nord de Londres n’a pas goûté à la victoire dans l’Ouest de la capitale.

Tottenham est chaud-chaud en début de match. Il y a des intentions, et la volonté de jouer. Enfin, un club qui veut rentrer la tête la première dans le leader. Du jeu, de l’engagement, ce n’est pas le Tottenham, victime préféré des gros clubs qui est sur le pré ce soir. Sur une récupération costaud de Mason au milieu, Lennon centre pour Harry Kane, qui plante le ballon (8e) sur le barre de Courtois. Kane, le mec du cru, dont les supporters chantent qu’il est « l’un des leurs« . Suite à une talonnade, complètement ratée de Cahill, le même Kane croise (11e) trop sa frappe qui passe à côté.

Comme s’ils avaient été chopés par le col, les Blues réagissent. Accélérations, combinaisons : forcément, les occasions arrivent pour les hommes de Mourinho. Sur la première action à peu près construite, Hazard s’appuie sur Drogba, et Lloris n’a pas la main ferme alors que vu son talent, il a les moyens de complètement la sortir. Mais non : 1-0 (19e). Mini-délire dans le stade. Gros délire ensuite quand après une relance totalement ratée et plein axe du brave Hugo, Oscar lance tranquille Drogba, qui résiste au gentil Verthongen pour signer le 2-0 (22e) en trois petites minutes. « We are Chelsea, we are the best » descend des travées.

Chelsea/Tottenham : 3-0, comme un classique

Chelsea/Tottenham : Hazard débloque le compteur

Chelsea/Tottenham : Hazard débloque le compteur

Tottenham est KO, et Chelsea posé, comme sur son canapé à grignoter des pistaches. Il n’y a plus de match. Bon, ça nous donne le temps d’observer Erik Lamela et de nous dire que le propre de ce joueur, c’est tout de même de ne jamais se transcender dans les grands matchs. On peut se demander pourquoi Pochettino a décidé de s’appuyer sur lui, alors que sur le banc Soldado venait de retrouver le chemin des filets contre Everton…

Bref, Chelsea gère. Les supporters du CFC sortent les vannes : « Vous êtes tellement nuls », et autres amabilités. Willian et Cahill testent Lloris, qui ne se manque pas pour le coup. Mi-temps, ça vaut mieux pour Tottenham. qui a frisé le troisième. Dans la tribune visiteurs, on chante à peine, sans être vraiment dévasté. On tapote des mains comme blasé. Idem pour les Blues, qui paraissent trop habitués à rosser le club au cygne. Pochettino attend la 58e pour faire sortir Lennon et Mason. Chadli et Paulinho entrent. Ca ne changera rien.

L’attaquant Harry Kane court partout. Quand Willian passe trois joueurs, c’est lui qui tacle en position d’arrière-gauche. Il nous arrache un chouïa de sympathie parce qu’il a l’envie de ses 21 ans. Il a tout fait pour gagner sa place : en Ligue Europa, en début de saison, puis en Premier League depuis que Pochettino lui fait confiance. On a aussi un peu d’affection pour ses supporters de Tottenham qui, foutu pour foutu, reste à chanter, comme habitué à (et habité par) la lose.

Trop en contrôle aux yeux de ses supporters, la bande à Drogba s’impatient. Un homme qui en a vu d’autres dégaine un « come on Chelsea ». Alors Hazard lance Rémy -qui a remplacé Didier D à l’heure de jeu-, qui dégomme en puissance Verthongen, et finit en passe au poteau (3-0, 73e). Cesc Fabregas sort. Ca veut aussi dire que la fête est finie.

[hr style= »dotted »]

Chelsea/Tottenham : 3-0

Buts : Hazard (19e), Drogba (22e), Rémy (73e)

Chelsea : Courtois – Ivanovic, Cahill (Zouma, 45e), Terry, Azpilicueta – Matic, Fabregas (Mikel, 76e) – Willian, Oscar, Hazard – Drogba (Rémy, 67e)

Tottenham : Lloris – Chirches, Verthongen, Fazio, B. Davies – Mason (Paulinho, 58e), Bentaleb – Lennon (Chadli, 58e), Eriksen, Lamela (Soldado, 74e) – Kane

Paul Basse à Stamford Bridge

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi