Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League : Le Manchester Derby c’est pour City, encore

Un match engagé et un scénario à rebondissements, de la sueur et de la bêtise, une victoire 1 à 0 de City et voilà le cocktail du premier derby de Manchester cette saison.

Paul Basse — 2 novembre 2014
Podcast Manchester Derby : City/United : Le résumé - Offside
Podcast Manchester Derby : City/United : Le résumé - Offside

Un match engagé et un scénario à rebondissements, de la sueur et de la bêtise, une victoire 1 à 0 de City et voilà le cocktail du premier derby de Manchester cette saison.

Pour l’instant, ça tient le coup. C’est comme cela que doivent essayer de se persuader les supporters des Red Devils. Avec Antonio Valencia arrière droit qui se débrouille comme un chef. Enfin un chef en cadrage-débordement, on est bien d’accord. L’équipe résiste tant bien que mal aux assauts des Citizens.

Ah mais non, parce que United possède Chris Smalling dans ses rangs. Et le grand Chris il veut montrer qu’il en a des grosses dans le short. Alors le grand Chris, et bien il prend son premier jaune en essayant d’emmerder Joe Hart qui veut relancer, puis comme il pas super à l’aise sur un terrain de foot et bien grand Chris, il va mettre un gros tacle de boucher à Milner et il prend son deuxième jaune (38e). Peut être ne savait-il pas compter? Peut-être c’est un peu trop pour le grand Chris un Manchester Derby. En tout cas, United est à 10 et s’en va galérer pendant presque une heure.

Et 3 minutes plus tard, Aguero s’écroule dans la surface sur un mini-contact avec Fellaini. L’arbitre ne dit rien. Les Rouges serrent les fesses.

Mais c’est trop facile, alors sur un long ballon par dessus la défense, pendant les arrêts de jeu, Yaya Touré s’infiltre dans la surface et Rojo le découpe dans les 6 mètres. Et non pas de penalty !

Chris Smalling, ce boulet

Januzaj sort, Carrick rentre en défense centrale. United a donc un back four avec deux gars qui jouent au milieu de terrain. Et en même temps ça joue bien mieux au ballon que les titulaires habituels. Tristesse…

City met la pression d’entrée de jeu en seconde période. United ne voit pas le jour. Sur un bon mouvement des Sky Blues au milieu de terrain, les deux équipes ne s’échangent que des tacles, sauf que Rojo lui place le sien dans le vent et se massacre l’épaule. Dehors l’Argentin sur civière avec masque à oxygène. Bonjour Paddy McNair et un deuxième changement forcé pour Van Gaal.

Aguero se charge de mettre cinq Reds dans le vent et se fait gentiment bousculer dans la surface et s’écroule comme un château de cartes. Toujours pas de pénalty. Un taux incroyable de chance pour United jusqu’à présent. Et sur la contre-attaque Demichelis s’occupe des chevilles de Di Maria et prend son jaune.

Mais la pression est bien top forte pour les faibles Devils. Yaya Touré décale Clichy dans la surface qui centre en retrait pour Sergio Aguero. But (62e) : Le football c’est tout simple en fait.

De Gea est tellement fort aujourd’hui. Alors que son équipe s’obstine à se mettre en danger en multipliant les passes pour personne plein axe, le gardien espagnol s’envole pour capter un superbe enroulé de Jovetic.

Nasri rentre mais RVP veut garder la lumière sur lui, alors il contrôle de la poitrine une touche de Valencia, se retourne, esquive un tacle de Demichelis, un grand pont sur Clichy, rentre dans surface en longeant la ligne de but et envoie un boulet sur Joe Hart.

Wayne faisait dodo jusqu’à la 76e minute de jeu. Prise de balle au milieu de terrain, accération tout droit en esquivant un tacle et ajoutant un petit pont sur Kompany. Tout le monde y croit. Mais non Wayne fait un crochet minable à l’entrée de la surface et perd la balle. RVP récupère et frappe, contré. Le ballon finit dans les pieds de Di Maria qui croise bien sa frappe mais Joe Hart sort un super arrêt.

City sait toujours gagner

United semble se rebeller. Coup franc de DiMaria sur la tête-épaule de Fellaini dans les 6 mètres mais Marouane met sa balle loin à côté.

Les Red Devils poussent sur les buts des Citizens. Ils abusent de ballons en cloche pour chercher la touffe de Fellaini mais sans rien donner de très dangereux. Un bon corner à côté et beaucoup de rien.

City ne maitrise plus grand chose et se contente d’attendre tous regroupés derrière. Yaya Touré a pris ses quartiers en pointe de l’attaque et jette à côté toutes ses bonnes actions. Le tout bien aidé par la lourdeur de Luke Shaw qui se fait doubler à chaque accélération d’un adversaire.

L’arbitre assistant montre 5 minutes de temps additionnel et tout d’un coup l’ombre de Sir Alex vient planer sur l’Etihad Stadium. Mais même avec deux corners consécutifs, Di Maria n’arrive apparemment pas à lever son ballon.

Au coup de sifflet final, le combat pour la suprématie de Manchester est remporté par la bande à Pellegrini, et ce pour la quatrième fois d’affilée. Belle réaction d’orgueil de United en seconde période mais beaucoup trop de faiblesse pour battre de costauds Citizens.

Le champion d’Angleterre en titre n’a pas sur-maitrisé le tout mais montre qu’il sait toujours gagner. United a un boulot monstre pour faire de cette équipe une vraie machine de guerre.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi