Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League : Heureusement que Eden Hazard est là

Chelsea s’est fait peur dans le derby face au Queens Park Rangers (2-1), mais une accélération d’Eden Hazard a suffi pour faire la différence. Le leader est toujours invaincu.

Paul Basse — 1 novembre 2014
Chelsea contre QPR : Le vrai résumé du match
Chelsea contre QPR : Le vrai résumé du match

Chelsea s’est fait peur dans le derby face au Queens Park Rangers (2-1), mais une accélération d’Eden Hazard a suffi pour faire la différence. Le leader est toujours invaincu.

C’est un match qui commence finalement assez bizarrement. On s’intéresse moins au jeu, à un dribble d’Eden Hazard ou au retour à la compétition de Diego Costa, qu’à la coupe de cheveux dégueulasse de John Terry, qui joue son 501e match sous les couleurs de Chelsea. Comme quoi, tu peux gagner 180 000€ par semaine, et donner l’impression d’avoir une coupe taillée au ciseau à papier. Etrange aussi car dès le coup d’envoi, QPR abandonne la possession par un long ballon dans les bras de Thibault Courtois. Chelsea contrôle le match et tente de trouver la brèche mais Diego Costa multiplie les hors-jeu.

Il n’y a pas de rythme dans un match entre le leader, et l’avant-dernier du classement. Il n’y a pas beaucoup de vitesse dans les transmissions non plus, ou tout ce qui ressemble à un tout petit peu de construction. Il y a une première incursion que Bransilav Ivanovic pousse dans le petit filet externe. Les supporters de Chelsea saute de joie à tord. Leurs homologues répondent et chambrent gentiment.

Bon, les deux clubs se détestent cordialement, donc c’est presque quelque chose de naturel de s’envoyer des grosses vannes bien grasses, et au demeurant assez rigolotes. Chaque club déteste tous les autres en Angleterre. Mais le phénomène est magnfié entre Chelsea et QPR depuis les insultes racistes de John Terry à l’encontre d’Anton Ferdinand en 2012. « Assis-toi Mourinho », « Levez-vous si vous aimez un raciste », « Vous n’êtes qu’un tas de merde ». Que de l’amour et des mots doux.

« Vous n’êtes qu’un tas de merde » : Amabilités, cordialités entre Chelsea et QPR

Sur le terrain, on sent Chelsea au-dessus, parce que QPR est venu pour rester campé derrière, à attendre de se faire planter. Comme dans un film d’horreur où le mec reste tétanisé à attendre de se prendre un coup de slash. Et ça arrive quand Fabregas récupère un ballon et sert Oscar qui finit (32e, 1-0) d’un bel extérieur du pied. Il y a un peu de frisson parce que Chelsea perd des ballons dans des zones chaudes, mais QPR n’en profite pas.

Diego Costa est de retour dans le onze de Chelsea, après une blessure aux adducteurs suivie d’un mystérieux virus. Il se crée des occasions. Mais il est souvent contré. Il va au contact, bouge les défenses. Mais il n’est pas encore à 100%. Il est toujours le même tout de même quand il lance un regard de tueur Suk-Young Yoon qui l’a légèrement poussé. Mi-temps après un dernier quart d’heure où la faiblesse des Rangers n’a d’égal que la retenue et la gestion de Chelsea.

Hazard sort du bois

A la reprise, on se dit : Heureusement qu’il y a Eden « Le Magicien » (dixit Mourinho) pour amener un peu de beau football chez les Blues. Il perce sur la gauche et sert Willian qui lui remet. Le Belge se jette. Trop court.

Mais c’est un défaut vu à Old Trafford la semaine dernière : Chelsea gère trop et devrait parfois se dire qu’enfoncer le clou une bonne fois pour toute vaut mieux que des petits tapotements. Du coup l’adversaire en profite : QPR y arrive après un centre de Vargas mal repoussé par Courtois plein axe. La reprise de Zamora est reprise en Madjer par Charlie Austin. 1-1 (62e).

Drogba entre en jeu. Willian sort. DD est associé dans l’axe à Diego Costa. Les Rangers ne mouftent pas. Une frappe de Sandro pétrifie pendant quelques secondes Stamford Bridge. Oscar réplique sur coup-franc, mais Robert Green la sort.

Quand le verrou est là, la clé s’appelle souvent Hazard pour Chelsea. Il accélère sur la gauche. Vargas lui met un tampon un peu bête. Penalty logique qu’il convertit. Chelsea s’en sort bien. Contrairement à la semaine dernière, les Blues continuent d’attaquer plutôt que jouer gagne-petit. QPR a fait son match parce qu’ils ont été plus audacieux et joueurs en seconde mi-temps. C’est un derby perdu mais les supporters des Bleu et Blanc applaudissent les leurs. Même dans la défaite.

Paul Basse à Stamford Bridge

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi