Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League : Manchester United y a cru jusqu’au bout

Chelsea aurait pu mettre tous ses poursuivants très loin derrière. Mais les Blues se font rattraper en fin de match et sont accroché 1-1 à Old Trafford par Manchester United.

Paul Basse — 26 octobre 2014
Manchester United se console avec un point contre Chelsea
Manchester United se console avec un point contre Chelsea

Chelsea aurait pu mettre tous ses poursuivants très loin derrière. Mais les Blues se font rattraper en fin de match et sont accroché 1-1 à Old Trafford par Manchester United.

Mon match Chelsea – Manchester United démarre réellement à la 11e minute de jeu. Hazard va trop vite pour le petit corps de Rafael. Le brésilien essaye d’arracher les deux épaules du belge. Premier jaune du match.

Blind a été positionné très bas devant sa défense pour soulager la charnière centrale, trop peu à l’aise avec un ballon dans les pieds.

A la vraie première prise de balle de RVP (22e), le Hollandais contrôle parfaitement de la poitrine et lance la contre-attaque. Sur le côté gauche, Januzaj accélère et lance le capitaine du jour à travers cinq Blues qui s’en va buter sur Courtois.

Chelsea repart dans la foulée à l’abordage. Le ballon va d’un but à l’autre mais les deux équipes ont laissé l’efficacité aux vestiaires.

Shaw découpe merveilleusement Willian, prenant le ballon et laissant la cheville flottante au brésilien. Le jeu monte d’un cran en intensité. Matic bloque un dribble de Di Maria et les deux joueurs restent à terre, le serbe avec le talon de l’argentin enfoncé dans la joue.

En approchant de la fin de la première mi-temps, les attaquants se rapprochent du cadre. Drogba échoue sur De Gea après une passe en retrait de Oscar qui le laisse tranquillement seul au milieu de la surface. Puis c’est une frappe de Januzaj qui touche la lucarne de Courtois, mais derrière la ligne de but…

Blind et Mata sont omniprésents, Januzaj rend fou Ivanovic qui selon lui, ne fait jamais faute même quand il enchaine les balayettes. En face Matic marche sur tout le monde au milieu de terrain. Manchester United et Chelsea rentrent aux vestiaires sans vraiment s’être fait trembler.

RVP, DE PRÈS, TRÈS FORT.

Manchester United : RVP décisif

Les mecs sont de retour et bien en jambes. Il faut moins de cinq minutes pour que United se montre dangereux par l’intermédiaire de Fellaini qui dévisse sa frappe à l’entrée de la surface des Blues.

Dans l’action qui suit, Hazard élimine Smalling d’un super dribble pour se retrouver seul devant De Gea mais le gardien espagnol sort un arrêt génial. Mais ça ne suffit pas. Sur le corner qui en découle, Rafael ne suit pas Drogba au premier poteau. L’ivoirien saute tout seul et envoie le ballon ricocher sur le front de RVP qui ne peut pas le sortir. Chelsea n’a pas eu à forcer et ouvre la marque.

Chelsea fait ce qu’il veut de Manchester United. Les Red Devils ont des individualités de qualité mais la force collective des garçons de Mourinho est impressionnante.

Willian fait briller De Gea sur une grosse frappe à l’entrée de la surface (60e) et Ivanovic lui fait serrer les fesses sur un centre tir qui rase la ligne de but (69e).

La réaction de Van Gaal : faire sortir Mata pour James Wilson. Le jeune attaquant anglais vient renforcer la force de frappe de Manchester United.

Les Mancuniens vont pousser et tenter. Pas abattus, ils confisquent la balle et lancent des offensives mais rien de dangereux. Une seule victime à déplorer : les côtes de Matic sur une frappe complètement foirée de Van Persie.

Le Hollandais va encore manquer sa tentative après une bonne passe de Shaw dans la surface (77e) et Courtois de bien bloquer la balle.

L’état d’esprit est à l’offensive pour United face à un Chelsea qui a décidé de défendre jusqu’au bout du match.

« Tiens, bizarrement Ivanovic ne fini d’ailleurs pas le match »

La bande à Van Gaal gagne quasiment tous ses duels mais perd face à la maitrise et au vice des Blues. Avec Ivanovic, Cahill, Terry, les Londoniens possèdent trois champions du monde du football sale, les plus grands vicelards, les gardiens du temple de José.

Tiens, bizarrement Ivanovic ne fini d’ailleurs pas le match. Sur une énième faute de « salope » près du poteau de corner, il fait tomber Di Maria qui se ramasse lamentablement et prend son deuxième carton jaune du match. La victime du boucher serbe dépose son ballon sur la tête de Fellaini mais Courtois repousse dans les pieds de Van Persie qui fusille le gardien belge dans les six mètres (94e).

Beaucoup de maitrise chez les Blues mais Manchester United y a cru jusqu’au bout et n’a jamais rendu les armes. José a fait le frileux en seconde période et ses joueurs n’ont pas enfoncé le clou. Le pêché de puissance pour Chelsea, comme souvent…

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi