Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Premier League : West Ham se paye Manchester City

Après un nul concédé un peu bêtement face au CSKA en Ligue des champions, City s’incline contre West Ham, qui confirme son excellent début de saison.

Paul Basse — 25 octobre 2014
WestHam
WestHam

Après un nul concédé (2-2) un peu bêtement face au CSKA en Ligue des champions, City s’incline (1-2) contre West Ham, qui confirme son excellent début de saison. Analyse du match en cinq points.

1. Sale semaine pour les Citizens

Samedi dernier, à peu près à la même heure, Manchester City avait écrasé Tottenham 4-1, après un quadruplé signé Sergio Aguero. En milieu de semaine, ils ont trébuché en Ligue des champions contre le CSKA Moscou alors qu’ils menaient 2-0.  Aujourd’hui, ils ont été battus à la régulière par West Ham, qui a effectué un match plein. Il y a eu deux barres transversales côté City. Mais au fond, cette victoire des Hammers à Upton Park n’est pas un scandale. Point commun des deux contre-performances à l’extérieur côté Manchester City : un manque de maîtrise, et l’absence d’une certaine force collective.

2. Amalfitano marque, mais le patron c’est Song

Après Fabregas, encore un joueur sur le retour qui s’éclate en Premier League. Alex Song, homme du match, a écoeuré City. C’est fou comme le passage à Barcelone l’a fait progressé techniquement. Sur le premier but de West Ham, son ouverture pour Enner Valencia était de qualité. Offensivement, défensivement sa prestation a été quatre étoiles. Il sait désormais donner le tempo, se montrer efficace et agressif au pressing ; tout en parvenant à conduire le jeu. « C’était un match important. Nous étions bien. On voulait bien commencé comme contre Liverpool. Tout le monde a tout donné. C’est un grand jour pour le club et les fans », a souligné le Camerounais à BT Sport. Arsenal galère au milieu. Avec Fabregas et Song : les problèmes seraient réglés.

3. Yaya Touré n’est plus le même

Si Alex Song est devenu le boss, Yaya Touré est descendu de son trône. Il a certes touché la barre, mais sa prestation ne nous a pas convaincu. On est loin de ce qu’il faisait ces deux dernières années. On sent que tout a vraiment changé depuis l’intersaison. D’abord parce qu’il y a eu la grotesque polémique sur l’absence de gâteau d’anniversaire, et un coup de froid sur les relations entre le joueur et ses dirigeants. Ensuite, pour des raisons plus personnelles, Yaya Touré n’a peut-être plus la tête au football. Quoi qu’il en soit, Manchester City n’a qu’un seul joueur comme lui. Pas de remplaçant, pas d’alternative. Donc, son influence déclinante a un impact négatif sur le jeu des Citizens.

4. West Ham s’est réconcilié avec son public

5e victoire pour West Ham, qui avait attendu février avant de pouvoir prendre place sur le trône. Il y a du jeu, des joueurs de qualité et une équipe pas ridicule dans les grands matchs (Victoires contre Liverpool et Manchester City, défaite sur le fil contre Manchester United). On le disait dans notre guide, Sam Allardyce devait absolument changer les choses cette saison parce qu’on lui a demandé plus de jeu offensif. Mission pour le moment réussi. Cette victoire de prestige et cette quatrième place le conforte. C’est fini les bannières « Big Fucking Sam » et compagnie. Pas mal de tweets de la saison dernière doivent avoir été effacés.

5. City : La défense tremblotante

Gaël Clichy n’avait pas de plomb dans les crampons, ni un mec qui lui retenait les pieds. Pourtant, sur le but de Diafra Sakho, il a décidé de ne pas sauter. City a montré quelques signes de fragilité, de manque de sang-froid sur certaines actions. Individuellement, Pablo Zabaleta a perdu un nombre incroyable de ballons. Vincent Kompany et Eliaquim Mangala ont semblé maladroit. Gaël Clichy a fait du Gaël Clichy. Peut-être sont-ils mal protégés par Fernando et Touré, mais les deux buts qu’ils ont encaissé sont moins le fruit d’un exploit de West Ham que leur propre difficulté à bien défendre sur des situations sensiblement simples.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi