Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Tottenham ne veut plus être la tête à claques

Humilié la saison passée deux fois par Manchester City, Tottenham se déplace à l’Etihad pour stopper sa sale série face au Big 4, et décrocher son étiquette de victime. Focus sur une équipe traumatisée par les raclées.

Paul Basse — 17 octobre 2014
Tottenham : une équipe traumatisée avant le match contre Manchester City
Tottenham : une équipe traumatisée avant le match contre Manchester City

Un 6-0 et un 5-1, ça fout (doublement) les nerfs à tous les supporters, de la Premier League à la League Two, de la L1 à la PH. C’est pourtant ce qu’a ressenti Tottenham la saison passée face à Manchester City. Les Sky Blue ont fait de Tottenham leur chose, le petit hochet qu’on secoue ou le petit frère qu’on humilie à Fifa ou au parc à base de petits ponts. En une saison, Tottenham a-t-il grandi ? Les forces sont les mêmes ou presque puisque le club n’a quasiment pas recruté. Le cerveau, l’entraineur Mauricio Pochettino est nouveau, et veut oublier les déroutes qui ne pèsent pas dans son bilan -au demeurant tout juste potable avec 3 victoires, 2 nuls, et 2 défaites- d’entraineur de Tottenham : « Mon histoire avec Tottenham n’a commencé qu’il y a trois mois. En football, il faut garder les bons souvenirs -et les bonnes sensations- mais se débarrasser des mauvais. Il faut apprendre des mauvaises choses, mais le passé est le passé. Nous essayons de construire notre future. C’est une saison différente avec un manager différent, et beaucoup de joueurs différents. »

Tottenham, enfin pris au sérieux ?

En fait, ce qu’on a vu dans le North London Derby face à Arsenal peut faire espérer voir autre chose samedi après-midi (13h45, Canal Plus Sport). On a pu observer une vraie équipe à l’Emirates, pas comme la saison dernière avec un machin qui s’appelle accumulation de joueurs, et qui ne mène pas à grand chose. Il y avait de l’envie, un désir commun de ne pas se faire marcher dessus, et une volonté de jouer ensemble. Bref, un semblant de force collective qui avec un peu plus de chance aurait pu mener à une victoire sur les terres de l’ennemi. Depuis, il y a eu la victoire convaincante à Southampton, l’équipe qui n’a affronté que Liverpool (défaite 2-1) parmi les gros mais a emmagasiné les points au point d’être sur le podium : « Nous arrivons au bon moment. Après notre victoire contre Southampton, nous devons garder le momentum, reproduire ce que nous avons fait, et essayer de prendre les trois points ». 

Tottenham : Minable face au Big Four

Le bilan catastrophique de Tottenham 2013-2014 face au Big Four

Pochettino n’a en tout cas pas une mentalité de loser. Mais la tâche, évidemment, s’annonce compliquée. Le bilan de Tottenham la saison passée face au big four pour faire simple était catastrophique (voir-ci dessus). Pauvre Hugo Lloris d’ailleurs, qui s’est pris rouste sur rouste : « Parfois, nous avons l’impression que nous avons abandonné. Nous ne pouvons pas nous permettre ce genre de comportement », disait-il la saison dernière. Depuis 2012, les Spurs ont perdu 16 de leurs 24 derniers matchs face aux quatre meilleures équipes de Premier League, pour simplement 3 victoires.

Il faudrait beaucoup d’ingrédients pour que Tottenham puisse aller chercher un résultat à l’Etihad Stadium. Parce qu’il y a la peur de se faire rosser comme l’an dernier dans un coin de la tête de plusieurs joueurs, parce que City est une machine offensive quand elle veut ou peut détruire ses adversaires. Le catalyseur de tout cela s’appelle Yaya Touré. Mais l’Ivoirien, pour des raisons surtout personnelles, a du mal à bien jouer au foot en ce moment. Il faudra un Manchester City un peu faiblard après une trêve internationale qui l’a dépouillé de ses meilleurs joueurs. Bien sûr, aussi, un grand Tottenham. Parce qu’il est temps pour les Spurs d’être pris au sérieux.[hr style= »dotted »]

Crédit photo : Mike Hiatt & Sky Sports

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi