Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

LDC – Liverpool : Alerte Red

Trois jours après le nul dans le derby contre Everton, Liverpool s’est incliné contre Bâle (0-1) en Ligue des champions. La sale passe continue pour les Reds

Paul Basse — 1 octobre 2014
Liverpool : La crise - Réponse sur Offside
Liverpool : La crise - Réponse sur Offside

75e minute : Liverpool est mené 1-0 face au FC Bâle. Après un bon une-deux entre Balotelli et Lallana, ce dernier sert Raheem Sterling dans la surface. Le prodige réussit son contrôle, mais sa deuxième touche est digne d’un U14 pubère choisi le dernier à l’entrainement. L’action résume bien Liverpool qui a totalement déjoué en Suisse. Collectivement. « Trop soft » selon Steven Gerrard au micro de Sky Sports : le problème est posé.

Au fond, l’écran de fumée pour Liverpool a été Mario Balotelli, en particulier après le derby (1-1) contre Everton. Mais non. Les soucis de la bande au blondinet italien -pas dégueulasse dans le jeu, mais jamais servi une fois dans la surface ou en bonne position- sont plus profonds. Le problème est que les Reds n’ont plus de fond de jeu, depuis le départ de Suarez et manque terriblement de créativité, d’inventivité. « On leur a facilité les choses », se lamentait après la rencontre Gerrard.

Un milieu aux abois

Liverpool ressemble à une sorte d’accumulation de onze joueurs qui ne savent pas comment jouer tous ensemble, sans force collective. On ne sent pas une idée de jeu ou un stylé marqué au Stabilo Boss. On cherche : c’est pas défensif, offensif, basé sur la possession ou le contre. Impossible d’y voir clair.

« Techniquement, nous n’avons pas été bons ce soir, a reconnu Brendan Rodgers. Nous avons eu des occasions. Nous avons très très mal défendu. A l’image du corner qui amène le but, et ce n’est pas la première fois ». La défense patauge. Mais c’est avant tout le milieu qui cloche avec en tête un Steven Gerrard qui n’a plus l’air d’être le pivot de l’équipe. Son jeu long et court n’ont jamais bousculé le FC Bâle. Jordan Henderson porte moins le danger que l’an passé, quand il jouait plus haut. Coutinho est lui un mystère qui ne met plus un pied devant l’autre.

Depuis la trêve internationale et la blessure de Daniel Sturridge, Liverpool semble être particulièrement vulnérable devant et derrière. Le vice-champion d’Angleterre n’a marqué que six fois, et concédé 9 buts en six matchs. Il y a le cas Sakho aussi, des recrues (Balotelli, Lallana, Markovic, etc.) qui tardent à apporter quelque chose aux Reds. Prochaine étape à Anfield face à West Bromwich Albion en Premier League. Ce n’est pas la crise parce que rien est perdu en championnat et en Ligue des champions. Un peu plus le bouton alerte qui s’allume. Car Liverpool doit vite s’éloigner du précipice.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi