Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

4 choses à retenir du nul de Chelsea contre Schalke 04

Trop faciles, les Blues ont concédé le nul (1-1) d’entrée contre Schalke. Analyse en 4 parties d’un match que l’équipe de José Mourinho devait gagner.

Paul Basse — 17 septembre 2014
18092013-IMG_7661
18092013-IMG_7661

Ils l’ont joué un peu facile après l’ouverture du score de Fabregas comme nous vous le disons dans notre résumé. Résultat : un nul d’entrée qui n’est pas si anodin. Analyse en quatre parties des enseignements d’un match que l’équipe de José Mourinho devait gagner.[hr style= »dotted »]

Ce groupe n’est pas du tout cuit

Finalement, Chelsea va devoir faire le job et assurer sa qualification pour les 8es de finale. Ce match nul (1-1) contre Schalke n’est pas une catastrophe. On a senti les Blues de Mourinho trop en contrôle. Trop sûr d’eux, en se disant que c’était du tout cuit après l’ouverture du score, comme pour la plus belle fille du lycée qui vous faisait des sourires en Seconde. En fait non, il fallait quand même y aller et assurer le coup même si tout semble acquis pour que ça se passe bien. Ce match a aussi été la contre-performance d’une équipe remaniée, sans au coup d’envoi Azpilicueta, Oscar, et Diego Costa. Trop d’occasions gâchées face à une défense de Schalke pas vraiment hermétique ; une occasion vraiment nette concédée, et c’est le nul 1-1. Mais il n’y a pas trop de soucis à se faire : les deux autres équipes du groupe sont Maribor et le Sporting Portugal. Encore que ? Non, vraiment pas.

Drogba n’est plus le même Drogba…pour l’instant ?

De toute façon, il ne fallait pas s’attendre à un miracle qu’il soit le même. Le boss qui se promenait en Premier League et en Ligue des champions. Les occasions, il les a eues contre Schalke car il reste un vieux renard. En première mi-temps de la tête, puis en seconde, il a été trop court sur un centre tendu de Willian. Il a eu un face-à-face mal négocié qui a frisé le poteau aussi. Remplacé à la 74e minute, il a manqué d’efficacité, de tranchant, et ce supplément particulier qui lui permettait de faire la différence. Après le match, il a donné rendez-vous dans les prochaines semaines.

Chelsea prend trop de buts 

Une seule clean sheet en cinq matchs toutes compétitions confondues, c’est trop peu. Sept buts encaissés en cinq matchs, c’est beaucoup trop dans les standards des Blues. Les buts pleuvent pour l’instant, et ça n’est pas rédhibitoire. Mais ça peut coincer, comme ce mercredi contre Schalke. Chelsea a changé également. Ils étaient moins joueurs la saison passée parce qu’ils n’avaient pas Diego Costa. En contre, la paire Terry-Cahill semble davantage souffrir car cette équipe joue plus haut. Mais les esthètes préfèrent des Blues comme ceux là, un peu plus spectaculaire. Mais dans une nuit froide et humide à Stoke, ça peut coûter cher.

On comprend pourquoi Arsenal suit Draxler

Il a été le meilleur joueur du match pour Schalke. A seulement 21 ans, oui, ce petit allemand, champion du monde a du talent pleins les crampons. Il est rapide, fait des différences individuelles qui ferait lever le sourcil d’un Carlo Ancelotti. Sa percée plein axe a été un modèle de contre pour amener l’égalisation de Klaas-Jan Huntelaar. Il a fait la même en première mi-temps. Il a eu du mal à rentrer dans le match mais il est monsieur danger quand il est bien. Sa réputation n’est pas usurpée en tout cas. La perle de Schalke vaut mieux que ses vidéos YouTube.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi