Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Les 5 défis de Manchester City

Dimanche, les Citizens affronte Arsenal dans le Community Shield. Une rencontre qui donne le coup d’envoi d’une saison au cours de laquelle le champion d’Angleterre doit consolider son leadership.

Paul Basse — 9 août 2014
Manchester city - Manuel Pellegrini
Manchester city - Manuel Pellegrini

Dimanche, les Citizens affronte Arsenal dans le Community Shield (16h – BeIn Sport). Une rencontre qui donne le coup d’envoi d’une saison au cours de laquelle le champion d’Angleterre doit consolider son leadership.
[hr style= »dotted »]

Confirmer son hégémonie à Manchester….

Manchester United a été, depuis l’avénement de City comme une force majeure en Premier League, autant un rival qu’une menace dans sa quête de succès. Les Red Devils les ont distancés pour le titre en 2013. Mais City a dominé United 6-1 à Old Trafford, remporté la demi-finale de Cup à Wembley en 2011, et triomphé à la dernière minute du dernier match pour décrocher la Premier League en 2012. Cette saison, United semble redevenu cohérent avec un manager, Louis Van Gaal, bardé de titres et rodé -contrairement à David Moyes- au fameux haut niveau, après ses passages réussis à l’Ajax, Barcelone et au Bayern Munich. Les résultats confirmeront si les Red Devils seront en mesure de rivaliser, mais City doit se préparer à voir revenir le club le plus titré de l’histoire du championnat anglais.

….Et en Premier League

Seul Man United et Chelsea sont parvenus à remporter, depuis la création de la Premier League en 1992, le championnat deux années de suite. Ce qui montre la constance d’Alex Ferguson au sommet du football anglais année après année. Roberto Mancini n’était pas parvenu à conserver le titre de 2012 un an après son obtention. Manuel Pellegrini a un défi devant lui avec la concurrence à venir de Chelsea, Manchester United voire Liverpool et Arsenal. Le Chilien doit répondre aux exigences élevées du champion en titre, compte-tenu de la puissance financière de ses employeurs. Il pourra compter sur un effectif large où tous les postes sont doublés. Le club a été d’ailleurs habile sur le marché des transferts. Fernando (Porto, 12M€) amènera sa technique, son intelligence et son impact à la récupération. Bacary Sagna (Arsenal, libre) a une expérience solide et reconnue de la Premier League. Willy Caballero (Malaga, 6M€) pourrait être un vrai concurrent à Joe Hart dans les buts. Le défenseur français Eliaquim Mangala devrait rejoindre le club prochainement. Rares sont les clubs qui peuvent se prévaloir d’être en mesure d’aligner potentiellement deux équipes d’un tel niveau :

Être pris au sérieux en Ligue des champions

En 8es de finale, Manchester City était tombé face à un petit FC Barcelone, battu en quarts par l’Atletico Madrid. Il faudra faire mieux parce que l’effectif est suffisamment large et de qualité pour dépasser l’obstacle des 8es. Le champion d’Angleterre devrait figurer dans le chapeau 2, ce qui devrait lui épargner une phase de groupe disputée. La C1 reste le rêve absolu d’Abu Dhabi qui a peut-être bien l’intention de décrocher la coupe aux grandes oreilles avant le PSG qatari. Mais comme le club de la capitale, City doit composer avec le Fair Play Financier ce qui signifie une masse salariale constante et la fin des grandes emplettes.

Tirer le meilleur de Stevan Jovetic

L’ancien attaquant de la Fiorentina n’a pas connu une saison 2014 facile. Blessé, il a dû composer avec la concurrence d’Alvaro Negredo et Sergio Aguero. Durant cette pré-saison, le Serbe a enchainé les buts (5 en pré-saison). Avec la Fiorentina, Jovetic a toujours été un buteur accompli et fiable. A le voir, il donne l’impression d’être en pleine possession de ses moyens. Vif et affûté il est peut-être parti pour être l’une des révélations du prochain exercice.

Souhaiter l’anniversaire de Yaya Touré

Il a tenté la plus grosse ficelle qui soit quand il a déclaré par la voix de son agent qu’il se sentait déconsidéré à Manchester City. Le club ne lui avait pas souhaité son anniversaire. Une version pas toute à fait juste des choses. Qu’importe, City a la nécessité de conserver et tirer le meilleur de l’homme qui a été à la base de ses succès en championnat (2012, 2014) ou en Coupe (Cup 2011, League Cup 2014). Il est le seul milieu dans l’effectif Sky Blue à casser les lignes. Hyper efficace devant le but ou à la dernière passe, ses caprices ne lui porteront jamais préjudice si- au-delà de ses statistiques- il conserve le même impact sur le destin de son équipe., car il a toujours été la clé depuis son arrivée dans les Midlands.[hr style= »dotted »]

Crédit photo : DR

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi