Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Pourquoi Liverpool a besoin d’un buteur

Liverpool a bouclé sa tournée américaine. L’absence d’un attaquant capable de compenser le départ de Luis Suarez inquiète autour des Reds.

Paul Basse — 6 août 2014
Brendan Rodgers - Liverpool
Brendan Rodgers - Liverpool

Liverpool n’a plus qu’un match amical à disputer. Ce sera ce dimanche face à Dortmund, pour la dernière répétition générale avant la plongée dans le grand bain de la Premier League, dimanche 17 août sur la pelouse de Southampton. Les Reds ont bouclé leur tournée aux Etats-Unis, mardi face à Manchester United. Brendan Rodgers a indiqué qu’affronter l’hyper ennemi United n’était « jamais un match amical », et cette rencontre a été perdue (1-3) face à un United retrouvé qui pour sa part termine son périple à travers l’Amérique le coeur regonflé. A défaut de certitudes, l’équipe de Louis Van Gaal, avance avec bien plus de confiance. Liverpool ne peut pas en dire autant, si ce n’est avec la confirmation que Raheem Sterling est plein de talent. Les Reds n’ont battu que l’Olympiakos et une équipe de Milan confondante de faiblesse. S’ils ont tenu tête à City (2-2), l’opposition face Manchester United a montré les limites offensives du vice-champion d’Angleterre.

Ce qui saute aux yeux est la nécessité pour ce Liverpool, dépouillé de Suarez et qui compte Daniel Sturridge sur le flanc (Ischios), d’un finisseur, un 9, un « sauveur », qui d’un coup de patte ou de génie, rapportera les trois points à son équipe. Une sorte de Van Persie, Rooney, ou Didier Drogba -de la grande époque. Rickie Lambert a peiné durant toute la préparation, sans trouver une seule fois le chemin des filets : « Je l’ai vu joué trois ou quatre fois. Il y a un match où il est sorti à la mi-temps. Aujourd’hui (contre United, NDLR), il a peiné pendant tout le match, se lamente Trevor Sinclair. Il n’avait pas l’air à l’aise. Il attend désespérément ce but. Le plus vite il marquera, mieux ce sera pour lui ».

Jordan Henderson - Liverpool

Lambert peine, Sturridge est trop seul

L’attaquant de 32 ans, arrivé en provenance de Southampton, est certes un habitué de la Premier League : il a trouvé le chemin des filets à 28 reprises au cours des deux dernières saisons. Mais il est de retour à Liverpool dans une autre sphère, dans le club de ses débuts, qui l’a lâché à 15 ans de son centre de formation. La dimension émotive est là de jouer pour son club de toujours. Il pourra répondre présent, mais on doute, sans faire injure à son talent, qu’il parte dans la peau du titulaire. La saison de Liverpool sera longue, et Rodgers a une double difficulté à surmonter : s’adapter aux exigences nées d’une saison réussie en 2013-2014 de l’un des clubs les plus médiatisés d’Angleterre, et gérer la perte de Luis Suarez.

Le cannibale comptait pour 31 buts et 13 passes décisives en 33 matchs l’an passé. Ce sont ces chiffres -colossaux- qu’il faudra compenser pour le manager nord-irlandais. Suarez était autant un élément décisif qu’un aimant à défense, dribbleur, et intelligent dans ses déplacements pour ouvrir une défense. Lambert n’est pas dans ce registre là. La vitesse n’est pas son fort. Il est davantage, un joueur de surface, de remise, en clair un point d’appui. « Rodgers a besoin d’un attaquant rapide. Il faudra être très chanceux pour que Sturridge ne se blesse pas et dispute les 38 matchs de championnat », insiste Mark Lawrenson, l’ancien milieu de terrain des Reds (1981-1988) dans le Liverpool Echo. Et cet homme-là ne sera pas Loïc Rémy, retoqué à la visite médicale.

Daniel Sturridge peut faire aussi bien que lors de l’exercice précédent (22 buts et 7 passes), mais il est un attaquant moins porté sur l’exploit individuel. Surtout, c’est une évidence, il ne fera pas tout, tout seul. Et son absence durant la tournée a démontré le vide qui règne en attaque. « L’équilibre n’est pas bon. Il faut un attaquant à 30 millions d’euros. Ne me demandez pas qui, ce n’est pas mon job », ajoute Sinclair. Peu de noms circule pour le moment à ce poste de numéro 9 dans la rubrique « transferts ». Rodgers a dit non pour Balotelli. Mais il faudra sans doute aller pêcher un autre buteur prolifique. Un poisson rare.[hr style= »dotted »]

[hr style= »dotted »]

Crédit photo : Peter Roan

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi