Le site 100% foot anglais en direct d'Angleterre

Luis Suarez : Le meilleur, le drôle et le pire

Le transfert de Luis Suarez a été acté par Liverpool et Barcelone. Retour sur la carrière du Cannibal sous la maillot de Liverpool (2011-2014).

Paul Basse — 13 juillet 2014
suarez_JavierGARCIA
suarez_JavierGARCIA

Luis Suarez s’engagera la semaine prochaine avec le FC Barcelone. La nouvelle a été officialisée ce vendredi après-midi. Le Cannibale file en Catalogne pour 80M€. Trois ans et demi après son arrivée, le successeur de Fernando Torres, auteur de 81 buts en 110 matchs de Premier League, laissera une trace indélébile sur le football anglais pour le meilleur et pour le pire. Parce qu’il a été brillant dans ses râteaux, ses dribbles, ses coup-francs. Démon et abject quand il dérape et tient des propos racistes à l’encontre  de Patrice Evra. Drôle malgré tout lorsqu’il marque dans le Merseyside Derby et se jette devant David Moyes qui l’accusait de régulièrement simuler. Retour en 10 dates sur la carrière de le plus grande canaille de l’histoire du football anglais.

2 février 2011 – Premier match, premier but
Luis Suarez vient de rejoindre Liverpool, précédé d’une flatteuse réputation. Capitaine de l’Ajax, l’Uruguayen était annoncé aux quatre coins de l’Europe, mais Liverpool et l’ancien directeur sportif français Damien Comolli raflent la mise. En Angleterre, on préfère évoquer le cas Andy Carroll devenu le joueur anglais le plus cher de l’histoire de la Premier League. 3 jours après son arrivée, le successeur de Fernando Torres est remplaçant à Anfield. Entré en jeu à 63e minute, il ne met que 16 minutes à débloquer son compteur. Bien lancé par Kuyt, il se joue du gardien et conclut avec de la réussite. L’histoire est lancée.

6 mars 2011 – Destruction Derby
Liverpool et Manchester United se détestent. C’est connu. Suarez sait que pour se mettre les supporters dans sa poche, il faut marquer les esprits. Pour ce premier derby, il ambiance tout le monde. Dirk Kuyt marque (oui, oui) un triplé (oui, oui). Mais c’est Suarez qui enchante et fait tout le boulot. Si le Néerlandais lève les bras, on applaudit cet Uruguayen plein de talents auteur de deux passes décisives ce jour-là. Liverpool s’imposera 3-1 en ne concédant un but qu’en fin de match. Suarez est déjà une sensation.

20 mars 2011 – La première merveille
Suarez confirme son démarrage en boulet de canon face à Sunderland. Au Stadium of Light, El Pistolero signe sa première merveille avec tout ce qui fait Luis Suarez : du dribble, une rapidité d’exécution, et une précision parfaite pour conclure. Suarez participe au redressement de Liverpool. Kenny Dalgllish a succédé à Roy Hodgson le 8 janvier. Les Reds finissent l’exercice 2011 à la sixième place. Pendant qu’Andy Carroll fait rire tout le Royaume, Suarez devient l’attaquant qui monte en Angleterre.


15 octobre 2011 – L’affaire Evra
Encore un derby Manchester/Liverpool, mais cette fois, Suarez dérape. 0-0, corner banal : Patrice Evra est au marquage (serré) de Suarez. Ce dernier s’en prend au Français. Ses mots : « Negrito » ou « Je ne parle pas aux noirs » selon les conclusions du rapport de la Fédération anglaise (FA). Comme il le fera à l’occasion de ses nombreux dérapages, le numéro 7 nie les faits, avant de finalement modifier sa version. Reconnu coupable, il écope de 8 matchs de suspension. Le 11 février 2012, il refusera de serrer la main de Patrice Evra. Pas très propre.

28 avril 2012 – Suarez, le calvaire de Norwich
Luis Suarez dispute sa saison la moins aboutie, fatigué après un été 2011 harassant, mais couronné de succès. L’Uruguay, un an après sa demi-finale de Coupe du Monde –et la célèbre main de son enfant terrible face au Ghana– remporte la Copa America. Suarez est évidemment élu meilleur joueur du tournoi, dans la conquête du titre de champion d’Amérique du Sud. 11 buts marqués en Premier League mais surtout un triplé contre Norwich, sa victime favorite. En 5 matchs, il signe 11 buts contre les Canaries. Pas étonnant qu’on a les jambes qui tremblent quand on voit Suarez arriver à Carrow Road.

Octobre 2012 – Le coup du plongeon
Merseyside Derby. Liverpool se rend à Goodison Park. L’entraineur d’alors, un certain David Moyes, dans la semaine lance la grenade en conference de presse. Le buteur vedette liverpuldien ne serait qu’un plongeur pathologique : « Je suis inquiet à propos de Suarez. Oui, parce qu’il a un passé, et ces gens sont vraiment bons à cela ».El Pistolero réplique sur le terrain. Suarez signe l’ouverture du score. Tout content, il vient célébrer devant l’Ecossais en mimant un plongeon. Un chambrage sympa qui vaut à Suarez d’entrer dans la postérité du derby. Bon, Suarez est et restera un vrai simulateur.

21 Avril 2013 – Le Cannibale est consacré
L’Uruguayen a fait amende honorable à coup de buts il est vrai après son dérapage à l’encontre d’Evra. Liverpool se rend à Stamford Bridge. Chelsea est hors-course mais, question de prestige, souhaite se payer du Scouser. En duel avec Branislav Ivanovic, Suarez pose ses crocs sur le biceps du Serbe. Un geste déjà réalisé sous le maillot de l’Ajax. Une folie qui lui vaudra les quolibets des tabloids et une suspension de 10 matchs. Un psychologue interrogé par la BBC se transforme en oracle et prédit une récidive. Le Cannibale est né.

Eté 2013 – Trahison entre amis
Pour sûr sa saison est belle, accomplie mais clairement entaché par l’affaire de la morsure. Lassé de l’attention médiatique en Angleterre, Luis Suarez se laisse convoiter par l’Europe entière. A Anfield, on s’attend à être sollicité tout en estimant qu’après avoir l’avoir soutenu au-delà du possible dans les affaires Evra et Ivanovic, le joueur ne cèdera pas à la tentation. C’est bien la queue entre les jambes que les Reds voient en Une du Guardian leur protégé vomir dans leur main. Il demande son transfert : « Laissez-moi partir comme vous l’avez promis« . Quelques jours plus tôt, Suarez a fait l’objet d’une offre de 40.000.001£ d’Arsenal pensant dépasser sa clause libératoire d’un petit Livre Sterling. Offre rejetée et Liverpool montre les muscles : Il sera forcé de faire profil bas après s’être entrainé avec la réserve.

La Une du Guardian

La Une du Guardian

Décembre 2013 – L’amour sans préliminaires
Suarez manque les six premiers matchs de la saison après l’affaire de la morsure, mais rattrape vite son retard. Avec 13 buts en 9 matchs, il joue son meilleur football. Prolongé et augmenté, il brille loin de la controverse. Norwich en fait les frais. 4 buts, 4 merveilles : les visiteurs prennent très cher. Suarez fait joujou avec les défenses.

6 mai 2014 – Les larmes
Liverpool a toujours une carte a jouer pour le titre malgré sa défaite contre Chelsea (0-2) avant la réception de Crystal Palace. Luisito doit se rattraper de son match quelconque face aux Blues. Il signe le second but. Liverpool mène 3-0 jusqu’a la 79e minute. Bêtement, les Reds foutent tout en l’air. 3-3, Manchester City a désormais un boulevard pour le titre. Suarez chiale la tête caché dans son maillot. Noel Gallagher d’Oasis et fans des Citizens n’en a rien a foutre : « Bien fait qu’il pleure, ce mec est un putain de tricheur« . Suarez ne remportera jamais la Premier League, tout juste une Coupe de la Ligue en 2012, un titre de meilleur joueur et un autre de meilleur buteur cette année.

Crédit : The Times

Crédit : The Times

La suite on la connait par coeur. Morsure, suspension de 4 mois transfert à Barcelone. Suarez n’est plus là. Ca tombe bien, Norwich est descendu en Championship.

Paul Basse

Fondateur d'Offside ! Spécialiste de Chelsea FC. Grand amateur de Vine.

Vous Aimerez Aussi